confirme Annie  Pailharey, coordonnatrice Lutilea, qui raconte leur premier voyage en Charolais.

LUTILEA, dispositif de LUTte contre l’ILlettrisme, l’Exclusion et l’Analphabétisme a officiellement lancé l’opération 1 2 3 Albums, lors de la »Fête de l’Ecriture » , le 19 décembre à La Clayette.


Après la présentation scénarisée

Les personnes inscrites sur l’atelier  «Compétences de base» de Chauffailles,  sur lequel travaillent des personnes en situation d’illettrisme et Français Langue Etrangère, avaient eu la primeur des albums. Chantal  leur a chaleureusement ouvert les portes de la médiathèque. Ce lieu où  foisonnent tant de  livres ne les effraie plus.

un écrit de l’exposition                               pendant la lecture

Ce 19 décembre, apprenants, bénévoles et bibliothécaires nous ont offert une mise en bouche, en nous invitant à découvrir la sélection à partir d’une lecture scénarisée.

Et c’était parti pour une dégustation des 10 albums sur tout le Charolais.
Six jeux d’albums ont été achetés ou prêtés afin qu’à 80 km de distance, une bourbonienne et un chauffaillon puissent en même temps savourer « Le manteau rouge » ou « Les amants papillons ».
Afin d’échanger autour des albums, deux rencontres eurent lieu à la médiathèque de Paray le Monial.

Le 14 avril 2009,  Anne-Marie, la bibliothécaire,  nous a accueillis, avec au menu : « Le sens de l’amour ».
Elle  a présenté l’auteur et certains de ses livres.  La lecture de l’album  à plusieurs voix  s’est enchaînée au fil des pages,  et s’est achevée  sur des échanges autour de l’histoire et  des expressions :  « Il n’a plus goût à rien », « Avoir des yeux de biches »….

Pour  continuer sur les expressions et faire le lien avec d’autres livres, nous avions choisi « Paul et les autres » de Yolande Six.
Par petit groupe, chacun  s’est amusé  à former des paires en reliant des  images à des expressions et ainsi réaliser  que vraiment :
Chaque  groupe, s’est ensuite adonné à l’écriture d’une petite histoire à partir d’une expression.

Avec les panneaux « dos d’âne » et « poids lourds »
Drame de la route
Il était une fois un camion qui roulait très vite.Alors que le chauffeur regardait une jolie dame, que son cœur battait la chamade, il a oublié de ralentir à l’approche d’un dos d’âne ! Avec les secousses, les portes arrières se sont ouvertes !… et les vaches se sont sauvées ! La circulation est bloquée ! Le chauffeur a dû s’occuper des vaches et laisser partir la dame à regret !!!!(Texte inspiré de la réalité charolaise !)

Avec les images « langue de vipère » et « bouche cousue »

Une dame dit du mal des gens, de ses voisins, de ses amis, de sa famille…
Elle a une vraie langue de vipère. Par contre, sa voisine Lucia ne parle pas, mais observe tout. Elle garde les secrets. Chez elle, c’est bouche cousue, mais oreilles ouvertes ! Un jour « langue de vipère » a eu une angine, elle n’a plus pu dire de mal !

La voisine s’est ennuyée !


En dégustant café et gâteaux, les 24 personnes présentes se sont alors donné rendez-vous pour une deuxième séance, le 12 mai.

Le 12 mai, à  cause des ponts et jours fériés, une douzaine de personnes seulement ont participé  à cette deuxième séance.
Dégustation de » Moi Dieu merci qui vis ici » toujours chez Anne-Marie.
Danielle et Daniel, bénévoles, ont lu l’histoire qui pour notre public, est très riche en mots et en émotions.  Ensuite, au fil de chaque page, projetée sur écran : la géographie, les  évènements, l’histoire des prénoms,  la symbolique des couleur furent sources d’échanges.
Puis, nous avons repris des phrases du livre construites sur le modèle : « Je ne savais pas comment on faisait pour parler, se croiser…
Ex : Un homme peut être…ou… Un pays peut être ….ou….
Chaque groupe a laissé libre cours à son imagination.

Pour clore la rencontre, les pages de « Jeux étranges » sur le thème de l’entraide furent reliées à Dieu merci…

Ces rencontres n’ont pas, bien sûr, réuni tous les lecteurs. Mais, au fil des mois, sur tout le territoire, les albums ont réuni dans un même acte de lecture : les apprenants, les bénévoles, les formateurs, les coordinatrices et les proches de chacun, dont la curiosité avait  été aiguisée… C’est ainsi que les livres circulent.

A partir de septembre, autre rendez-vous, même si le voyage est officiellement clos :
Lecture d’albums par des apprenants, bénévoles et bibliothécaires aux résidents de la maison de retraite de Bourbon-Lancy, en lien avec Elodie.

Véronique et moi, tenons à remercier tous les participants et plus particulièrement Daniel et Danielle, deux bénévoles précieux, qui ont participé activement à la préparation et surtout assuré l’animation des rencontres à la médiathèque de Paray.

Après une deuxième année, notre bibliothèque s’enrichit.
Les albums sont pour nous une mine pour mieux lire, communiquer et écrire…Merci à l’association Livralire de nous avoir invités à ces dégustations d’albums.