Après chaque lancement départemental, nous avons partagé sur ce blog les impressions et questions des participants qui avaient parlé de leur expérience d’animateurs de voyage-lecture. Voici, en complément, quelques bonnes idées qui sont ressorties concernant :

Le partenariat :
– Mener le projet au collège dans le cadre des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (en France)
– Chercher dans sa ville un ou plusieurs mécènes qui financent des albums

La scénographie :
– Associer des futurs lecteurs à la fabrication et au montage des éléments
– Avoir une scénographie commune à plusieurs structures qui reste disponible  au-delà de l’année en cours avec le pack d’albums correspondant. Cette facilitation proposée à la Haute Ecole Pédagogique de Fribourg (Suisse) pourrait être reprise par les grandes médiathèques ou les Bibliothèques départementales partenaires.

La lecture :
– Avoir une caisse d’albums à disposition en salle d’études des collèges
– Commencer chaque matinée par une lecture

La création :
– Utiliser des tablettes pour créer à partir des livres
– Ajouter une page dans un album en s’appuyant sur le texte et le code graphique
– Habiller les pages de garde vierges

La passation des albums après lecture :
– Réciter par cœur le texte de présentation d’un album
– Jouer la scénographie aux professeurs, aux familles
– Faire des opérations surprises dans les classes : des enseignants ou des élèves viennent présenter un album dans un cours : un élément de la scénographie, début de lecture épicée, extrait de l’album.
–  Offrir un album en lecture à une personne de son choix dans l’établissement ou dans son entourage, avec qui discuter ensuite.

Les prolongations :
– Utiliser les albums à la bibliothèque pour des animations ponctuelles avec différents publics jeunes ou adultes, notamment les apprenants.
– Ouvrir une séquence pédagogique par une lecture d’album
– Prêter un pack d’albums du voyage terminé à d’autres après leur avoir joué la scénographie.