Un clown suisse comme 13e saltimbanque

cartes postales 2011-2012, Saltimbanques commentaire »

Au collège de Fleurier (Suisse), un appel à projet a été proposé aux 6 classes de 8e voyageuses : réaliser un clown comme 13e saltimbanque.
Résultat : 20 dessins reçus,  5  récompensés dont un primé pour son originalité et le respect du style d’Emmanuel Houdart.
Anne Baptista , bibliothécaire au collège 

      

A chacun son saltimbanque !

cartes postales 2011-2012, Saltimbanques commentaire »

Nos trois classes de 6ème se sont lancées dans la réalisation de leur propre saltimbanque. Ils devaient lui inventer une origine ( naissance, parents, enfance …), les circonstances de son arrivée au cirque, un numéro de cirque et pourquoi pas un futur ailleurs qu’au cirque. Ensuite, bien sûr, ils ont pris leurs crayons pour dessiner leur artiste.

Mouchou, la femme araignée jongleuse, Voidor, la cantatrice à la belle voix pleine de douceur qui fait oublier ses kilos en trop, Rouan, l’homme lézard cracheur de feu, Fatima, la pieuvre contorsionniste, Alfrendo, le magicien qui peut devenir invisible, Leila, la femme- canon, Nikita, la trapéziste aux ailes incrustées de diamants, Aquagree l’homme grenouille…  ont rejoint la grande galerie de ces personnages hors du commun !
Femme-centaure, dresseur d’escargots, homme-chat, cyclope monocycliste … la représentation a été pleine de couleurs, de rires et d’émerveillement.
Karine Pépin – Collège de Pont de Veyle (01)

Les albums changent de mains

cartes postales 2011-2012, Hello Monsieur Hulot, Saltimbanques commentaire »

A Montréal la Cluse (01), les rencontres 6e-CM2 se sont déroulées du 24 au 30 avril.
Après moult répétitions, les 6e ont joué la scénographie devant les CM2. Ils leur ont proposé un portrait illustré de Cynthia, épouse d’Adrien Soie dans Saltimbanques.
De leur côté, les CM2 ont présenté leurs créations inspirées de l’album Hello Monsieur Hulot. Chaque école s’est appropriée cet album d’une façon différente : écriture de bulles, invention de chutes, création de nouvelles aventures.

La rencontre s’est terminée sur un partage d’impressions de lecture. Chaque classe accueillie, enthousiasmée par cette visite, a emporté les 10 albums afin de les découvrir à leur tour en classe.

 

Coup de coeur pour les Saltimbanques

Saltimbanques commentaire »
« J’ai beaucoup aimé ce livre. On a comme l’impression de vivre à la place des Saltimbanques, de ressentir leurs émotions, d’être eux ! Je pense que ce livre peut nous apprendre une chose essentielle : même différents, on peut tous trouver une « famille », où l’on se sent bien, où l’on a l’impression de servir à quelque chose. C’est un livre où l’on se retrouve au plus profond de soi, et je pense que ce livre est le plus beau et le plus significatif pour moi que je n’ai jamais lu. J’espère que ce livre plaira à tous les lecteurs, qu’ils prendront le plaisir que j’ai eu à lire ce livre. Vraiment, j’adore ce livre Saltimbanques ».
 Une élève de 5è – Collège de Saint-Marcel (71) 

Jouer avec les saltimbanques

Saltimbanques commentaire »

Début mars, 3e rencontre aux Restos du cœur de Chalon autour du 10e album «  Les Saltimbanques » selon notre protocole déjà usité : un temps public court,  un temps intime « aux tables ». Le public circulant et le livre étant long et difficile,  nous avons écourté les textes et utilisé les visuels au maximum, après avoir repéré les correspondances texte- image.
Temps commun :
–  Jacqueline Buisse introduit et clôt la séquence avec son accordéon.
–  L’une de nous harangue la foule avec l’image d’Adrien Soie : « Mesdames, Messieurs, moi Adrien Soie, pour mon mariage avec Cynthia, j’ai invité  tous mes amis du cirque. D’abord  Consolation et Esperanza, les soeurs siamoises ».
 – L’autre dresse à voix haute le portrait des siamoises face au public qui voit l’illustration   partiellement cachée. Pantoufles, accessoires d’exploration, tee-shirt papillons, ailes blanches sont dévoilés au fur et à mesure de la lecture.
– Deuxième harangue : « A la fête, il y aussi l’homme tronc, la femme à  barbe, le dresseur de chat,  le colosse tatoué, la femme à barbe. Nous allons passer parmi vous pour vous raconter leur histoire ».

Temps intime :
Nous allons aux tables proposer une histoire à la carte.  Nous présentons 7 cartes plastifiées avec le nom calligraphié du saltimbanque. La personne choisit. Nous ouvrons le livre à la page correspondante. Nous racontons, avec le texte raccourci tapé au dos de la carte, en pointant  les éléments visuels.

 Echos :
La nostalgie rieuse
Un homme est venu me voir pour me dire que le mélange de l’accordéon et de nos lectures l’avait « remué ». Il a dit être « apaisé » et nous a remerciées.
Le passé douloureux
 « Mon père, gitan, avait deux accordéons, brûlés dans l’incendie de sa maison ».
« J’ai dû vendre mon accordéon pour faire manger mes enfants »
Lire la suite →

Carte d’identité

Saltimbanques commentaire »

Titre : Saltimbanques

Auteur : Marie DESPLECHIN

Illustrateur : Emmanuelle HOUDART

Editeur : Thierry Magnier © 2011

 

Ils sont dix. Chacun a son histoire. Tous sont rattachés au cirque d’antan. Il y a Consolation et Esperanza, les sœurs siamoises dissociées grâce à l’argent de la tombola ; Gerda, la femme à barbe, dont tombe amoureux le dresseur de chevaux ; Fathia, la berbère haute comme trois pommes, épouse du lanceur de couteaux ; Odette, la bonimenteuse qui invente un avenir à un cancre ; John Smith, un moins que rien qui crée un numéro avec sa chouette. Et aussi le musicien Pavel, le colosse tatoué Alex, l’élégant dresseur de chats Juvénal des Mascarenhas, la ventriloque Chantal Ruder et Sally la femme sirène.


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes