Lire, c’est s’ouvrir à d’autres possibles

cartes postales 2015-2016, Demain les rêves, L'étrange zoo de Lavardens commentaire »

parisargentongirafeargenton

Parrainés par la bibliothèque d’Argenton sur Creuse,  nous avons, à la clinique  du Haut Cluzeau dans l’Indre (36) voyagé dans les albums.

Inviter des personnes en soin à la lecture, c’est leur permettre de s’ouvrir à d’autres possibles. C’est avant tout quitter sa problématique pour entrer dans le champ de l’imaginaire.

 

En travaillant sur ses albums, nous avons choisi de ne pas rester dans une lecture passive, mais de nous servir de toutes ces histoires et ces images pour en recréer d’autres. Une manière de sortir de lattente pour se mettre en chemin, être acteur du soin en se recréant.

Les ouvrages Demain les rêves ou  L’Etrange zoo de Lavardens, qui ont eu  le plus de succès,  auprès de notre public, demandent de trouver une solution pour sortir de l’impasse. Comment pouvons-nous sortir de la crise, recréer de la joie, des rêves ? Une personne a par exemple pensé invoquer “ les étoiles de rire ” !

Dans  L’Etrange zoo, il faut imaginer des masques pour protéger son intimité, préserver sa pudeur. Lanimal social que nous sommes ne sort jamais sans son masque ! Nous avons tous besoin de cacher certains tabous.
L’association à un animal a permis à chacun de travailler sur ses archétypes, de convoquer des forces qui lui manquent.

Nous sommes heureux à l’idée de renouveler cette expérience l’année prochaine.

L’arthérapeute de la clinique

Des rêves à n’en plus finir

carnet des lectures 2015-2016, Demain les rêves commentaire »

Thierry Cazals, auteur de Demain les rêves, rencontre cette semaine des jeunes lecteurs des Ardennes qui, à la suite d’Oncle Jean, ont tenté d’imaginer et décrire leur métier de rêve…Il nous dit : Une société en crise est d’abord une société qui ne rêve plus assez, qui n’écoute plus ses rêves, qui arrête de rêver le monde de demain…Pas seulement des rêves technologiques, d’ailleurs. Cela peut être aussi des rêves qui concernent les centres d’intérêt, les relations humaines, les arts, les priorités, comme dans la Planète Avril.

planeteavrilSur La planète Avril, paru en 2014 chez Motus,  le poète François David nous fait rencontrer un peintre de ciel, un collectionneur de nuages ou une conspiratrice de pluie. Au contact des Avriliens, êtres à deux cœurs, nous sommes invités à regarder notre monde avec de yeux neufs.  Lire la belle analyse sur Ricochet.

 

DSCN1470Suggestion Livralire : Faire (faire) un panier de maximes ou poèmes (roulés) avec le rêve comme fil. Entre autres :
Allez avec confiance dans la direction de vos rêves ! Vivez la vie que vous avez imaginée (Henry David Thoreau)
Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns ! (Jacques Brel)

 

Aujourd’hui on profite des rêves d’hier, et demain ?

carnet des lectures 2015-2016, Demain les rêves commentaire »

Pour Demain les Rêves, la lecture épicée a vraiment permis d’éclairer le sens du livre. Ensuite une discussion se lance sur la crise, ou plutôt sur la disparition de certains métiers et la nécessité d’en inventer d’autres…d’où l’importance de rêver et de garder intacte nos forces de créativité.

On parle du métier de tailleur de vêtement, disparu, remplacé par les machines industrielles ou d’autres. On évoque les nouvelles technologies susceptibles de créer de nouveaux emplois. On parle de ce petit boitier, qui combine à lui seul tourne-disques – enregistreur – ordinateur – machine à écrire – téléphone – appareil de photo – enregistreur … invention rendue possible grâce aux rêves et à l’imagination de quelques inventeurs de génie.

futur grob 2On se projette sur les métiers de demain : constructeur de véhicules solaires ou en lieu et place du traditionnel moniteur d’auto-école, des concepteurs d’intérieur de nos futurs voitures sans pilotes.
Les rêves d’aujourd’hui seront la réalité de demain…

Dominique Grob (Aigle – Suisse)

Demain les rêves : lecture épicée de l’album (extrait vidéo)

Demain les rêves commentaire »

Ici, l’album Demain les rêves est scénographié avec des marottes pour les personnages et des coloriages de lecteurs avant qu’ils ne découvrent, livre en main, la force de l’histoire et la beauté de l’illustration.

