Cheminements de lecture

Cartes postales 2012-2013, Les (vraies) histoires de l'art, Sans papiers commentaire »

Le jeudi 28 mars, nous avons accueilli pour la seconde fois à la bibliothèque, les CM, des parents et quelques retraités du village pour un échange autour de deux albums :
« Sans papiers »
Après deux lectures, nous les avons invités à partager autour :
des mots ou expressions qu’ils ne connaissaient pas : Terre d’Asile, ressuscité, offensé.
des illustrations : « On ne voit pas les visages » « ce sont des fantômes oubliés des autres »
du titre en en créant d’autres comme : « Expulsion sans pitié » ou « Sans avenir ».
et nous avons eu le témoignage d’une maman : « Ce livre a fait resurgir les souvenirs de mon arrivée en France avec mon père, à la seule différence : nous avions nos papiers »

« Les (vraies) histoires de l’art »
Nous avons repris le jeu proposé par Livralire. Après observation, les réponses vont bon train. Par exemple :
– Le désespéré : Qu’a-t-il vu ?
Un fantôme – une attaque de virus – des morts-vivants – sa feuille d’impôts
Le feu : d’où vient-il ?
D’un volcan – d’un incendie – d’un barbecue – de la cheminée – du soleil – du cerveau, il a trop réfléchi – de l’enfer
– Le déjeuner des canotiers : que fêtent-ils ?
Une promotion – l’arrivée du beau temps – une nouvelle invention – le bon bulletin de leur enfant – les soldes

Puis nous leur avons montré dans notre fonds quelques livres d’artistes dont nous avions vu un tableau.
Chacun est reparti avec un dessin vierge du « Cri » à coloriser comme il veut. Nous les exposerons. Le prochain rendez-vous aura lieu le jeudi 11 avril 2013.
Les bibliothécaires de Bretenière (21)

Les (fausses) histoires de l´art

Les (vraies) histoires de l'art commentaire »

Le jeu d’observation des tableaux tel que Livralire l’a créé a très bien fonctionné tant aux restos du Cœur de Chalon qu’à l’Ehpad de Saint Hélène (71). Les participants ont imaginé. Ils ont bien ri quand on leur montrait les propositions originales de l’album Les (vraies!) histoires de l’art – Editions Palette –, évaluant d’eux-mêmes leur pertinence.
VML 

Que porte-il sur la tête ?
Un pansement : il a reçu un pot de fleurs sur la tête
On dirait un meunier
Un bonnet de boulanger

 

Pourquoi cette chambre est-elle bien rangée ?
Les parents ont dit de la ranger
Personne n’y habite
Les parents ont rangé
Elle attend quelqu’un
La personne est sur le départ
Elle va accoucher
C’est un maniaque
……………………………………………………..C’est une chambre d’enfant. Sa mère aime l’ordre.
Et aussi : Le mobilier vient d’Emmaüs
………………Avant on avait des lits comme ça à la campagne

De quoi a-t-il peur ?
Il a vu quelqu’un tomber du pont
L’eau monte
Il a peur de l’orage
Il a mal aux dents
Il voit quelqu’un sur le pont qu’il voudrait éviter
Le bout du pont est écroulé
Il est en enfer
Et aussi : On dirait un chien

A quoi songe la femme ?
Elle a perdu quelqu’un
Le couple s’est disputé
Elle attend son amoureux
Le couple a appris la mort d’un enfant
Elle est triste : l’homme ne s’occupe pas d’elle
L’absinthe la rend triste

Que montre le cavalier ?
Une pyramide
Le ciel
L’ennemi
Le paysage
La bataille

Les (vraies) histoires de l´art : promos spéciales

carnet des lectures 2012-2013, Les (vraies) histoires de l'art commentaire »

Avant que l’album ne circule et pour encourager sa lecture
Nous proposons le jeu « A votre avis » que nous avons créé et pratiqué aux restos du cœur de Chalon.
Préparation :
1/ Sélectionner six œuvres d’artistes, dans les pages de droite de l’album comme l’Homme dans un café de Juan Gris (« Le désespéré » de Courbet, « Le cri » de Munch, « L’absinthe » de Degas, « Autoportrait » de Cézanne, « Bonaparte » de David)
2/ Photocopier en couleur les visuels de chaque triptyque (agrandis de 20%)
3/ Monter les visuels sous forme d »un pliage cartonné au format carré ou presque carré comme la réalisation ci-dessous (16,5 x18 cm)

Dégustation:
4/ Proposer à un petit groupe les portraits.
5/ Faire choisir un portrait et demander pourquoi le visage est tout défait, de quoi l’homme a peur, pourquoi il a un bandeau sur la tête, pourquoi la femme est-elle triste, que montre l’homme à cheval, etc.
6/ Sitôt les propositions enregistrées, déplier le triptyque en l’accompagnant de la solution.
7/ Renouveler avec un ou deux autres portrait, puis prêter le livre pour une dégustation individuelle.
Après la lecture de l’album
Ceux qui sont accompagnés par des professeurs d’arts plastiques ou des artistes pourront sans doute reprendre la démarche à partir d’autres œuvres.
Pour les autres, on propose de s’appuyer sur un « grand cahier de création » paru en janvier 2013 chez Palette :  » Masques » de Michel Backes.
Aux 11 portraits de la page de gauche sont associés 11 masques s’inspirant de la technique et de la patte de l’artiste correspondant. Chacun est invité à habiller un des masques blancs détachables.On pourra facilement faire le lien entre les portraits déstructurés des « (vraies) histoires de l’art » et ceux du cahier à commencer par les portraits peints de JUAN GRIS : celui de l’homme au café et celui de Josette qui figure sur la couverture du cahier.

Carte d´identité

Les (vraies) histoires de l'art commentaire »


Titre : Les (vraies!) histoires de l’art
Auteur : Sylvain COISSARD
Illustrateur : Alexis LEMOINE
Editeur : Palette © 2012

La chambre bien rangée de Van Gogh, le visage poissonneux d’Arcimboldo, l’homme hurlant de Münch, la femme déprimée dans l’absinthe de Degas, autant de tableaux qui figent un instant. Mais que s’est-il passé juste avant ? Révélation en deux images facétieuses pour chacune des vingt-deux œuvres célèbres retenues.


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes