Vendredi 7 janvier 2011 à la Médiathèque de Côte d’or et mardi 11 janvier à la bibliothèque de Sancé (71), des bibliothécaires et animateurs ont travaillé en atelier la présentation « cubique » des albums !  convivialité, rires, exercices et conseils que nous partageons volontiers avec tous ceux qui ont eu tort de ne pas venir ou n’ont pas la chance d’avoir un atelier pratique organisé à proximité (dixit une participante) !

Puissent ces pistes vous aider à optimiser le « dégustalivres » et à l’organiser notamment avec des jeunes sans vous laisser déborder.
VM  Lombard ( Livralire)

Conseils aux présentateurs et présentatrices des albums qui adoptent la scénographie Livralire.

Préalables
Les textes
– Lire soi-même les albums.
– S’imprégner des textes de la scénographie. Si on les modifie on garde l’objectif : situer personnages et contexte ( livre présent) et donner le  ressort dramatique.
– Si possible, apprendre par cœur l’introduction. « Il y a bien des choses, etc… ». Ca permet de prendre le public avec soi avant de rejoindre le pupitre ou la table.

Quand une classe est responsable du « dégustalivres » pour d’autres classes ou pour un groupe d’ainés :

– Prévoir un temps suffisamment long pour que les jeunes connaissent les histoires qu’ils vont promouvoir et s’en imprègnent. L’idéal étant de prévoir des séances de lecture individuelle ou par petits groupes pour réfléchir sur les mots forts de l’album, les thèmes, faire repérer les lieux (ou pays) où se passent les actions, quels personnages principaux on trouve, les vêtements portés, etc. Par la suite, chaque groupe peut présenter aux autres son album avec tous les éléments trouvés.
– Expliquer le principe de la scénographie  avec 10 cubes.
un album = un cube = 4 faces habitées (lettre ou chiffre du voyage, vêtement, lieu, illustration) sauf pour le Perec, cube pivot, qui a 6 faces de souhaits
Les  vêtements seront dévoilés les uns à la suite des autres par simple retournement d’une face. 
Puis pour chaque cube présenté, on tournera la face « lieu » puis la face « image » en l’avançant sur l’avant de la table, en suivant le texte. A la fin de sa présentation, chaque livre est posé devant le cube puis reculé avec lui dans l’alignement des autres.
– Faire travailler les textes livre à livre.

La musique
Coopter un musicien dans son public. Soit un occasionnel qui jouera du triangle, soit un amateur (ou professionnel) qui jouera de son instrument.
Lui expliquer ce qu’il doit faire, à quel moment et combien de temps jouer en suivant la scénographie. Mieux : avoir un vrai complice prévenu d’avance, à qui on a donné le texte pour imprégnation et coordination et avec qui on a répété.

La musique sert de respiration entre chaque livre. L’intermède doit durer un peu pour permettre à chaque spectateur d’avoir le temps de faire une transition d’un livre à l’autre. Le présentateur attendra la fin de l’intermède musical pour reprendre la parole. 
Déroulement 
– Prendre son temps. Marquer des arrêts dans le paragraphe lui-même. (même de 3 secondes comptées dans sa tête)? Ca n’est jamais trop long.
– Varier les rythmes et les tonalités : poétique, tragique, sautillante, gaie, confidentielle… selon ce qui est dit.
– Parler fort et articuler.
– Regarder le (la) partenaire du cube 1 dans les débuts des dialogues.
– Regarder le public dans le narratif. Ne pas se cacher derrière le cube ni baisser la tête en permanence pour lire le texte.
– Penser à Dire plutôt qu’à Lire ce qui est plus facile quand on « posséde » le texte.
– Après chaque présentation de cube, laissez du temps pour que les spectateurs voient l’illustration de la couverture.

S’il y a plusieurs présentateurs :
– Leur proposer une tenue discrète et homogène (pour des jeunes,  jean et tee-shirt foncé)
– Les installer sur le côté pour une entrée successive (puis sortie pendant la musique) derrière le cube que chacun présentera à son tour. Ne pas laisser des gens en attente en fond de scène.

Astuces
– Après chaque prise de parole le présentateur du cube de Perec pourra  montrer discrètement avec ses doigts le chiffre du cube devant lequel doit aller son partenaire.

– On peut lever le texte au dessus de la table (dans la limite de la hauteur du cube) pour une meilleure lisibilité.

– Le présentateur du cube Perec a le texte complet sur un pupitre ou derrière le cube 1. L’album correspondant est placé sous son texte afin de pouvoir le poser sur le cube à la fin de la scénographie