Deux classes de 5e ont embarqué dans 1.2.3 albums au collège Lazare Carnot à Nolay (21).

Après avoir présenté aux jeunes le projet et les albums, la professeure de lettres et moi leur avons lu des interviews de Regarder les mouches voler.

Puis nous les avons invités à lire en solo ou duo les albums mis à leur disposition au CDI et en salle d’études.

Les lecteurs notent leur nom et leur avis sur une fiche glissée dans le livre et matérialisent leur impression générale par des graines qu’ils mettent dans le bocal correspondan t:
Haricot rouge = J’ai adoré / Maïs = J’ai bien aimé
Flageolet = J’ai moyennement aimé  / Pois chiche = Je n’ai pas aimé

Nous organiserons ensuite différents partages. Et nous proposerons à des volontaires d’animer des lectures pour leurs camarades de troisième mais aussi avec des groupes en dehors du collège.

A suivre…
Anne Guillemaux, professeure documentaliste

Les échos se multiplient et sont unanimes sur l’intérêt de faire observer les couvertures « détourées » des albums. Le public joue le jeu, relève des indices, invente un titre et est impatient de savoir de quoi il retourne !
Exemples :

A Talant (21).
Première rencontre intergénérationnelle cordiale et riche entre la classe ULIS du collège Boris Vian et les résident.e.s du village bleu de Talant, qui accueillent les jeunes.

Deux ou trois élèves et un ainé s’installent autour d’une table avec une reproduction  muette d’une couverture et quatre questions :  Que voyez-nous ? / Quelles couleurs ? /  Quelle histoire entrevoyez-vous ? / Quel titre donneriez-vous à l’album ?

Voici les titres proposés pour trois des quatre albums présentés :
Une nouvelle vie à Londres pour une jeune fille (Vera) qui a quitté sa famille, ses animaux, sa vie à la campagne pour aller en Angleterre avec ses souvenirs.
Le volcan et le berger, dont l’habit ne laisse pas supposer qu’il s‘agit d’un peintre (Hokusai).
Perdue dans l’océan pour l’héroïne de l’Expédition à qui, Marie-Thérèse, une des résidentes a immédiatement associé Poucette, conte de Grimm qu’elle lira à la prochaine rencontre.

A suivi le feuilletage des albums puis un petit goûter.
Les élèves découvriront les quatre autres illustrations dans le cadre de leur atelier hebdomadaire au CDI.

A Givry (71), résidence des Sept fontaines.
Les dames s’avèrent de fines observatrices, trouvant des indices jusque dans les détails. Huit titres sortent de leur cogitation collective :
Toujours plus ! / Seule face à l’océan / Là-haut sur la montagne / Réflexions d’un singe solitaire / Renaissance / Géométrie / Pèlerinage / Une fugue.
Le prélude joué la séance suivante révélera les véritables titres et les contenus.

A Chalon (71), collège Camille Chevalier.
Des élèves allophones scrutent attentivement la couverture de Nicky & Vera.
La fille n’a qu’une chaussure. Elle est peut-être orpheline. Elle fuit sa famille à moins qu’elle ne cherche ses parents. Pourquoi a–t-elle un cheval sur la tête ? Est-ce parce qu’elle aime les chevaux ou parce qu’elle monte à cheval ou se déplace à cheval ? Sur les côtés, des trains ou des cars ? Un tout petit bonhomme sous Bib Ben ! Qui peut-il bien être ? Deux couleurs : le bleu et le jaune. Pourquoi l’ombre de la fillette est bleue ?

VML

 

Pour ceux qui sont encore dans les préparatifs et qui hésiteraient ou oublieraient, je rappelle que :
Ça peut être bien d’imprimer les textes bruts des albums et de les mettre à disposition des enseignants ou des lecteurs dans des pochettes séparées. Exemple : dans une résidence Ages & Vie, j’ai regroupé les textes dans un dossier dans la caisse d’albums en accès libre, pour les lectures individuelles, sachant qu’une fois par mois on aura une lecture épicée collective.

.
Ça peut être suffisant de faire lire les couvertures détourées (disponibles sur le drive) pour ouvrir l’appétit de lecture, si on n’a pas le temps de préparer le prélude.

