Dans l’Indre, à la bibliothèque de Déols, les albums « grand large » sont mis en avant dans un bac à la section adulte.  Ils sont promus ou lus à diverses occasions.  Il y a quelques années, la scénographie avait été jouée un printemps sans remporter le succès escompté. La date était mal choisie : juin, c’est trop tard.

sceno deols

Cette année, nous avons décidé de présenter la sélection dans le cadre du premier café lecture de 2017. Le public (une vingtaine de personnes et exceptionnellement, deux fillettes de 6 et 12 ans) a été très attentif, et très intéressé.

Tous les albums ont été empruntés dans la foulée, sauf Past&Present. On m’a réclamé la liste complète (que j’avais bêtement oublié de joindre à la traditionnelle liste des nouveautés du Café-Lecture), pour les faire découvrir aux enfants, petits-enfants ou personnellement. Nous avons reçu des félicitations pour la présentation. Et l’engouement pour le partage des albums, foire d’empoigne comme pour les nouveautés du mois, nous encourage à récidiver. Deux nouvelles personnes ont demandé s’il y avait toujours une présentation comme celle-là ! Nous aurions pu ouvrir plus largement cette matinée à d’autres.

Lorsque nous aurons récupéré les albums, nous les présenterons pendant l’atelier tricot, comme nous l’avons déjà fait, sous la forme des lectures épicées. Ce public n’est pas forcément lecteur/emprunteur, mais apprécie d’écouter des histoires en entier. Il va sans dire que ces lectures épicées nous serviront aussi, comme d’habitude, à la maison de retraite, où je passe ensuite le matériel à l’animatrice, qui le fait circuler dans les autres maisons de retraite et auprès de ses collègues animateurs.
Véronique Lottaz, bibliothécaire