Un jumelage lecture durable et dynamique (71)

cartes postales commentaire »

Pour la troisième année consécutive, neuf élèves du collège Saint Dominique (Chalon), aujourd’hui en classe de 4°2, ont retrouvé  les personnes âgées de la Résidence Lauprêtre pour vivre ce nouveau voyage-lecture dans les albums.

Récemment, cinq élèves se sont rendus à la résidence pour présenter deux albums de  la sélection 2017 : Past & Present de Orith Kolodn et Te souviens-tu de Wei ? de Gwenaëlle Abolivier et Zaü.

Le jeu d’association d’images des objets des années 1960 et de maintenant a permis de vifs échanges entre les jeunes et les anciens.

Les liens sont assez forts, les binômes jeune/aîné constitués depuis la 6e perdurant jusque dans la confection de gâteaux.

A chacune des prochaines rencontres, une par mois, deux albums seront présentés soit par les jeunes soit par les seniors.
Véronique Guyon, documentaliste


Montage photo réalisé par deux élèves – collège St Dominique-Chalon

Lectures ludiques

cartes postales commentaire »

Pas facile de lire un album à un groupe : dire le texte, montrer les illustrations, respecter le rythme du récit, faire entrer le public dans l’histoire. Pour donner à la lecture collective sa plénitude, Livralire crée  pour chaque album sélectionné un canevas original et différent. Cette lecture dite « épicée » est une  lecture intégrale ou aménagée (partielle ou/et découpée), visuelle et dynamique  à une ou plusieurs voix.

pastpresentblogCette année, 4 albums  sur les 8 sont présentés sous forme de jeu : jeu d’association pour Past & Present et pour La maison des autres enfants, jeu scénique avec une lecture théâtralisée pour Marcel & Giselle, marottes sur table pour Jean de fer.

marcelgiselleblogUne version particulièrement goûteuse de Marcel et Giselle (Hansel et Gretel à la mode québecoise) a été donnée à la médiathèque de Talant (21) lors de l’atelier financé par la Médiathèque Côte-d’Or, Sylvie, une des bibliothécaires de l’établissement ayant pris un  accent authentique pour jouer le personnage d’Eustache. Un régal !

maisons 1 blogLes grandes voyageuses ont apprécié cette façon de faire vivre les albums, inusitée jusqu’ici. Et en redemandent ! Sauf que … Les propositions sont le fruit de notre imagination titillée par la structure même de l’album. Ce qui est possible pour certains albums, ne l’est pas pour d’autres. Sans compter qu’on trouve de suite ou qu’on peine… On lit et relit jusqu’à ce que l’idée vienne. Pour Past & Present, un memory ou jeu d’association s’imposait. Mais il aura fallu 6 mois pour inventer la lecture épicée de La maison des autres enfants, qui parait si simple !
VML

Quand la musique est bonne (94)

cartes postales commentaire »

Au collège du Fort, à Sucy en Brie, les appâts mis sur les vitres où devait se tenir la présentation des albums ont intrigué jeunes et adultes.

La scénographie a été jouée 10 fois à 6 classes de cinquième et à quatre  classes de sixième.

On a entendu des élèves  chercher à deviner le lieu où se déroulait le récit. Voyant la maison de Wei,  ils s’exclament : Ah c’est en Chine !  Par contre, ils prennent la cabane perchée du gardien de l’arbre pour une fusée !

Les musiques sont vraiment bien choisies. Grand succès pour Malala. Beaucoup se mettent à danser dessus. Il reconnaissent la musique de Jean de Fer, et s’invectivent quand ils ne sont pas d’accord sur le compositeur, ils rigolent sur la musique de Wei et de Marcel et Giselle, ils écoutent celle du Dernier voyage

sucy lancementLes professeurs qui ont assisté trouvent cela très beau et notre principal adjoint qui nous a fait l’honneur d’assister à une séance, nous a même dit qu’on était une belle équipe !  Les élèves se jettent sur les albums.
Au retour des vacances d’hiver, place sera faite à des lectures individuelles, par petits ou grands groupes (lectures épicées à la pause méridienne) et à des ouvertures avec plusieurs enseignants partants.
Cécile Beyer, documentaliste

Succès des albums au café lecture adulte (36)

cartes postales commentaire »

Dans l’Indre, à la bibliothèque de Déols, les albums « grand large » sont mis en avant dans un bac à la section adulte.  Ils sont promus ou lus à diverses occasions.  Il y a quelques années, la scénographie avait été jouée un printemps sans remporter le succès escompté. La date était mal choisie : juin, c’est trop tard.

sceno deols

Cette année, nous avons décidé de présenter la sélection dans le cadre du premier café lecture de 2017. Le public (une vingtaine de personnes et exceptionnellement, deux fillettes de 6 et 12 ans) a été très attentif, et très intéressé.

Tous les albums ont été empruntés dans la foulée, sauf Past&Present. On m’a réclamé la liste complète (que j’avais bêtement oublié de joindre à la traditionnelle liste des nouveautés du Café-Lecture), pour les faire découvrir aux enfants, petits-enfants ou personnellement. Nous avons reçu des félicitations pour la présentation. Et l’engouement pour le partage des albums, foire d’empoigne comme pour les nouveautés du mois, nous encourage à récidiver. Deux nouvelles personnes ont demandé s’il y avait toujours une présentation comme celle-là ! Nous aurions pu ouvrir plus largement cette matinée à d’autres.

Lorsque nous aurons récupéré les albums, nous les présenterons pendant l’atelier tricot, comme nous l’avons déjà fait, sous la forme des lectures épicées. Ce public n’est pas forcément lecteur/emprunteur, mais apprécie d’écouter des histoires en entier. Il va sans dire que ces lectures épicées nous serviront aussi, comme d’habitude, à la maison de retraite, où je passe ensuite le matériel à l’animatrice, qui le fait circuler dans les autres maisons de retraite et auprès de ses collègues animateurs.
Véronique Lottaz, bibliothécaire

Coopération lecture (36)

cartes postales commentaire »

accueilehpad36derniervoyage36A Mézières en Brenne (36), les bibliothécaires ont joué la scénographie aux résidents de l’Ehpad et aux élèves de CM2, chaque groupe se partageant ensuite les albums.

Quatre rencontres, officiellement annoncées à l’Ehpad grâce au décor explicite dans l’entrée de la résidence, sont programmées au cours desquelles chaque public va lire un album à l’autre public.

 

Plein d’écoute, d’échanges, de sourires et même de surprises dès la première après-midi où l’on a appris grâce à Past & Present que des anciens aussi se servent  de GPS !
Emilie, Stéphanie, Eugénie et Mélanie

Quand des aînées sont actrices de lecture 

cartes postales commentaire »

amiegivry1Au printemps 2016, trois résidentes des Sept Fontaines à Givry (71)  avaient présenté avec succès La belle vie, album de la 10e saison, à une classe de CM2, engagée dans 1, 2, 3 albums. Très épanouies dans cette activité, elles avaient très envie de recommencer.

Problème : plus de classe partenaire, l’enseignante ayant changé d’école et la nouvelle ne souhaitant pas continuer.

Solution : Madeleine et Gigi ont présenté l’Amie (Sarah Stewart, Editions des Eléphants), un album de la sélection du voyage-lecture enfance « Coopéralivres » à une classe de CP/ CE engagée chaque année dans le projet.

amiegivry2Conclusion : Tonique et originale façon de concrétiser l’intergénérationnel en donnant un rôle d’animatrice à des octogénaires très investies qui ont lu l’album, ont répété plusieurs fois, ont joué en public, ont été applaudies par les enfants et reconnues par leurs pairs si bien qu’une dame leur a demandé de venir jouer L’Amie au club d’aînés.

Et les présentatrices du jour de me confier leur ressenti de lectrices : L’Amie est une belle histoire mais c’est pour les enfants, pas comme les sélections d’ 1, 2, 3 albums qui sont pour nous.
VML

Appâter le public

cartes postales commentaire »

appatbmgivry
A Givry (71), Sophie la bibliothécaire a actualisé les cartons d’invitation dessinés par Livralire pour convier un public familial, de 9 à 90 ans au dégustalivres 1, 2, 3 albums qui aura lieu le samedi 4 février au matin. Ils seront distribués à la bibliothèque mais aussi au foyer-logement et au club senior « Vive la vie ».  Les aînés intéressés seront voiturés.

Mieux, à l’entrée de la bibliothèque, elle a exposé les objets pour de vrai sur une grille. L’étonnement  manifeste des usagers des lieux sera-il payant ? Les curieux viendront ils découvrir par la scénographie à qui et à quoi servent ces objets ?

Et si des affichettes étaient apposées aussi au cabinet médical ?  Chez les  commerçants ? Au centre sportif ?
VML


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes