Aux restos du cœur, une dame qui accompagne, à regret, sa fille jeune mère de famille, car elle-même ne peut plus l’aider, ayant trop d’enfants à charge, réagit à la lecture partagée de Lali. Elle est infirmière. Lors d’un stage en pédiatrie pendant sa formation, elle prenait les bébés qui pleuraient et les câlinaient. Une infirmière chef l’a admonestée : « Quand tu ne seras plus là, on n’aura pas le temps de les prendre dans les bras ! »
Catherine Rizet (Livralire)