En septembre, tous les élèves de 6e  passent un test de fluence dans le cadre des évaluations nationales. Résultats pour la classe de 6e1 au collège de Talant : 12 très faibles lecteurs, 7 bons lecteurs.

A leur demande, la professeure de lettres et celle de mathématiques ont chaque jeudi matin deux heures de cours consécutives avec cette classe, chacune prenant alternativement un groupe.
Dans ce cadre, et avant que ne démarre le voyage-lecture en janvier, nous prenons les bons lecteurs, Catherine (la prof de lettres) et moi (CDI), pour un entrainement à la lecture à voix haute, avec les albums comme support selon le déroulement suivant :

1/ Sélection par nos soins d’albums pris dans le fond très riche du CDI avec les lectures épicées de Livralire correspondantes et des indications d’utilisation : nombre de voix, niveau de lecture, durée, matériel nécessaire.

2/ Découverte et lecture des albums par les élèves en deux séances.
Séance 1 :  Annonce du projet / Dégustation d’une lecture épicée, celle du Gardien de l’arbre / Présentation flash de chaque album sélectionné / Choix d’un titre par les élèves et répartition en fonction des envies et niveaux / Constitution de groupes.
Séance 2 : Lecture silencieuse de l’album / Résumé oral de chaque album / Prise en main des pochettes de lectures épicées.

3/ Entraînement par groupe aux lectures épicées, une heure chaque jeudi jusque Noël dans plusieurs salles différentes (pour éviter la cacophonie).

Organisation consultable ici : Répartition lectures épicées 6e1

Les 7 lectures épicées seront partagées avec les camarades petits lecteurs la veille des vacances de Noël, avec les parents d’élèves lors d’un goûter-lecture et avec les CM du secteur lors de la visite du collège prévue au printemps 2023. Sept groupes et albums et sept écoles ça tombe bien !

Nous avons expérimenté ce dispositif avec succès l’an passé. Les élèves adhèrent tout de suite, sont fiers d’être bons lecteurs, font de grands progrès en lecture à voix haute (débit, hauteur de voix, articulation, posture). Quand ils ont du mal à manipuler les visuels ou tourner les pages, on les aide pour qu’ils restent concentrés sur la lecture à voix haute.

Conseils :
1/ Bien préparer le travail : pochettes, pupitres et chevalets, tableau organisationnel (exemple ci-dessus), lieux de répétition.
2/ Prendre deux lecteurs successifs quand le texte est trop long.
3/ A long terme : classer les lectures épicées des années passées comme nous l’avons fait. Depuis plus de dix ans que nous participons à 1.2.3 albums, nous avons un stock conséquent d’albums …autant dire un trésor !

PS : Pour qu’ils ne soient pas en reste, la professeure de lettres proposera aux faibles lecteurs des courts textes de Bernard Friot à lire devant leurs camarades.

Sylvie Merabti, professeur-documentaliste, collège Boris Vian à Talant (21)

Plusieurs enseignants qui ont un public hésitant ou réfractaire à la lecture aimeraient commencer 1.2.3 albums dès la rentrée de Toussaint.

Pour ce faire, on met à  leur disposition sur simple demande les couvertures détourées des albums, avec la proposition d’un atelier, expérimenté avec succès avec un groupe de 15 élèves en 2022 sur deux séances, ou sur une seule en janvier 21.

 

 

 

 

 

 

.
La démarche consiste à ouvrir l’imagination et aiguiser la curiosité en proposant aux élèves 5 exercices :

  • Lire les couvertures muettes, directement sur grand écran et en grand groupe, ou en deux temps, d’abord en duo avec un tirage papier, puis ensemble, avec les visuels projetés au mur : imaginer un début à chaque d’histoire.
  • Associer les titres
  • Justifier son choix
  • Observer les albums alignés
  • Dire quel album on aimerait lire en premier