Depuis plusieurs années, des infirmières de la Nièvre embarquent des adultes hospitalisés dans le voyage-lecture.

A l’hôpital de jour de Decize (58), Maud et Marie-Hélène, lisent les albums dans le cadre de leur atelier « conte ».  Certains titres plaisent, d’autres moins mais, dit-elle, « c’est cela la lecture : pouvoir déterminer nos goûts, nos préférences, les partager et surtout aiguiser notre curiosité pour alimenter le désir de lire encore et encore ».

Quatre lecteurs, qui comptent tous réembarquer à nouveau, ont été ensuite présenter les albums à d’autres patients  entourés de soignants, les livres étant à disposition immédiate de ceux dont ils ont ouvert l’appétit. Parole aux quatre patients, lecteurs actifs :

Jean-Pierre : Les livres m’ont beaucoup plu. Le fait de lire devant d’autres personnes alors que je ne le faisais plus du tout, m’a redonné confiance. J’ai même lu des livres à mes petits-enfants. Je pense que cela m’aide aussi à mieux m’exprimer. Cela m’aide à me dépasser.

Nathalie P : J’ai bien aimé  Les petites histoires du monde et le livre sur Paris, ayant visité presque tous les monuments, rues, etc.… La lecture est apaisante. J’ai pris du plaisir à la présenter avec l’équipe HDJ comme j’ai  pris du plaisir à lire tous ces livres.

Denise : Cela fait trois ans que je fais le voyage -lecture. J’ai particulièrement apprécié cette année le fil rouge sur Paris car cela me rappelle l’endroit où j’ai habité pendant longtemps. J’aime lire en groupe tous ces livres car j’oublie alors mes soucis.

Nathalie R : Les petites histoires du monde m’ont  fait rire. A Paris m’a apporté des connaissances sur la capitale, à moi de les garder en mémoire. Bien que je n’aime pas lire, j’ai lu plusieurs livres. Lorsque je lis, je tente de me concentrer. En public,  je suis intimidée,  j’ai peur de buter sur les mots. Mais j’y arrive : ça  m’aide à me valoriser et booste l’estime de moi.