Le voyage a commencé……

A la mode, Au bout des rails, Cartes postales 2010-2011, La bestiole commentaire »

5 présentations des albums ont été faites par l’équipe d’animation à une vingtaine de résidants susceptibles d’être intéréssés par le voyage édition 5 avec scénographie à l’appui oblige!!! Un véritable succès!!! Tous ont répondus présents lors de la première séance de lecture collective prévue avec « La bestiole » ….

Après un temps d’accueil et de présentation individuelle, l’animatrice resitue le projet et explique son déroulement. Un temps est laissé à chacun pour feuilleter le livre, regarder les images….Le livre passe de main en main et les commentaires vont bon train:  » Quel beau jardin!!! »; « Très belles images et très belles couleurs, ou encore » bah, cette vieille bestiole, une vraie saloperie….. » ; puis, vient le temps de la lecture collective. Beaucoup sont pendus à nos lèvres, friands de connaître la suite de l’histoire. Bien sûr, il faut y mettre le ton, faire vivre le livre, les personnages.. pour éviter que deux ou trois personnes, plus fragiles, s’endorment……


A la fin, bref moment de silence avant toute une série de commentaires: « Jolie histoire, merci » « Ce livre est bien écrit, j’ai aimé cette histoire, je dirai qu’elle était vivante. » « Ca ressemble à Adam et Eve, dans la Bible ; le parallèle est vite fait, je trouve…. » ou encore  » J’ai aimé l’amour qui se dégageait du couple…. » On se pose des questions, on s’interroge, on débat en groupe alors qu’ un résidant lance: « Moi, ça me fait penser au paradis. Je me demande s’il y en a un. Et l’enfer, y en a-t-il un aussi? ou un autre monde….Et puis, on reparle jardinage, on se dit qu’il est grand temps de s’occuper du jardin floral et aromatique que nous avons fait dans le parc  et sur la terrasse de l’EHPAD……..
Pour chaque album lu, même scénario, un temps d’accueil, de présentation et un moment laissé à chacun pour feuilleter. Avec la lecture de  » Au bout des rails » les résidants voyagent et le disent haut et fort à la fin. Tous sont d’accord pour dire que ce livre est à la portée de tous et que son côté agréable vient du fait qu’il est écrit simplement…. Les images plaisent et beaucoup de souvenirs ressurgissent:  » Nous on voyageait beaucoup à bicyclette ou à mobylette ». « Moi, j’ai pris l’ascenseur de la Tour Eiffel, comme Victor, pour mon voyage de noces . » Beaucoup d’échanges sur les moyens de transport d’autrefois et d’aujourd’hui ». Une dame lance « chaque moyen de transport emmène vers d’autres paysages….. »
« A la mode » : beaucoup moins de succès autour de ce livre qui laisse perplexe et qu’on n’a pas envie de feuilleter. Difficile d’échanger autour de la mode. Une dame lancera tout de même: « pour suivre la mode, il faut avoir les moyens ». Une autre « la mode ça va ça vient…. »
Après chaque lecture, le « livre du jour » reste à disposition des résidants sur une étagère à l’entrée de la salle d’animation pour la journée.
Murielle Daumur et son équipe d’animation à l’EHPAD de Semur en Brionnais…..

Victor manque à l’appel sur le signet !

Au bout des rails commentaire »

Cher Victor,
Tu disais haut et fort qu’il était impossible de se tromper, qu’il suffisait de suivre les rails jusqu’au jour où ton train s’est immobilisé en pleine campagne ! On doit t’avouer qu’on vient de faire une expérience similaire dont tu es involontairement la victime.
En septembre 2010, on préparait les marque-pages : échanges de mails avec la graphiste et vérifications : les bons logos, l’orthographe du nom des auteurs et des titres. On a oublié de pointer les titres. Ton histoire, dernière de la liste alphabétique,  a disparu du papier. Plus de lettres ! Cette discrétion t’honore. mais tes compères sont en colère. Tu dis toi-même qu’on ne revient pas en arrière. On te présente toutes nos excuses et on remercie les jeunes de CM2 de Bragny (71), très observateurs, qui ont signalé ton absence sur le signet ! Laissons faire le destin. On recomptera l’an prochain.
Livralire 

Au bout des rails : carte d’identité

Au bout des rails commentaire »

 
Titre : Au bout des rails

Auteur : Manuela SALVI

Illustrateur : Maurizio A.C. QUARELLO

Editeur : Sarbacane © 2009

Victor le conducteur de train assure à ses passagers -la contrôleuse, une cantatrice, un contorsionniste et un représentant en peintures- que c’est le moyen de transport le plus sûr du monde. Or, ce jour là, il doit actionner le frein d’urgence. Il n’y a plus de rails. Que faire : attendre ou s’adapter ?


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes