Jeudi dernier, au CDI du collège, deux classes de 5ème présentaient leur création autour des albums.  Les jeunes, avaient eu trois heures de préparation et libre choix du mode d’expression.
Tous les albums (sauf L’homme invisible) ont été représentés selon des modes très divers.
– des devinettes (Elinor, Le maître des estampes, Monsieur Loiseau)
– des portraits-robots ou carte d’identité de personnages  (Saltimbanques, Comme une soudaine envie de voler)
– des acrostiches (Jazyaa)
– des dessins, très beaux, mais hélas un peu petits (La Grande dame et le petit garçon, Le maître des estampes)
– des lectures d’extraits, seul, à plusieurs voix, ou même une lecture intégrale de Jazyaa la tapageuse par un élève seul : défi  relevé.
– des mises en scène, avec acteurs ou marionnettes sur piques (Le bébé tombé du train)
des prolongements : la suite savoureuse et accessoirisée de Comme une soudaine envie de voler, avec chasseur et canard malheureux,  des épilogues heureux pour Jazyaa ou Virgile et sa mère.
–  une ouverture documentaire, avec des informations sur les ponts de New-York (Elinor)
Il y eut du trac, des hésitations, des erreurs, des maladresses, des rires, mais tous ont joué le jeu, même si l’exercice, non noté, aurait pu être bâclé. Un après-midi riche avec même de très bonnes surprises et agréable pour tous et pour nous, bibliothécaires, pour une fois spectatrices !
Véronique Lottaz (bibliothécaire à Déols, 36)