Album phare : La grande vague

Livres utilisés :
Hokusai (Forrer, Bibliothèque de l’image)
Itto le pêcheur des vents (Montange, Actes Sud junior,  contes du musée de la musique)
Pour la musique : Ce qui arriva à monsieur et madame Kintaro conte+CD (Gallimard jeunesse)

Principe : Musique et conte 

Echos : « Est-ce qu’on pourra l’écouter en entier » ?

Animation (conçue par VM Lombard)… En recherchant une musique japonaise, j’ai trouvé le conte+cd qui  explique l’origine du sho (instrument japonais). Parmi les illustrations, une vague jumelle de celle d’Hokusai ! D’où l’idée d’un catalogue de vagues

 1/ écoute musique japonaise

 2/ racontage partiel du début d’Itto :
« Ecoutez bien ce que  l’on croit
Ecoutez bien ce que l’on dit 
Ceci se passe sur l’île des vents

A la cour de l’empereur, il y avait des concerts de gagaku. Quand on annonçait dans l’orchestre la présence du maître de sho (monter image),  il n’y avait pas assez de place pour recevoir tout le public. En effet, le maître de sho étonnait par sa façon de bouger les doigts sur les bambous et sa façon de souffler sans le moindre effort. A la fin du concert, des jeunes gens venaient lui demander de leur enseigner son art. Il ne répondait pas et s’en allait discrètement sans dire où il habitait. Il en fût ainsi pendant des années. Le maître donna 1000 concerts puis, vieil homme, se retira. Il partit s’installer sur l’île des vents. Il cultivait son riz, regardait la mer et jouait du sho. Itto, un jeune pêcheur le regardait caché derrière un rocher. Démasqué, il revint chaque jour. Un jour où le vieux musicien était absent, Itto pris le sho et en joua.
Le typhon se leva, La mer se déchaina (image de la vague de cet album) Le pêcheur soufflait sans pouvoir s’arrêter. Ses tempes cognaient, la cabane grinçait. Quand le maître de sho arriva, il pris l’instrument et ….. »

 3 /  images de  vagues dans la Grande vague et dans le beau livre qui présente les œuvres d’Hokusai avec aussi des mers calmes.