A Chagny (71), les aînés fabriquent leur cahier de rêves

carnet des lectures, Nos plus grands rêves commentaire »

Dominique et Sylvie, animatrices à l’Ehpad de Chagny, ont proposé à huit résidents de partager leur plus grand rêve et, en atelier collectif et individuel, de l’illustrer à partir d’un choix large d’images glanées par elles sur internet. Au regard des photos, la parole se libère. Les contours du rêve se précisent, les souvenirs s’aiguisent surtout quand l’activité a lieu dans la chambre de la résidente.

Exemple avec Léléne, 96 ans, perdue entre rêve et réalité. Elle commence à dessiner un ruisseau qu’elle pense être celui de la campagne où elle vivait. Dominique téléphone aux archives de Chalon qui confirme que ce cours d’eau existe bel et bien.  Peu importe que ses souvenirs se confondent avec son rêve. Elle pioche dans les reproductions, elle parle et compose sa page de rêve : une promenade à la campagne.

Après le montage du cahier à spirales et une répétition, les résidents ont retrouvé en demi groupes les jeunes 6e qui leur avaient joué la scénographie, chaque aîné  présentant sa double page du cahier de  rêves. Et comme il restait deux pages blanches, les collégiens ont noté leurs commentaires.

Le bilan est positif : les aînés sont créateurs. Même si pour certains, c’est déjà oublié, l’activité dont  le cahier est la trace a libéré la parole. Comme souvent, le temps a manqué sauf que cette fois-ci, Marie-Jo, bénévole au sein de l’association « les amis de l’hôpital » a participé activement à l’activité. Mieux, elle envisage de lire des albums en chambre et s’invite au prochain lancement d’1, 2, 3 albums avec les animatrices, contentes de diversifier et de renforcer l’accompagnement de lecture.


Pour voir une partie des collages, cliquer avec la souris en bas à droite, en tenant le clic pour aller vers la gauche.

PS : Une  classe de CM1 de Chagny a fabriqué un magnifique cahier de rêves en très grand format, imaginant une fourrure bouclée  pour le  hérisson ;  pour l’Iphone, de manger des pommes ; pour la pomme de terre, d’avoir la taille mannequin ;   pour la lune, de parler à un astronaute ;  pour le poisson de voler et pour la maison de marcher …

Des stratégies de lecture à Trevoux (01)

carnet des lectures commentaire »

La médiathèque La Passerelle à Trévoux (01) voyage avec 4 classes. Notre duo de bibliothécaires a joué la scénographie aux 110 élèves. Puis chacune accompagne deux classes jumelées : CM2 – 6e ou CM2 – 5e. Quatre albums sont lus en groupe, à savoir :
Pour les CM2 : Bonnes nouvelles du monde, L’histoire extraordinaire d’Adam R, L’incroyable histoire de l’orchestre recyclé et Nos plus grands rêves.
Pour les 6°/5° : Cours, Méditerranée, les Robinsons de l’île Tromelin et Naya ou la messagère de la nuit. Les quatre autres le sont en lecture individuelle.

A mi-parcours du voyage, les jeunes se rencontrent pour un speedbooking, préparé en amont en classe. Les élèves sont répartis en binômes réunissant un élève de primaire et un autre de collège. Les binômes tournent toutes les 4 minutes. Quatre minutes pour parler d’un album ou proposer à l’autre un exercice déjà fait en classe. Exemple : pour Adam, les élèves ont imaginé quelle serait leur vie à un âge donné.

L’idée de garder une trace nous semblait, à tous, très importante : traces écrites ou dessins selon l’envie et/ou une consigne, sur un support inspiré des oiseaux de la scénographie. Les collégiens ont réalisé des papillons à huit zones, les primaires, des oiseaux à huit plumes correspondant aux 8 albums. Sur chaque espace figurera une impression. Pour 4 d’entre eux, nous donnons une instruction aux élèves en fonction de la séance. Par exemple, pour Cours : l’écriture d’un vire langue. Pour Bonnes nouvelles du monde, une bonne nouvelle. Pour Méditerranée, ils doivent imaginer une terre d’immigration et raconter comment ils vivraient là bas.Pour les 4 autres, les élèves mettent librement un avis, un sentiment, un dessin.
Toutes les réalisations seront exposées sur des branches d’arbres dans les lieux du voyage : collège, école primaire, médiathèque.
Elodie et Anna, Médiathèque de Trévoux (Ain)

Faire jouer la scénographie par des lecteurs

carnet des lectures commentaire »

Au collège de Talant (21), on accorde temps et soutien aux élèves en difficulté alors que les très bons éléments vont leur chemin posément.

L’idée m’est alors venue de proposer à des 5e bons élèves de prendre en charge la scénographie dont la réalisation demande investissement et audace. De novembre 2017 à février 2018, tous les mardis sur la pause méridienne, j’ai donné rendez-vous au CDI à un groupe de 10 élèves pour lire les albums, découvrir la scénographie, la préparer et beaucoup la répéter.

Pour cette organisation, des élèves jouant devant d’autres, différente des années précédentes où les adultes  étaient les animateurs, je dois avouer que j’avais des doutes : en seraient–ils capables ? Au fur et à mesure des répétitions, ils se sont emparés des textes, ont adopté le déroulement jusqu’à être très à l’aise. Le jour des représentations, leur trac a été vite dissipé. Ils ont joué la mise en bouche avec beaucoup de talent et sans faute, devant leurs camarades impressionnés et attentifs.

C’est tout bénéfice : le public a été conquis, les acteurs en gardent un merveilleux souvenir et des 6e se sont déjà portés candidats pour jouer la scénographie aux 6e l’an prochain.

PS : L’étape de la scéno est passée depuis deux mois, mais la vidéo tournée et montée par un jeune en emploi civique au collège n’a été finalisée que début avril.
Sylvie Merabti, documentaliste

Méditerranée, frontière à haut risque

carnet des lectures, Méditerranée commentaire »

Un petit panier de lectures proposé par VM Lombard (Livralire) autour de l’album de BAUDOIN : Méditerranée ( Gallimard) .

  

A partir de 10 ans :
Un album : Chemin des dunes, sur les routes de l’exil / HUS-DAVID Colette (Gautier-Languereau, 2017, 14 €)
Un roman : La reine des coquillages / CLEMENT  N & Y-M (Editions du pourquoi pas, 2017, 9.50 €)

A partir de 12 ans :
Un texte illustré : Endors-toi Barbara / TIERCELIN Arnaud (Naïve livres, 2016, 15 €) Choix du lundi 15 mai 2016 sur www.livralire.org

Romans :
Le petit prince de Calais / TEULADE Pascal (La Joie de lire, hibouk, 9.90 €) – Choix du lundi 17 octobre 2016 sur www.livralire.org
La traversée / TIXIER J.C. (Rageot, 2015 et 2018, 5,50 €)

GRAND Ado/ Adulte  :
BD :
Migrant / COLFER E. & DONKIN A. (Hachette, 2017, 17,95 €)
– Rêve d’Olympe / KLEIST Reinhard (La Boîte à bulles, 2016, 17 €)

Romans :
Eldorado / GAUDE Laurent (Actes Sud + J’ai lu, 6.10 €)
L’opticien de Lampedusa / KIRBY E-J. (J’ai lu, 5 €)
L’archipel du chien / CLAUDEL Philippe (Stock, 2018, 19,50 €)

Observons les oiseaux avant qu’il ne soit trop tard

Bonnes nouvelles du monde, carnet des lectures commentaire »

Les oiseaux disparaissent des campagnes françaises à une « vitesse vertigineuse » : un tiers  en moins de quinze ans, titrait le journal Le Monde dans l’édition du 20 mars 2018.

Cette mauvaise nouvelle est-elle arrivée aux oreilles de ceux qui, dans le droit fil de la scénographie 2017-2018, ont la bonne idée d’inviter leurs lecteurs-voyageurs à connaître ou reconnaître des oiseaux avant qu’il ne soit tard ?

A Givry (71), Sophie, la bibliothécaire, après la lecture de Bonnes nouvelles du monde a proposé aux résidentes des Sept fontaines des documentaires sur les oiseaux :
Un guide pratique et illustré pour attirer et nourrir les oiseaux au jardin (Delachaux et Niestlé), Le Guide d’observation des oiseaux (Sélection du reader’s digest). Ça aurait pu être le tout récent Oiseaux du jardin (Artemis éditions), sorti en février et déjà en rupture !
Gigi qui ne peut plus lire en continu a pris le temps, chez elle, de regarder les planches, reconnaissant la quinzaine d’espèces qui venait se sustenter à une mangeoire dans son jardin d’autrefois.

A la section jeunesse de la médiathèque du Creusot, ont été regroupés des fictions et des documentaires pour tous les âges avec l’oiseau comme héros.

Au collège de Talant (21), après les vacances de printemps, sera installé au CDI l’expo interactive Plumes et Cie, prêtée
par  la Médiathèque départementale de la Côte-d’Or, que viendront voir les classes de 6e voire 5e et les classes de primaire participantes à 1,  2,  3 albums.

 Sans oublier qu’on pourra lire aux adultes le conte de sagesse persan La Conférence des oiseaux adapté par Henri Gougaud  (Seuil poche, 8,20 €) et aux plus jeunes le magnifique album du même nom illustré par Peter Sis (De La Martinière, 2012, si on le trouve en bibliothèque, car ce titre remarquable est malheureusement épuisé.
VML

Leurs plus grands rêves

carnet des lectures, Nos plus grands rêves commentaire »

Les idées ne manquent pas aux uns et aux autres pour prolonger la lecture de l’album Nos plus grands rêves en invitant chaque lecteur à partager le sien sur un post-it mural, dans une boîte.

En Côte d’Or, il y a aussi ceux qu’on invente.

Résidence Mutualiste du Parc à Genlis (21).
Charlène l’animatrice a lu l’album. Les aînées qui ont beaucoup apprécié les illustrations, ont réalisé des personnages montés en marottes puis ont tenté de leur associer un des rêves cités dans le livre.

Collège de Talant (21).
Sylvie la documentaliste a dressé une liste d’objets, d’animaux, d’éléments de la nature repérés dans les albums de la sélection en cours puis trouvé des photos correspondantes.  Les jeunes piochent une photo et essayent d’imaginer le rêve de cet objet.
Le rêve d’une brosse à dents ? Eliminer les caries.
La lune aimerait voir le soleil plus souvent, l’île se sentir moins seule, la pluie faire tomber des bonbons, les cailloux être doux comme du coton. La bouée a envie de voler car flotter lui donne le mal de mer. La cage accueillerait bien un lapin. Le corbeau rêve d’être blanc …
Dans chaque classe, ces rêves seront rassemblés dans un petit livre.

Sur les traces de Tsimiavo, découvrir Madagascar

carnet des lectures, Les Robinsons de l'île Tromelin commentaire »

Le foyer de vie d’Ebreuil dans l’Allier participant à 1, 2, 3 albums depuis plusieurs années, j’ai voulu  modifier notre mode de fonctionnement et je me réjouis du résultat. Plutôt que de partager les albums en grand groupe sur le temps de mon atelier régulier, j’ai constitué un comité de résidents volontaires qui se réunit à la pause méridienne. Les 8 participants échangent plus facilement sur l’album du jour et surtout participent à la lecture épicée, en adoptant telle ou telle voix, ce que je ne faisais pas avant. C’est confortable pour l’animateur, vivant et rythmé pour les participants qui j’espère, au final, présenteront des albums aux autres résidents.

Pour la lecture coopérative des Robinsons de l’île Tromelin (l’un aux dates, l’autre aux visuels et moi au récit), nous avons invité une éducatrice du foyer, originaire de Madagascar (comme Tisimiavo) qui ne connaissait pas cette histoire. Puis nous avons dressé une liste de questions sur la géographie, les habitants et les coutumes de grande île.
Un après-midi suivant, ma collègue a apporté de nombreux documents sur son pays natal : photos, objets, légumes, épices, musiques. Et nous avons terminé la séance avec une danse traditionnelle malgache. Vous pouvez imaginer le succès.
Catherine Charmant


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes