Les 19 malfoutus de Bretenières (21)

Les Cinq Malfoutus commentaire »

Les  élèves de CM (10-11 ans) de Bretenières (21) qui ont participé à 1, 2, 3 albums, ont  présenté à leurs parents et leurs camarades de classe plus jeunes qui, eux, terminaient Contelivres,  Les cinq malfoutus, sous deux formes : la lecture épicée de l’album suivie d’un défilé masqué des 19 malfoutus de leur invention.

Il y avait entre autres :
bretemalfoutu
– Le scoubidou avec 3 oreilles et une bouche rectangulaire. Pas très facile pour manger. (Seyma)
– Le pointu à barbe pointue comme un clou, trois pics de cheveux sur le crâne et un nez pointu comme une flèche. Difficile de l’embrasser. (Tatiana)
– La clé de sol avec des notes de musique sur tout le corps. Même plus de place pour les oreilles. Difficile pour écouter de la musique. (Emmanuelle)
– Le multicolore avec des mains à la place des pieds : joyeux quand il est bleu, en colère quand il est vert et les autres couleurs, c’est le bonheur (Célia)
– Madame coloré  avec un long nez qui lui traversait tout le visage. Pas facile pour se moucher. (Camille)
– L’heureux  toujours joyeux qui fait rire tout le monde, avec un œil et deux antennes pour capter plus de blagues. (Léna)
Laura et Elisabeth, bibliothécaires à Bretenières

Album lu, histoire jouée

carnet des lectures 2014-2015, Les Cinq Malfoutus, Les sœurs Koumba commentaire »

L’album, on peut le lire, le regarder, en discuter mais aussi l’interpréter.
Adoptant la trame des voyages-lecture enfance qui se terminent par une expression de lecture théâtralisée (Familialivres vient de se terminer – Animalivres, le 23e,  sera lancé à la rentrée),  des lecteurs de 10 -11 ans (dernière année du primaire français) ont joué leur album préféré.

malfout

A Givry  (71), la classe de CM2 de l’école a interprété Les cinq malfoutus devant le petit groupe d’aînés de la résidence des Sept Fontaines avec lesquels ils voyageaient.

koumba

 

A Génelard (71), des jeunes participant à l’atelier périscolaire (TAP)  conduit par Margot, la bibliothécaire, ont présenté Les sœurs Koumba à leurs parents et à leurs frères et sœurs qui jouaient leur histoire préférée de Familialivres.

Ces deux exemples pris sur le vif me rappellent le cri d’un collégien après avoir joué un roman : « On est nul de ne pas lire, car les livres, c’est la vie ». Prendre la peau d’un personnage permet de le comprendre.

VML

De l`art d`accommoder un album décrié par les apprentis

carnet des lectures 2014-2015, Les Cinq Malfoutus commentaire »

« Madame, on n’est pas des maternelles ! » se sont écriés les apprentis boulangers et mécaniciens après la lecture épicée des Cinq malfoutus. La thématique des goûts et des couleurs étant au programme de seconde, la professeur de lettres et la documentaliste ne se démontent pas et rebondissent de plusieurs façons.

1/ Observation du travail de la graphiste Ester Honig autour de la définition du canon de beauté  dans 25 pays.

2/ Visionnage de clips vidéos de Dove sur l’image de la femme dans la publicité aujourd’hui. Grande discussion et petits débordements sur ce qu’est une femme belle pour eux, son rôle dans la société… Beaucoup de machos ! Recadrage et conclusion : les critères de la beauté dépendent des pays mais aussi des époques.

3/ Recherche sur le champ sémantique du « beau »
– Chacun doit donner oralement une définition, un exemple et un synonyme en s’aidant de plusieurs dictionnaires.
– Présentation rapide du dictionnaire philosophique de Voltaire et lecture collective de son article « beau, beauté » qu’on trouve en ligne sur Wikipédia.
Lire la suite →

1, 2, 3 albums (9e édition) : le trio gagnant

cartes postales 2014-2015, Elle est où la ligne, Les Cinq Malfoutus, Les sœurs Koumba commentaire »

Les trois albums préférés par les lecteurs sont :

malfoutus7 ligne180 Koumba200

Ce vote met en avant des préférences individuelles. Il fait passer au deuxième plan les albums qui ont eu une place de choix dans la vie des groupes par les ouvertures qu’ils permettaient : Le casque d’Opapi, Et si on redessinait le monde ?, Un toit pour moi.

Quand un scrutin a été organisé, le taux de participation a été fort. Quand le scrutin n’a pas eu lieu, les lectures n’en ont pas été moins nombreuses. Et c’est ça l’essentiel du voyage-lecture : LIRE.

Ici et là, des lecteurs s’apprêtent à passer leur pack de livres à d’autres. Et c’est ça le meilleur du voyage-lecture : DONNER à LIRE.

REMERCIEMENTS
– aux correspondants qui ont relayé Livralire et transmis dans les temps les résultats
– aux animateurs du voyage qui ont organisé le scrutin et à ceux qui ont joint des échos de leur voyage
– aux lecteurs de 10 à 104 ans qui ont partagé leurs préférences
– à Marie-France Vidal, silencieuse et efficace derrière son écran
– à tous ceux qui ont encadré le voyage dans leur établissement
– aux éditeurs, auteurs et illustrateurs

REGRETS
– de ne pouvoir enregistrer certains choix. En effet on ne peut additionner que des chiffres et pas des titres. L’an prochain, on organisera une leçon de votation !
– de n’avoir aucune nouvelle de certains groupes de voyageurs

Ce blog reste ouvert pour partager vos échos et vos créations et annoncer fin juin la prochaine sélection. Puisse chacun y trouver des idées pour vivifier son prochain voyage dans les albums.
VML

Malfoutus, mais pas empotés !

Les Cinq Malfoutus commentaire »

« I Cinque Malfatti! » Teaser by Beatrice Alemagna

Qui est malfoutu ? Qui est beau ?

carnet des lectures 2014-2015, Les Cinq Malfoutus commentaire »

Cela fait trois mercredis que nous allons à la maison de retraite l’Espérance à Dijon.Nous avons fait deux mercredis sous forme de groupe de IME1parole avec la comédienne Danielle, l’animatrice Catherine, les résidents et ma classe.
 Nous avons donc lu le livre Les cinq  malfoutus et de là nous avons débattu sur ce qui fait la différence :
– l’âge
– le handicap
– les lunettes
– le gabarit : mince / gros
– la couleur des cheveux
– le tempérament : dynamique/passif
– l’origine

IMEptPuis le 3ème mercredi, nous avons commencé à créer des masques de malfoutus avec les résidents. Nous avons prévu d’en faire un défilé avec mimes.

Melle Rousseau et son groupe de l’IME PEP – Dijon

Autre proposition (Livralire) autour de Monsieur Beau : les critères de beauté selon les sociétés et les époques. Voir par exemple les retouches qu’ont fait 40 graphistes de 25 pays différents sur la photo d’une journaliste américaine après que celle-ci leur ait dit :  » rendez -moi belle ! »

Carte d’identité « Les cinq malfoutus »

Les Cinq Malfoutus commentaire »

 malfoutuscartid

Titre : Les cinq malfoutus

Auteur : Beatrice ALEMAGNA

Editeur : Hélium © 2014

 

Dans une bâtisse de guingois, vivotent harmonieusement cinq personnes que les différences amusent : le Troué, le Plié, le Mou, le Renversé et le Raté. Arrive un bel homme élégant et prétentieux qui s’étonne de cette vie médiocre et sans projets. Les cinq compères n’ont peut être pas d’idées mais ils ont chacun un talent, promesse de bonheur, de quoi laisser le Parfait pantois.


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes