Les animots d’Aigle

carnet des lectures 2015-2016, L'étrange zoo de Lavardens commentaire »

Cher Vicomte de Lavardens,
Un grand merci pour nous avoir entraînés une fois encore dans la lecture d’albums si intéressants, divertissants et étranges.
Merci d’avoir libéré les imaginaires et de nous avoir permis de nous amuser en créant quelques nouveaux animots pour votre collection de photos souvenir.
Hélas, nous n’avons pas vos talents de dessinateur et avons tenté quelques collages en hommage à votre album -qui dans notre classe- fait partie du trio gagnant!
Les élèves du collège d’Aigle (Suisse)

Du zoo imaginaire au parc animalier

carnet des lectures 2015-2016, L'étrange zoo de Lavardens commentaire »

Au collège de Pont- de-Vaux, la lecture de l’album avec les 6e  donne lieu à une collaboration  avec le professeur d’arts plastiques.
affichezooptLes élèves, en binôme, inventent le nom d’une bête hybride sur le principe du mot-valise et rédigent sa fiche d’identité (lieu de vie + alimentation + traits particuliers). En arts plastiques, ils fabriquent la silhouette en 3D  à partir de matériaux de récupération. Les bestioles sont exposées au CDI.  L’exposition est annoncée dans le hall du collège avec une belle affiche qui montre  un « chaméléon » (chat + caméléon) et un « chours » (chien + ours).

A  l’Ehpad de Semur-en-Brionnais, l’album de Dedieu ouvre des horizons.  
Le livre fait penser à la chanson de Pierre Perret « Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux » : l’air est fredonné en salle d’animation. On parle aussi château et monuments locaux à découvrir dans le cadre des futures sorties d’animation : château de Drée, de Chaumont et de Pierreclos. Un lien est fait avec un article de la revue Historia (juin 2016 page 38 /39) qui évoque le travail de quelques chercheurs en 1800 sur des croisements entre espèces d’animaux. La majorité des résidents présents font part de leur envie de retourner dans un parc animalier. Grâce à la lecture de  L’Etrange zoo de Lavardens, un projet de sortie est né.

Lire, c’est s’ouvrir à d’autres possibles

cartes postales 2015-2016, Demain les rêves, L'étrange zoo de Lavardens commentaire »

parisargentongirafeargenton

Parrainés par la bibliothèque d’Argenton sur Creuse,  nous avons, à la clinique  du Haut Cluzeau dans l’Indre (36) voyagé dans les albums.

Inviter des personnes en soin à la lecture, c’est leur permettre de s’ouvrir à d’autres possibles. C’est avant tout quitter sa problématique pour entrer dans le champ de l’imaginaire.

 

En travaillant sur ses albums, nous avons choisi de ne pas rester dans une lecture passive, mais de nous servir de toutes ces histoires et ces images pour en recréer d’autres. Une manière de sortir de lattente pour se mettre en chemin, être acteur du soin en se recréant.

Les ouvrages Demain les rêves ou  L’Etrange zoo de Lavardens, qui ont eu  le plus de succès,  auprès de notre public, demandent de trouver une solution pour sortir de l’impasse. Comment pouvons-nous sortir de la crise, recréer de la joie, des rêves ? Une personne a par exemple pensé invoquer “ les étoiles de rire ” !

Dans  L’Etrange zoo, il faut imaginer des masques pour protéger son intimité, préserver sa pudeur. Lanimal social que nous sommes ne sort jamais sans son masque ! Nous avons tous besoin de cacher certains tabous.
L’association à un animal a permis à chacun de travailler sur ses archétypes, de convoquer des forces qui lui manquent.

Nous sommes heureux à l’idée de renouveler cette expérience l’année prochaine.

L’arthérapeute de la clinique

Avec Dedieu, une girafe dans la ville et c’est parti !

L'étrange zoo de Lavardens commentaire »

dedieutete Si vous voulez connaître un peu mieux l’auteur fétiche d’1, 2, 3 albums dont un livre est retenu chaque année, procurez vous, le numéro 286 (décembre 2015) de la Revue des livres pour enfants éditée par la Joie par les livres*.

Un dossier est consacré à Thierry Dedieu. On y trouve un panorama de son œuvre prolixe (160 livres) et une interview de son complice Frédéric Marais. Et surtout Dedieu parle de son travail dans deux articles toniques et instructifs. Dans le premier il raconte son parcours, de publicitaire à auteur-illustrateur, ses recherches de techniques différentes (peinture, fusain, photo, sculpture, gravure), le noir et blanc ou la couleur, l’écriture aux ciseaux : il écrit et fait moult coupes avant d’illustrer.

montagededieuDans le second, le bonimenteur qu’il est, décrit, images à l’appui, le processus créatif pour Le zoo de Lavardens. Contrairement à l’habitude, il a développé son schéma narratif à partir d’une situation incongrue : une girafe dans les rues de New-York. L’histoire faisant son chemin, et inspiré par les daguerréotypes du début du XXe siècle, il a cherché des photos, fait des montages qu’il a dessinés au fusain puis à l’ordinateur. Quand l’album a été fini, il l’a soumis à son éditeur et la discussion a démarré ferme non sur le contenu ni le nom mais sur la couverture. Qui pourra nous dire comment se prononce Lavardens, nom d’un village du Gers proche de celui de Dedieu ?
VML

* Achat au numéro (12 euros) ou emprunt à la bibliothèque probablement abonnée.

Carte d’identité « L’étrange zoo de Lavardens »

L'étrange zoo de Lavardens commentaire »

zoocidticTitre : L’étrange zoo de Lavardens
Auteur et Illustrateur : DEDIEU
Editeur : Seuil jeunesse © 2014

Pour sauver son domaine délabré, un vicomte a l’idée de créer un zoo. Il fait venir des animaux exotiques. Le soir, au départ des visiteurs, il ouvre les cages. Les animaux se promènent dans le parc et envahissent le château. Sa belle-mère outrée impose ses règles : si les animaux s’invitent, ils doivent adopter les manières des humains.


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes