Un objet = un souvenir = des liens

carnet des lectures, Une somme de souvenirs commentaire »

Au vide-grenier de sa petite rue, Monsieur Wilson a vendu avec succès une somme de souvenirs. Il n’a plus rien pour évoquer sa femme et parler à sa petite-fille de sa grand-mère qu’elle n’a pas connue, sauf peut-être une robe …

À l’heure du jetable, du snapchat fugace, du fast food et de la disparition progressive des discussions intergénérationnelles, j’ai voulu montrer à mes élèves de 6e 1 et 6e 2 que les objets sont porteurs de souvenirs, et que les souvenirs, cela aide à vivre, à échanger… Les souvenirs se conservent, s’entretiennent, se racontent et créent du lien.

Ainsi, chaque élève est allé interroger un membre de son entourage, lui a demandé de choisir un objet auquel il tenait et pourquoi il voulait le transmettre. Nous avons alors fabriqué notre album… en souvenir de cette année passée ensemble.

Un grand merci à Michèle Aluze-Bourgeois, responsable du secteur jeunesse de la bibliothèque d’Autun, qui nous a soufflé l’idée de la collecte d’objets-souvenir, inspirée sans doute par l’album La vie des gens (1, 2, 3, albums 8) et à Paul Andali pour la conception graphique du livret avec 41 témoignages dont 5 sont partagés ci-dessous. (Cliquez au centre pour mettre en pleine page et lire les textes)
Julie ANDALI, professeur de lettres, collège la Châtaigneraie, Autun (71)

Les sentiments mobilisent ou pas !

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme commentaire »

Au Chesnay (78), des élèves du collège Blanche de Castille ont fait du Labyrinthe de l’âme leur livre phare, offrant aux ainés d’un Ephad partenaire des célèbres chansons françaises sur diverses émotions.

A Bligny-sur-Ouche (21), des élèves de 5e, répartis par groupes de 3, ont réfléchi à la manière de représenter une émotion de leur choix, de manière non figurative en privilégiant l’expression par les formes, les couleurs et les matières.

Solitude

Joie

Ennui

 

 

 

 

 

 

 


A Givry (71)
, lors de la dernière rencontre intergénérationnelle autour du vote au foyer-logement des Sept Fontaines, les élèves de CM2 de l’école Lucie Aubrac ont, par petits groupes, mis en scène des sentiments et des émotions (à découvrir en cliquant sur l’image).

Si seulement ces interprétations avaient été partagées avec des résidents d’un Ehpad bourguignon, embarqués dans 1, 2, 3 albums qui en ont été privés parce que l’album était jugé trop lourd et trop difficile… leurs langues se seraient déliées autant que pour le Maitre d’école ou Une somme de souvenirs.

VML

 

A chaque album, une frise collaborative

carnet des lectures, Mille dessins dans un encrier commentaire »

Au collège de Talant (01), Violaine ARNAUD, professeur d’arts plastiques remplaçante, a organisé un atelier créatif intergénérationnel en deux séances (trois auraient permis des finitions).

Elle a présenté des frises égyptiennes, des cases de bande dessinée, des retables et des polyptyques et fait observer comment y étaient racontées les histoires. Puis les élèves de 6e 2 et les seniors de la ville, qui voyagent dans les albums avec eux, se sont répartis en petits groupes (3 jeunes, 1 senior) autour d’un même album, discutant de la façon de raconter l’histoire.

La narration pouvait être linéaire, circulaire ou explosive comme les dessins qui sortent du même encrier dans Mille dessins dans un encrier. Les matériaux étaient divers : encre de chine, plume, feutres d’alcool, brou de noix, encre aquarelle.

Yvette, dans le groupe de Ruby tête haute, a apprécié cet atelier où elle a pu se mettre au service des jeunes et se rapprocher d’eux par ses conseils de peintre amateur ou les réponses à leurs questions techniques.

Jusqu’ici les rencontres intergénérationnelles s’organisaient en face à face avec des échanges et des témoignages ou même des lectures complémentaires*. Avec ces créations en petit comité, on est passé à un côte à côte convivial et émancipateur, qu’il faudrait inscrire désormais au programme d’1, 2, 3 albums sous une forme ou sous une autre.

*Christine VALCIN a partagé des extraits du récit intitulé Leçons particulières dans lequel la pianiste Hélène Grimaud aborde avec des professeurs  la question de la transmission.

