Notre troisième album favori est La Voix d’or de l’Afrique. En ce moment, nous lisons, en classe, certaines des fables de la Fontaine. Du même coup, nous nous sommes demandé quel personnage des fables de La Fontaine Salif Keita pourrait ou ne pourrait pas être. Voici le résultat de notre réflexion.

Salif Keita pourrait être :
– le loup parce que, comme lui, il aime la liberté
– la cigale : comme elle, il chante bien (il a une belle voix) et tout le temps
– la cigogne : il est généreux,
– l’âne : comme lui, il était méprisé par les habitants de son village,
– la tortue parce qu’il est déterminé,
– le moucheron parce qu’il est plus malin que ne l’était son père et les gens qui le rejetaient;
– le roseau parce qu’il n’a pas répondu aux insultes.

Salif Keita ne pourrait pas être :
– le corbeau : au contraire de lui, il chante très bien,
– le chêne : lui, au moins, est sympathique,
– la grenouille : il s’accepte comme il est, même s’il est différent.

Fables de référence : « Le Loup et le Chien », « La Cigale et la Fourmi », « Le Loup et la Cigogne », « Le Lion devenu vieux », « Le Lièvre et la Tortue », « Le Lion et le Moucheron », « Le Chêne et le Roseau », « Le Corbeau et le Renard », « La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf ».

Arthur, Axel, Ebthiel, Fatima, Sofiane, Wassim, Yanis et Yasmine de la classe de 6ème5 du collège Camille Chevalier à Chalon-sur-Saône (71).