Certains albums déroutent. Ils  sont bavards comme Catfish ou novateurs comme Les (vraies) histoires de l’art.  Ils ont besoin de coups de pouce.  Ceux proposés sur ce blog par Livralire en date des 6  février et 14 février ont montré leur efficacité. Le public qui en a profité,  lit et relit ces deux albums.

 D’autres, comme La maison en petits cubes et  Les cinq poches par leur construction ou leur thématique, se lisent facilement. Marielle Meyniel, enseignante à Brioude, nouvelle voyageuse, a perçu les ouvertures possibles de ces deux histoires. Elle propose deux activités pour enrichir les futurs échanges entre ses élèves d’EREA et les ainés.

Les cubes de la mémoire. Les jeunes fabriquent des cubes de tailles et de couleurs différentes pour eux et pour les ainés à qui ils les font passer.  Chacun remplit son cube d’un souvenir d’enfance (ou d’école) qu’il partagera lors d’une  des rencontres intergénérationnelles.


Des poches en tissu
que chacun remplit avec l’objet qu’il aimerait transmettre à quelqu’un de proche.Ca pourrait être aussi de simples enveloppes de couleur dans lequel glisser le nom d’un objet à confier ou d’un talent pour affronter la vie.

 
Puissent d’autres voyageurs partager leurs idées pour nourrir la lecture et entretenir  les liens.
VML
PS : Voir patron de cube