J’ai trouvé les illustrations magnifiques et l’histoire est belle, mais je pense que l’auteur ne s’est pas assez documenté. J’ai été très surprise car j’ai observé que Naoko portait un kimono de Geisha. On le reconnaît très bien grâce au col ouvert derrière qui sert à séduire les hommes. Elle a ausssi de la teinture sur le cou (marque de Geisha également). Elle va étudier l’art du thé à Kyoto (ville réputée pour la formation des Geishas) et tout ça ne colle pas avec le fait que son père veut la marier…
Je suis passionnée par le Japon.
J’ai adoré ce livre.
Morgane (Collège Saint-Dominique)