Irène participe avec d’autres seniors de la ville de Chalon aux lectures épicées jouées à des élèves de 6e du collège Camille Chevalier.  Elle profite de pouvoir rapporter des albums chez elle pour les partager le mercredi après-midi avec sa petite fille de 18 ans.

Elles ont particulièrement apprécié l’histoire des « deux frères » qui habitent en forêt et, qui, d’après elles, cherchent chacun une femme.

Je vois deux hommes différents, dit Maëlisse : un homme « nature » et un homme « superficiel ». Le frère aux cheveux noirs utilise ses bras et ses mains et ne fait pas souffrir la nature.  C’est lui qui vient à elle.  L’autre frère, aux cheveux blonds, fait tout ce qui pollue et abime la nature. Il fait tout venir à lui et privilégie l’apparence.

Cet album, dit Irène, met en avant deux états d’esprit : se contenter de ce qu’on a ou vouloir toujours plus.

VML

 

Au CDI de notre collège, depuis plusieurs années, des ados lecteurs volontaires nous donnent un coup de main pour l’enregistrement de prêt aux récréations et le rangement des livres.

Nous avons proposé à ces délégués CDI de faire des lectures épicées. Cinq filles ont répondu présentes. Sur leurs heures d’étude, avec l’aide de Catherine, aide-documentaliste, elles ont préparé en duo ou trio celles de Christine de Pizan et des Petites nouvelles de la révolution.

Elles ont été les lire directement dans les classes de 6e sur des heures de cours de professeurs (de toutes matières) consentants ! L’une des filles, dévoreuse mais très timide, a fait d’énormes progrès pour affronter ses camarades.

Ce mois de mai, l’équipe va en préparer à nouveau deux. Les autres lectures épicées sont données par nos soins aux 6e sur les heures de cours de CDI ou dévoilées via les vidéos fournies par Livralire.

Véronique Guyon, documentaliste, Collège Saint Dominique (Chalon/ Saône)

Ce mois-ci sur Alterbib, présentationd’une pépite pour des animations lectures avec des grands ados et des adultes.

Un recueil de 31 « fantaisies » imaginées par Marie Sizun pour donner vie à des petits personnages presqu’invisibles dans des tableaux de paysages de peintres, célèbres ou non, de la fin du 19e et du début du 20e.

Livralire met à votre disposition un fichier avec les 18 tableaux libres de droits pour projection murale en support à la lecture des très courtes nouvelles.

VML

Une bibliothécaire de l’Allier, grande voyageuse d’1.2.3 albums, s’est inscrite à l’opération nationale « Partir en livre » qui se déroulera en France du 22 juin au 24 juillet 2022. Elle envisage d’intervenir dans les quartiers de sa ville et au camping avec des lectures d’albums. Elle nous demande si, pour les plus grands, elle pourrait faire des lectures épicées.

Evidemment et avec joie !

Les canevas de lecture créés par Livralire sont libres de droits et peuvent être repris en toutes circonstances et à n’importe quel moment.

La seule condition, c’est que le livre soit consultable par les auditeurs sitôt l’animation finie et, mieux, puisse être emprunté sur le champ ou une fois l’opération close. Pour ce faire, il sera judicieux de :
– préparer des signets avec la liste des albums lus et les heures d’ouverture de la bibliothèque
– regrouper à la bibliothèque les albums partagés dans un panier facilement identifiable et accessible à tous.

 VML

S’adapter
Au début de l’année, Covid oblige, il nous manquait toutes les semaines 10 élèves au collège de Pont-de-Vaux (Ain). Nous avons donc attendu février pour lancer 1.2.3 albums.

Profiter du prélude
La nouvelle formule de présentation des albums est bien plus simple à préparer. On a joué le prélude aux élèves de 6e puis je leur ai lu l’histoire du chien fidèle japonais, un des Héros Ordinaires, qui a eu beaucoup de succès. Les élèves ont partagé une anecdote, drôle ou touchante, sur leur animal de compagnie. Même les plus timides ont osé prendre la parole.

Inviter le Principal
Le nouveau Principal que j’avais convié à une séance a été emballé ! Il voulait rester avec nous pour feuilleter les albums.

Associer les élèves
Avec mes deux classes de 5e, que j’engageais pour la première fois, la présentation des albums a été suivie par une lecture à plusieurs voix de Christine de Pizan, avec en appui les illustrations du livre que j’aurais trouvé dommage de ne pas montrer. Nous avons lu facilement en alternance, quelques élèves et moi, sans répétition, grâce au repère des lettrines fournies par Livralire et distribuées au groupe.

