Tous on te croyait en sable. Avec toi, on  rajeunissait ! Les uns retournaient au bac à sable des squares ou du jardin familial. Les plus chanceux se retrouvaient sur la plage à construire des tours  et à creuser des douves guettant les vagues pour les remplir puis tout détruire.
Comme ton château, notre rêve s’est effondré. Le sable n’est qu’une poudre que ton créateur a collé sur des maquettes. Nom de Dieu !
Reste une consolation : ton cousin en bois  a été taillé dans la masse et l’artiste s’est fait des ampoules dans les mains.
Je dois t’avouer que, la surprise passée, l’admiration a remplacé la déception. Dedieu, ton sculpteur et photographe, a fait un super boulot qu’il relate ici et là sur son  blog aussi riche que peu ergonomique ! (patience au visiteur, tu es dans les tréfonds de 2009 : naissance du roi des sables le 3/06/2009 ! )
Quant à ceux qui rêvent de châteaux de sable, qu’ils aillent admirer ceux des plages du Touquet.
Véronique-Marie Lombard