Film et montage : Fanny Maugey

Commentaire merveilleux de Thierry Cazals, l’auteur de Demain les rêves :
Cette animation autour de Demain les rêves, quelle belle idée ! Ces marottes déplacées devant des dessins-décors me rappellent un des jeux favoris de mon enfance. Je dessinais et découpais des petites marionnettes en carton que j’animais (grâce à une languette) devant des décors trouvés dans des catalogues. J’inventais des histoires, faisais des petits spectacles pour des spectateurs invisibles (mes futurs lecteurs ?).
Je trouve très touchant de voir, aujourd’hui, mon livre présenté, éclairé et « joué » de la même manière ! Un heureux ricochet de la vie… Comme quoi les enfants ont raison de rêver !!!

Thierry Cazals prend la parole

Demain les rêves commentaire »

Trois occasions nous sont données d’écouter l’auteur de Demain les rêves :

thcaz2– Une séquence (de 4’30 à 18’3) de l’émission du Temps buissonnier (France culture, dimanche matin 6h30) où  Thierry Cazals parle des éditions Motus et des lecteurs enfants « à qui il faut  parler en vérité du monde dans lequel ils grandissent ».

une interview sur lecteurs.com de décembre 2015 où l’on comprend que le thème central de l’album est celui de la résistante à la désespérance.

 – Une interview parue dans le journal Ouest-France du 24 septembre 2015 :

Pourquoi avoir choisi d’évoquer la crise dans un livre pour enfants ?
Un écrivain est comme une antenne de la société qui l’entoure. Avant d’écrire, à l’écoute de ce qui veut se dire, je cherche au fond de moi comme au fond d’un puits. J’anime aussi de nombreux ateliers d’écriture, notamment dans les écoles. Un jour, un enfant de parents chômeurs m’a raconté que le matin, il se prépare, déjeune et part seul à l’école pendant que ses parents dorment encore… Ce genre d’anecdotes inspire mon travail. J’ai écrit ce livre et l’ai proposé à l’éditeur François David.

Vous n’avez envoyé votre manuscrit qu’aux éditions Motus. Pourquoi ?
J’ai déjà écrit quatre livres chez Motus, et j’ai une grande relation de confiance avec François David. Je sais qu’il peut se permettre de publier un album mêlant dureté et poésie. Motus a déjà édité des livres sur la faim dans le monde et sur les camps de concentration. Demain les rêves est un conte contemporain, avec une traversée d’épreuves qui transforme le héros. Agathe, orpheline, est élevée par son oncle, mais il perd son emploi. Ici, l’ogre, c’est la crise.

François David a choisi Daria Pétrilli pour illustrer le livre. Qu’en pensez-vous ?
J’aime beaucoup son travail ! Elle prolonge mon texte avec plein de jolis non-dits et de mystères. C’est très beau, cela fait rêver et c’est d’une grande profondeur en même temps. Elle mêle onirisme et réalité, avec des photographies retravaillées : c’est un travail formidable. À nous deux, nous montrons que notre monde est fait de rêves incarnés, et que la crise n’est qu’un mauvais cauchemar

Colportage des albums apprécié des créateurs

cartes postales 2015-2016, Demain les rêves commentaire »

En nous accordant des droits de reproduction et nous cédant les textes bruts des albums, les éditeurs facilitent notre travail de colportage. Le 19 janvier, je les ai informés par mail de la façon dont sont promus leurs albums dans la scénographie : devinette, mise en bouche, chemise avec les illustrations autorisées.

Grande joie d’une double réponse pour Demain les rêves (Motus).

cazalsL’auteur, Thierry Cazals : Je trouve ce travail de colportage (j’adore ces ancêtres des libraires qu’étaient les colporteurs) touchant, émouvant… et si utile ! Voir les mots et les images d’un livre être transportés, transposés, transmis ainsi, c’est ce dont tout écrivain (et tout éditeur) rêve…

francdavid
L’éditeur, François David : J’ai découvert avec grand plaisir la présentation chaleureuse et inventive pour faire deviner, puis découvrir l’album. Merci à vous et à toute votre équipe pour tout ce travail qui met, en effet, si bien en appétit.

Carte d’identité « Demain les rêves »

Demain les rêves commentaire »

revecidticTitre : Demain les rêves
Auteur : Thierry CAZALS
Illustrateur : Daria PETRILLI
Editeur : Motus © 2015

C’est la crise. Même les arbres n’ont plus la force de fabriquer des feuilles. L’oncle Jean à son tour vient d’être licencié. Il tourne en rond et cherche une solution. S’il devenait dompteur de papillons ? Facteur de lettres-gag ? Eleveur de feux follets ? Agathe, la nièce qu’il élève, ne veut pas le perdre. Que faire ?


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes