Avec l’appui du directeur et la complicité de l’animatrice, mais malheureusement sans jumelage avec une classe ni partenariat avec la bibliothèque, nous avons, Marie Christine (la présidente de Livralire) et moi-même, présenté les albums aux Amaltides (Ehpad – 71 Chatenoy le Royal). L’animatrice nous dit :  » Ils sont fatigués, j’ai peur qu’ils ne soient pas nombreux ». Ils sont 20 !  Au 3e album, une dame du premier rang se penche vers sa voisine :  » C’est drôlement original ». Au 7e album, elle murmure  » Qu’est-ce-que c’est bien ». A la fin, elle nous dit :  » Ici, on n’a jamais eu d’animation comme ça ! ». Agréable compliment mais surtout preuve de la nécessaire qualité des mises en bouche.

Plus on avançait dans la scénographie, meilleure était l’attention et plus dynamique devenait la participation au lancer de mots.

Aucune fatigue. Au contraire, un intérêt grandissant. Des résidents se plongent de suite dans un album. Le personnel présent est rejoint en fin d’animation par  » les blouses vertes et bleues » qui s’agglutinent autour de la table des albums. Du jamais vu ! Si seulement c’était le cas partout ! Je pense à ces trois animatrices qui ont raconté combien c’était difficile d’impliquer le personnel soignant et aux documentalistes qui ne savent plus comment séduire les profs ! Si le personnel s’investit lui-aussi dans la lecture, le projet sera plus léger à porter et l’impact social plus fort. VML (Livralire)