Relier au programme
J’ai choisi l’album Christine de Pizan car nous venions de terminer un chapitre sur les romans de chevalerie qui présentent la femme comme une pauvre dame en détresse que le preux chevalier doit sauver. Après la lecture épicée, nous avons donc réfléchi à la place de la femme noble dans la société médiévale et à la détermination dont a dû faire preuve Christine de Pizan pour s’affirmer et exister.

Surmonter les difficultés
Ashoka
et la flamme sacrée est un album bavard qui n’a pas beaucoup de succès. Je profite d’heures de groupe pour entrainer les 6e à la lecture épicée de type feuilleton. Une semaine après l’entraînement (qui se prolonge à la maison), le 1er groupe fait la lecture au 2e groupe qui aura en charge la suite de la lecture. C’est un travail qui plaît aux élèves même s’il génère du stress. Après le passage du 1er groupe, les élèves lecteurs ont donné des conseils aux élèves du 2e groupe pour bien lire à voix haute.

Fédérer par la lecture
A deux classes de 3e qui venaient de terminer la seconde guerre mondiale en cours d’histoire, nous avons, la documentaliste et moi, offert la formidable lecture épicée de Si je reviens un jour (1.2.3 albums 15). Nous avions convié aussi le personnel administratif qui, comme les jeunes, ont été très émus. Un silence plein d’émotion régnait dans le CDI. Ce fut un moment très fort pour tous, ado et adultes.

Delphine Nauche, professeur de lettres, Collège de Pont de vaux (O1) avec Livralire pour les intertitres.

 

Au collège des Trois Rivières à Verdun sur le Doubs (71), trois professeurs de lettres ont embarqué les cinq classes de 6e (130 élèves) dans 1.2.3 albums.

Après le jeu d’hypothèses sur les couvertures détourées et le prélude, elles ont décidé de partager trois lectures épicées dans chaque classe. Facile pour le Meilleur qu’on peut faire en solo ; compliqué pour Pas l’ombre d’un loup à 9 voix (le narrateur, les personnages, les récitants pour les couplets). Usant de leur charme et de leur bagout pour faire tomber les réticences (« On ne sait pas faire » ; « On n’a jamais lu à voix haute »), elles ont, chacune, coopté des adultes de l’établissement, disponibles à l’heure de leur cours de français. Des collègues, le principal, l’intendante, le cuisinier ont répondu présents comme l’agent d’entretien, jouant le loup à la grande surprise de son fils. S’en sont suivis des échanges intergénérationnels sur les contes, riches et différents d’un groupe à l’autre.

Les autres lectures épicées seront préparées par les élèves et jouées aux CM2 lors de leur visite au collèges. La répartition par album se fera posément sur une heure de vie de classe après que les jeunes aient parcouru les cinq livres et donné leurs préférences.

Au collège Croix-Menée au Creusot (71), cinq classes de 6e et deux classes de Segpa préparent avec enthousiasme les lectures épicées pour la semaine « Autrement ».
Marion professeur de lettres, a parallèlement embarqué ses élèves de 5e sur les traces des Héros ordinaires. Ils « se battent » pour préparer à tour de rôle les lectures épicées programmées six vendredi de suite, voulant en savoir plus sur ces histoires vraies et remplissant leur propre carnet de héros.

Dans les deux établissements, les meneuses (et oui il faut y croire et assurer) s’accordent à dire que :
– le travail est facilité puisque Livralire fournit les animations clés en main avec même la répartition des voix.
le projet stimule la communauté éducative autant que les élèves.

VML

A Lomé (Togo), les élèves de 6°1 et 6°2 du lycée français ont déjà bien lu les 8 albums avec Tiens-toi droite qui se passe dans le pays voisin à la place de Pas l’Ombre d’un loup.
Enthousiastes pour le projet, ils se sont rendus à la bibliothèque associative de quartier, Akplanou pour présenter à des élèves de 5° du collège Grands Savants, le prélude de 1.2.3 albums et échanger autour des albums.

Cette sortie fut riche en émotions et en palabres et appréciée des jeunes passeurs :
1.2.3 albums c’est trop bien, j’adore présenter mon livre.
Je trouve que c’était très bien de faire découvrir des livres à d’autres personnes.
J’ai aimé pouvoir improviser la présentation à chaque groupe.

L’espace de la bibliothèque était petit mais beau.
Les autres enfants ont aimé écouter les histoires et ils étaient attentifs et posaient de bonnes questions.
J’ai bien aimé cette rencontre car on a connu d’autres personnes, une autre bibliothèque. On s’est fait des amis.
On a pu échanger nos idées avec d’autres élèves autour des albums. Passionnant !

J’ai trop aimé la sortie car ça faisait longtemps que nous n’avions pas fait de sortie.

Mathilde Marin, documentaliste –Lycée français de Lomé