Témoignages.

Au lycée Marc Seguin d’Annonay (07) :
Les  élèves de la classe CAP petite enfance ont présenté la scénographie  aux jeunes de 6e et 5e  du club lecture du collège voisin. Très réticents à l’idée de prendre la parole en public, ils ont finalement été fiers d’avoir réussi à tout mener : lecture, manipulation, musique

Au collège de Decize (58) :
decizept2Les élèves d’ULIS s’accrochent bien au wagon. Ils ont sélectionné cinq albums qu’ils vont présenter à leurs professeurs et à des camarades de 6e ; à des jeunes réunis à l’occasion de la session de printemps du « Parlement des Jeunes Invisibles » à la Charité-sur-Loire ; aux CM2 dans le cadre de leur accueil  au collège en juin.

A la bibliothèque de Sierre (Suisse) :
La première présentation a été faite en duo par la bibliothécaire et un stagiaire. La deuxième a été faite par les élèves d’une classe de 8H à ceux d’une classe de 7H. Ils ont tous été conquis par la scénographie et ils se sont rendu compte que s’exprimer devant une vingtaine de personnes n’est pas si évident. La lecture à haute voix est un exercice qui peut tout à fait s’insérer dans le programme scolaire.

A la bibliothèque de Sombernon (21) :
sombernonptLe voyage se fait en jumelage CM2 et 6e et la présentation des albums en deux temps : 5 livres à la fois pour chaque groupe avec une répartition selon  la difficulté : « Le Double » a été présenté aux CM2 et « Carton rouge » aux 6e, conformément aux choix des enseignants. La première moitié a été présentée par les adultes, la seconde par les jeunes lecteurs.

Au collège de Chagny (71) :
Les professeures documentalistes ont fait la présentation à toutes les classes de 5e. Puis ces élèves se sont approprié les textes, les ont travaillés avec leurs professeures de français, parfois les ont appris par cœur, les ont mis à scène en respectant les textes d’origine mais en y ajoutant parfois leur petite touche personnelle, les ont interprétés très joliment, et les ont joués devant les classes de 6e (en général une classe de 5e pour une classe de 6e, mais certaines ont joué plusieurs fois). Bien sûr cette action prend du temps mais l’investissement est payant : les élèves s’approprient très bien le travail. Ça donne envie de recommencer l’année prochaine.

chateaustdesertptA St Désert (71) :
Une quinzaine de jeunes de 10 et 11 ans ont découvert les albums dans le cadre d’un atelier TAP et les ont partagés avec des aînés à l’Ehpad du village. Ils ont clos leur aventure en présentant quelques lectures épicées à leurs familles et aux aînés.