C’est plus dynamique de jouer le prélude en associant les lecteurs comme je l’ai fait avec des ainés. Avant de commencer en solo à la table, j’ai distribué les albums avec le texte correspondant (voix secondaires en gras). Deux personnes se sont chargées des triangles. Le final s’est fait simplement de leurs chaises, en cercle, les livres sur les genoux.
Le simple feuilletage des albums a déjà suscité des réactions :
– Les images des grands albums sont magnifiques !
– Je lirai Il court avec ma petite fille passionnée d’athlétisme.
– Incroyable, j’ai l’âge de Vera.

J’ai suggéré à une grande lectrice de lire à voix haute les albums à une dame qui voit très peu et qui adore les histoires.

A suivre !
VML

En septembre, tous les élèves de 6e  passent un test de fluence dans le cadre des évaluations nationales. Résultats pour la classe de 6e1 au collège de Talant : 12 très faibles lecteurs, 7 bons lecteurs.

A leur demande, la professeure de lettres et celle de mathématiques ont chaque jeudi matin deux heures de cours consécutives avec cette classe, chacune prenant alternativement un groupe.
Dans ce cadre, et avant que ne démarre le voyage-lecture en janvier, nous prenons les bons lecteurs, Catherine (la prof de lettres) et moi (CDI), pour un entrainement à la lecture à voix haute, avec les albums comme support selon le déroulement suivant :

1/ Sélection par nos soins d’albums pris dans le fond très riche du CDI avec les lectures épicées de Livralire correspondantes et des indications d’utilisation : nombre de voix, niveau de lecture, durée, matériel nécessaire.

2/ Découverte et lecture des albums par les élèves en deux séances.
Séance 1 :  Annonce du projet / Dégustation d’une lecture épicée, celle du Gardien de l’arbre / Présentation flash de chaque album sélectionné / Choix d’un titre par les élèves et répartition en fonction des envies et niveaux / Constitution de groupes.
Séance 2 : Lecture silencieuse de l’album / Résumé oral de chaque album / Prise en main des pochettes de lectures épicées.

3/ Entraînement par groupe aux lectures épicées, une heure chaque jeudi jusque Noël dans plusieurs salles différentes (pour éviter la cacophonie).

Organisation consultable ici : Répartition lectures épicées 6e1

Les 7 lectures épicées seront partagées avec les camarades petits lecteurs la veille des vacances de Noël, avec les parents d’élèves lors d’un goûter-lecture et avec les CM du secteur lors de la visite du collège prévue au printemps 2023. Sept groupes et albums et sept écoles ça tombe bien !

Nous avons expérimenté ce dispositif avec succès l’an passé. Les élèves adhèrent tout de suite, sont fiers d’être bons lecteurs, font de grands progrès en lecture à voix haute (débit, hauteur de voix, articulation, posture). Quand ils ont du mal à manipuler les visuels ou tourner les pages, on les aide pour qu’ils restent concentrés sur la lecture à voix haute.

Conseils :
1/ Bien préparer le travail : pochettes, pupitres et chevalets, tableau organisationnel (exemple ci-dessus), lieux de répétition.
2/ Prendre deux lecteurs successifs quand le texte est trop long.
3/ A long terme : classer les lectures épicées des années passées comme nous l’avons fait. Depuis plus de dix ans que nous participons à 1.2.3 albums, nous avons un stock conséquent d’albums …autant dire un trésor !

PS : Pour qu’ils ne soient pas en reste, la professeure de lettres proposera aux faibles lecteurs des courts textes de Bernard Friot à lire devant leurs camarades.

Sylvie Merabti, professeur-documentaliste, collège Boris Vian à Talant (21)

Plusieurs enseignants qui ont un public hésitant ou réfractaire à la lecture aimeraient commencer 1.2.3 albums dès la rentrée de Toussaint.

Pour ce faire, on met à  leur disposition sur simple demande les couvertures détourées des albums, avec la proposition d’un atelier, expérimenté avec succès avec un groupe de 15 élèves en 2022 sur deux séances, ou sur une seule en janvier 21.

 

 

 

 

 

 

.
La démarche consiste à ouvrir l’imagination et aiguiser la curiosité en proposant aux élèves 5 exercices :

  • Lire les couvertures muettes, directement sur grand écran et en grand groupe, ou en deux temps, d’abord en duo avec un tirage papier, puis ensemble, avec les visuels projetés au mur : imaginer un début à chaque d’histoire.
  • Associer les titres
  • Justifier son choix
  • Observer les albums alignés
  • Dire quel album on aimerait lire en premier