Les lectures partagées se poursuivent à l’Ehpad avec une vingtaine de résidents assidus et fidèles. On se réunit en salle d’animations, où les albums non lus sont exposés. Après avoir résolu une énigme, le gagnant choisit le livre du jour et la lecture, souvent à deux voix, démarre. S’ensuivent des échanges, souvent spontanés, toujours riches, sincères et appréciés de tous.

Ainsi pour Carton rouge, les résidents parlent beaucoup de leur vécu et de leurs souvenirs de guerre, sujet fédérateur où la plupart sont d’accord avec ce que raconte ou ressent l’autre.
– C’est un beau livre. De par son titre, il attire l’attention sur le foot mais il fait comprendre autre chose.
– Le match de foot est un prétexte pour parler de la prise du pouvoir en Autriche ou « Anschluss ».

Tous se souviennent de cette période où Hitler a pris possession de l’Autriche. Ils racontent avec une précision et une mémoire étonnante.
– En 1933, Hitler devient chancelier d’Allemagne. Avant de devenir le « Führer » c’était un autrichien, il ne faut pas l’oublier.
– En 1939, on sentait la guerre. Moi, je passais mon certificat d’études à Nancy.

owens

Tous se rappellent des Jeux olympiques d’été en 1936 où l’Allemagne était donnée grande favorite du 100 m et où Hitler a refusé de saluer le drapeau américain, le noir Jesse Owens, ayant gagné la course.

Ils racontent également combien il était dur de vivre et même de survivre à cette époque, avec son cortège de suicides. Ils parlent inflation, exode.

Nous, animateurs, nous écoutons, silencieux, respectueux et pleins d’émotion les résidents partager grâce à cet album,  leur vécu d’avant la guerre de 39-45.

Murielle Daumur, Ehpad Semur en Brionnais (71)