Deux labyrinthes de souvenirs

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme, Une somme de souvenirs commentaire »

Comme annoncé en avril sur le blog, les jeunes voyageurs polynésiens du collège Afareaitu à Moorea ont partagé le souvenir d’une émotion.
Fabienne Bourjon, leur documentaliste, a mis leurs textes courts en réseau avec Thinglink : un logiciel en ligne qui permet de créer des liens hypertextes.
A vous de vous promener dans l’un ou l’autre de leurs labyrinthes.

(Un premier clic vous permettra d’avoir accès aux labyrinthes entiers puis vous pourrez découvrir avec les étoiles et les petits cercles rouges les souvenirs des enfants tahitiens)

 

 

 

 

 

Emotions en noir & blanc

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme, Le Maître d'école commentaire »

Suite à la lecture du Maître d’école et du Labyrinthe de l’âme, les 5e du collège de Pont-de-Veyle (Ain), ont dessinés  sur des feuilles noires des émotions. A vous d’imaginer lesquelles  !

Ecrire une chanson à partir d’un album

carnet des lectures, Le Jardin du dedans dehors commentaire »

Sandrina VIEIRA, animatrice de l’association ACOR, a partagé les albums avec les adultes adhérents au Groupe d’Entraide Mutuelle Le Sens de la vie à Sens.

Une fois découvert Le Jardin du dedans-dehors, les participants :
– ont fait un panier d’une cinquantaine de mots tirés du texte ou d’impressions. Exemples : portail,  jardin, carpe, cigale, princesse, chie, corbeau, conférence, copain, figuier, coup de feu, cadeau, lire, sourire, mélanger, oser, prison doré, goût de sucre et de soleil, etc.

– puis ont écrit un texte poétique, récité en solo sur un fond musical, tel un slam, au final d’1, 2, 3 albums à la médiathèque de Sens.

 Dedans-dehors le jardin

C’était dans un pays lointain / Dans un jardin sauvage / Où la guerre n’y était pas / Protégé par un portail de fer

Un mur de frontière sans barreaux / Préservé par une enchanteresse / Dans les bras de maman / Aidé de ses garçons aux mains chaudes

Un jardin aux herbes folles / Où explosent les cigales et les corbeaux / Prêt des fontaines et des grands platanes / Des carpes de 100 ans et de nos amis les chiens / Chanté par une conférence de tentacules osés

Un échange de sourire / Enfermés de vérités /La poitrine aux mots perdus / De garçons seuls au monde / Aux coups de fer révolutionnaires

Un beau cadeau de la nature / Au goût de sucre et de soleil /La soie d’un frisson doré /Mélangé de secret englouti

Une conférence de pigeons musiciens / Où courent tous ensemble dans un coin secret / De prince et de princesse sans peur

Un beau cadeau de la nature / Au goût de sucre et de soleil /La soie d’un frisson doré / Mélangé de secret englouti

La même démarche créative a été proposée pour Mille dessins dans un encrier.

Au club des aînés, les souvenirs mis en boîte

carnet des lectures, Une somme de souvenirs commentaire »

Une somme de souvenirs m’a semblé une bonne occasion de stimuler et plus encore valoriser ce qui fait défaut aux anciens : la mémoire.

J’ai consacré cinq séances à cet album avec des personnes qui résident chez eux ou en collectivité, fréquentent le club du 3e âge « Le tambour d’argent » à Sens, plusieurs ayant des troubles cognitifs ou les premiers signes de perte d’autonomie.

Séance 1 : lecture de l’album et explication de l’aspect imaginaire qui n’a pas été immédiatement saisi.

Séances 2 et 3 : recueils de souvenirs intimes. Exemples : La paire de bottes achetée avec le premier salaire mais choppée par la mère / L’apprentissage de la couture / Les étés sans un seul jour de vacances / Le certificat d’études en 1940 et l’entrée à la biscuiterie Beuffe / Une vision époustouflante sur la chaîne des Pyrénées qui augurera de nombreux voyages…

 

 

 

 

 

Séances 4 et 5 : explication et réalisation des boîtes à souvenirs (boîte bicolore avec un indice visuel et textuel du souvenir tapuscrit à l’intérieur) avec rappel à chaque séance de ce que c’est 1, 2, 3 albums !

Voilà comment des souvenirs, insignifiants aux yeux des autres, ont pris  une valeur inestimable. En exposant les boîtes à la médiathèque de Sens, on a décidé d’inviter les visiteurs et admirateurs potentiels à glisser un souvenir dans une urne.

Cédrick NOE, animateur


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes