Dans le berceau géographique de Livralire, le lancement est une affaire d’équipe.
A la médiathèque de Mâcon, qui accueille la manifestation pour la deuxième année, Véronique et Marie France ont, la veille, installé avec l’aide de deux bibliothécaires, l’open-bar, les tables d’accueil et la scénographie. Il faut de la place et du matériel pour recevoir 100 personnes venues des collèges, des lycées, des bibliothèques jeunesse et adulte, du centre pénitentiaire de Varennes, de maisons de retraite, d’ateliers de lutte contre l’illettrisme et des restos du cœur (ou sera lancée l’aventure en décembre à Chalon) et d’associations.
L’équipe de la Direction de La lecture Publique est venue en force.  Deborah et Marie Elodie initiant leurs successeurs, Pauline et Chantal, à l’organisation de prêt de packs aux 16 collèges candidats au voyage. Comme l’avait souhaité en introduction, Jérôme Triaud, le nouveau directeur dela DLP, la lecture nous a tenus en joie.

Au collégien qui demandait l’an passé qui tenaient les manettes d’1,2, 3 albums, on  aurait pu présenter ce vendredi 19 novembre, Catherine et Marie Christine, lectrices puis serveuses ; Nicole, musicienne ; Véronique, hôtesse d’accueil et relations publiques ; Marie-France, pour la technique et l’informatique (présentation du blog qu’elle anime) ; Fabienne, Marie-Béatrice, Claude-France et Martine spectatrices puisque futures animatrices du voyage dans leur propre structure.
Au repas intime qui a suivi, les dames-livres ont déjà réfléchi à l’édition prochaine notamment à la façon de donner une meilleure place aux témoins.

2e lancement =

2indice de la scénographie =

Un pot

A suivre …….


Véronique-Marie Lombard