Les mots me manquent pour raconter l’intensité de la rencontre intergénérationnelle à laquelle j’étais conviée à la veille des vacances de printemps au collège de Genlis (21). Ce jour là, une classe de 3e, tonifiée par leur professeur de lettres (qu’on aimerait cloner) en totale complicité avec la documentaliste, reçoit des ainés de la résidence l’Espérance (Dijon). Ce déplacement fait des envieux, le minibus ne prenant que 10 personnes !  C’est la troisième fois qu’ils se voient. A la bibliothèque de Genlis, ils avaient  assisté à la présentation des albums (si bien lus m’a soufflé à l’oreille, Denise pleine de vie dans son fauteuil roulant !). Puis les ados étaient venus déjeuner à la résidence.
Ce vendredi 15 avril où d’autres ainés de Genlis les ont rejoints pour l’après-midi, chaque groupe a préparé une surprise pour l’autre. 
Un trio de vieilles dames  lit  en polyphonie deux albums. Toute l’assistance connaît déjà les histoires et pourtant l’émotion est palpable. Les textes ont été tirés sur papier en énormes caractères. Une dame atteinte de DMLA, prend une loupe. Danielle, l’actrice qui les stimule chaque semaine, les assiste.
Puis vient le tour des jeunes. Par petit groupe, ils (re)présentent un album, inspirés par la présentation vivante des « chaussures » (album incompris des jeunes, adoré par les adultes) qu’en avait fait le duo prof-doc. 
En ombres chinoises, des  filles jouent avec un baigneur les heureux parents. Des garçons, inspirés par le pompier de Lilipputia, installent sur un fil une ribambelle de photos marquant

la différence (de taille, de stature, de couleur, de classe sociale). Le roi des sables est joué debout !  La bestiole est jouée au sol avec un jardin de papier et des poupées Barbie !
Des cartes devinettes sont distribuées pour les choses à faire selon Perec !  La Vague est rapprochée du Mont Fuji, très présent dans l’album même au cœur de la mer ! (avez-vous compté ?)
En deux minutes,  l’installation est modifiée.  Les chaises sont alignées pour former un train. On nous distribue des tickets pour Paris (tour Eiffel)  pour la muraille de Chine.  On embarque avec le jingle SNCF ! Et voilà qu’arrive le train avec Victor et Magda ! 
Pour lancer le goûter, une jeune fille présente sa collection de thés des nuages et nous en offre !
S’en suit un échange par petits groupes sur tel et tel album.
L’heure de la sortie approchant, il faut se séparer. Les ados entonnent avec nous un bon anniversaire pour Denise née le 15 avril 1931. Des délicates embrassades et des  poignées de main cordiales  traduisent l’émouvante atmosphère d’empathie. Chacun a donné un peu de soi, tous ont reçu au centuple. Un vieux monsieur élégant mais déprimé en a oublié son malheur ! Regardez son sourire ! 
BRAVO ET MERCI infiniment à chacun et aux bibliothécaires de Genlis également présentes.  Je n’avais pas imaginé en lançant ces voyages un tel impact vital !
Véronique-Marie Lombard