Au CDI du collège Saint Dominique à Chalon (71), dans l’espace réservé à 1, 2, 3 albums, chacun est invité à livrer un de ses secrets.

Une urne a été installée à cet effet. Jeunes et adultes peuvent y glisser leur message.

Ces secrets seront partagés anonymement et exposés sur le mur des « J’ai dit à quelqu’un ».

Une heure pour découvrir Les Rides de JR, publié par Phaidon, dont la photo ci-dessous est extraite (page 25).

J’ai demandé à mon petit groupe d’élèves de 6e comment ils se représentaient les personnes âgées. Ils les voient, de manière prévisible, comme des personnes fragiles, empêchées, ne pouvant plus faire leurs courses seul.e.s, pouvant tomber plus facilement malade, voyant moins, entendant moins, se déplaçant moins facilement.

Ensuite, je leur ai proposé de s’intéresser à la façon dont JR les voyait, lui.
Ils ont d’abord voulu savoir qui il était. Ensuite, je leur ai montré quelques-uns des visages qu’il a photographiés et publiés dans l’album. Ils ont alors compris que le regard de JR était différent du leur. Par exemple, sur les photographies, les personnes âgées sourient. Certaines sont encore amoureuses !

J’ai terminé par la double-page où JR nous dit que les rides racontent aussi des histoires. La séance étant terminée, il nous a fallu nous arrêter là. Je voulais leur demander quelles histoires des rides peuvent raconter, ce qu’ils aimeraient, eux, en savoir, en apprendre…

Je les ai renvoyés à une lecture personnelle et plus approfondie de l’album qui confortera certainement le changement de regard des élèves sur les aînés amorcé au cours de la séance : en début d’heure, les seniors étaient « des pépés et des mémés », à la fin « des personnes âgées ».

 Emmanuel Delorme, professeur de lettres (Camille Chevalier / Chalon)

Ella Maillart nait à Genève en 1903.  Dans sa famille on la surnomme Kini. Elle est ravissante mais très souvent malade. Difficile d’imaginer qu’elle deviendra une solide baroudeuse et une des plus grandes aventurières du XXe siècle.

Depuis 30 ans, la télévision Suisse, la RTS, offre dans l’émission « Passe-moi les jumelles », des portraits de gens qui, comme elle, vont au bout de leurs rêves.

Parmi les dizaines de vidéos d’une durée moyenne de 30 minutes, vous découvrirez, dans des cadres magnifiques :

Les merveilles d’une créatrice de papier dans la magnifique vallée de la Gruyère.

Un aquarelliste qui pendant 366 jours peint en pleine nature dans le Jura.

 

Un photographe animalier en planque en Suisse et dans le Grand Nord où le loup blanc finit par se montrer !

Les 2500 Joyeux givrés se baignent déguisés, le jour de Noël, dans le lac Léman qui ne fait pas plus de 8 degrés.

Deux frères bâtisseurs qui construisent des structures et des murs de pierre en pleine montagne.

A regarder seul, en duo ou en famille.
A installer sur les tablettes à l’Ehpad, au foyer logement, au collège, à la bibliothèque.