Pour eux, la Méditerranée c’est …

cartes postales 2017-2018, Méditerranée commentaire »

Pour chacun des élèves de l’UPE2A du Lycée Jean Monnet à Yzeure (Allier), l’album de Baudoin Méditerranée, c’est du vécu.

Pour moi la Méditerranée, c’était difficile, le bateau a versé, on s’est retrouvé dans l’eau froide…. et pour moi la Méditerranée c’est aussi les gardes-côtes qui nous ont sauvés (Muhanad)
Pour moi la Méditerranée, c’est un cimetière (Sékou)
Pour moi la Méditerranée, elle est belle et dangereuse (Nouhou)
Pour moi la Méditerranée, elle a aidé à suivre notre route (Aboubacar)
Pour moi la Méditerranée, elle aide et elle tue (Ibrahima et Abdoulaye)
Pour moi la Méditerranée, c’est le voyage en bateau (Yakhouba)
Pour moi la Méditerranée, c’est inexplicable et inoubliable (Mohamed Bachir)
Pour moi la Méditerranée, c’est un grand risque pour atteindre l’Europe (Sékou)
Pour moi la Méditerranée, c’est mes amis qu’elle a gardés (Mohamed N.)
Pour moi la Méditerranée, c’est très dangereux et on meurt (Dama)
Pour moi la Méditerranée, c’est les grandes vagues (Ibrahimou)
Pour moi la Méditerranée, c’est très beau mais aujourd’hui c’est la mer qui joue avec les hommes et plus les hommes qui jouent avec la mer (Mohammad)

Pour les 6e1, du collège de Pont de vaux ( Ain),  Méditerranée est un album majeur qui, à lire leur professeur de lettres, Delphine Nauche leur laissera des traces :

Mes élèves de 6e 1 ont voté massivement pour Méditerranée et n’ont d’ailleurs pas compris que l’album ne soit pas dans le trio gagnant car ils ont été particulièrement touchés par l’histoire de la fillette. J’avais choisi de faire la lecture épicée plutôt que de les laisser seuls avec cet album. Un silence de plomb a suivi ma lecture. Puis nous avons parlé de ce qu’ils avaient compris, ce qu’ils savaient… et beaucoup ne savaient pas ce qu’il se passait… Nous venions de terminer le chapitre sur l’Odyssée et nous avions parlé des monstres de l’Antiquité qui représentaient les dangers de la navigation antique. L’album montre bien que la traversée est toujours aussi périlleuse pour ceux qui fuient leur pays avec pour seules valises leurs espoirs et leur détresse. 

Libérons la parole des élèves !

cartes postales 2017-2018, Méditerranée commentaire »

Mai 2018, Chalon. Je suis invitée à jouer la lecture épicée de Méditerranée sur une heure de cours de français dans la classe de 6e qui voyage en jumelage avec un groupe d’adultes de la maison des seniors. Cet album est volontairement dévoilé en dernier. Les élèves ont bien compris pourquoi. C’est le seul sans espérance, les rêves de la petite fille ayant été brisés par sa noyade. Dans les autres récits, les personnages surmontent leurs difficultés.

Emmanuel, leur professeur de lettres, demande à un élève de résumer l’histoire qui vient d’être jouée devant eux puis il mène des échanges autour des questions soulevées par les jeunes. S’ensuivra un 2e résumé enrichi des remarques des uns et des autres.

1/ Comment voit-on la fillette ? Elle a des cheveux crépus, n’a pas été à l’école, vient d’Afrique, peut être d’un pays en guerre. Ses rêves témoignent de tout ce qu’elle n’a pas dans son pays mais qui sont d’accès facile pour les enfants du Nord.

2/ Pourquoi l’auteur a-t-il dédicacé l’album à sa fille ? Est-ce elle qui lui a donné l’inspiration ?  Est-ce parce qu’elle ressemble à la jeune africaine ? Est-ce parce qu’il aime sa fille et qu’il espère qu’elle n’aura pas la même destinée ?

3/ Pourquoi ces bouteilles en plastique dans la lecture épicée de l’album ? – Ce sont comme des bouteilles à la mer, dit une élève. Une autre d’ajouter : – les plastiques en mer, ce sont des déchets, à l’image des migrants, les rejetés de nos sociétés. Le papier coloré mis dans la bouteille symbolise ce qu’on a au fond de soi. Derrière les apparences se cache le cœur de l’homme !

La finesse de cette analyse me laisse pantoise ! L’auteur n’a que 12 ans et peine à l’écrit.   Victoire, puisque tel est ton prénom, bravo et merci pour ton interprétation spontanée et profonde qui nous rappelle l’orientation que nous, adultes, devrions donner à l’enseignement du français : « accueillir l’enfant et pas seulement l’élève, en partant de sa culture première pour qu’il donne du sens à ses apprentissages, qu’il en fasse des prolongements de l’expérience déjà vécue afin de devenir acteur et surtout auteur de nouveaux savoirs ».

C’est en tous cas ce que souhaite un collectif d’enseignants et d’amoureux des Lettres vives créé en mai 2018, que chacun peut rejoindre. Son manifeste défend une pratique vivante et coopérative de l’enseignement des lettres où « les élèves savent faire réfléchir, rire, émouvoir, interroger, bousculer ».
VML

Un panier lecture autour de « Méditerranée »

carnet des lectures 2017-2018, Méditerranée, vidéos commentaire »

Un petit panier de lectures proposé par VM Lombard (Livralire) autour de l’album de BAUDOIN : Méditerranée ( Gallimard) .

  

A partir de 10 ans :
Un album : Chemin des dunes, sur les routes de l’exil / HUS-DAVID Colette (Gautier-Languereau, 2017, 14 €)
Un roman : La reine des coquillages / CLEMENT  N & Y-M (Editions du pourquoi pas, 2017, 9.50 €)

A partir de 12 ans :
Un texte illustré : Endors-toi Barbara / TIERCELIN Arnaud (Naïve livres, 2016, 15 €) Choix du lundi 15 mai 2016 sur www.livralire.org

Romans :
Le petit prince de Calais / TEULADE Pascal (La Joie de lire, hibouk, 9.90 €) – Choix du lundi 17 octobre 2016 sur www.livralire.org
La traversée / TIXIER J.C. (Rageot, 2015 et 2018, 5,50 €)

GRAND Ado/ Adulte  :
BD :
Migrant / COLFER E. & DONKIN A. (Hachette, 2017, 17,95 €)
– Rêve d’Olympe / KLEIST Reinhard (La Boîte à bulles, 2016, 17 €)

Romans :
Eldorado / GAUDE Laurent (Actes Sud + J’ai lu, 6.10 €)
L’opticien de Lampedusa / KIRBY E-J. (J’ai lu, 5 €)
L’archipel du chien / CLAUDEL Philippe (Stock, 2018, 19,50 €)

« Méditerranée » : lecture épicée

carnet des lectures 2017-2018, Méditerranée, vidéos commentaire »

Baudoin, auteur et illustrateur de Méditerranée, nous plonge directement au cœur de la tragédie : une fillette échouée sur la plage, jeune migrante noyée comme tant d’autres. D’où elle vient, peu importe. C’est chez nous qu’elle et sa famille espéraient trouver du mieux. En effet, au Nord, on peut aller à l’école, avoir une maison, aller chez le coiffeur, avoir une machine à laver et un chat. L’ordinaire de nos vies de nantis, c’est son rêve, celui de tant d’enfants ! Les dessins réalistes, lumineux et riches de Natacha Rizet (et non Richet comme écrit dans le générique) nous le rappellent.

Réponse de Baudoin, informé de l’émotion et du silence profond que suscite la lecture épicée de son album Méditerranée, à chaque fois qu’elle est jouée (et sera jouée)  par les 500 animateurs d’1, 2, 3 albums :
« Vous m’avez fait pleurer. On n’imagine pas que ce que l’on fait puisse prendre une telle dimension. Comment dire ? On reste toute la vie dans notre enfance. Je suis toujours le petit garçon de mon village qui rêvait juste de dessiner. Un jour, à 30 ans, je suis allé dans mon rêve d’enfant :  dessiner. A 40 ans, des éditeurs m’ont permis de faire des livres. Alors j’ai fait. Un jour les livres nous dépassent. Grâce aux lecteurs, à des personnes comme vous. »

 

Méditerranée : Baudoin prend le pinceau pour crier sa colère !

cartes postales 2017-2018, Méditerranée commentaire »

Le hasard fait parfois bien les choses. Le 9 décembre, je sortais d’une après-midi à la maison des acteurs du Paris durable, dans le Marais, où j’avais écouté un jeune agronome parler de son travail sur les prairies sous-marines en Méditerranée. Passant devant l’ancienne halle du quartier, je vois du monde s’y presser pour un salon de la BD. J’entre juste par curiosité, car je ne suis pas une grande amatrice de ce genre. Mais surprise, je reconnais dans un angle du bâtiment les grands aplats bleus de l’album Méditerranée. L’auteur serait-il dans les parages ? Oui, il sera là dans un petit moment, me dit-on.

Quinze minutes plus tard, je le trouve derrière une table recouverte d’une nappe bleue, en train de dédicacer ses ouvrages à l’encre noire.
« Pour moi le Marseillais, cet album c’est un cri de rage, un coup de gueule face au cimetière marin qu’est la Méditerranée. Un jour après l’annonce d’un nouveau naufrage, j’ai étalé des feuilles blanches par terre et, en 15  minutes, j’avais brossé toutes les vagues bleues. Il n’y avait plus qu’à écrire un texte et à faire publier l’album par Gallimard qui le trouvait  bien dur pour des jeunes mais voulait tout de même en être l’éditeur ! Le dilemme sera résolu en omettant volontairement la mention jeunesse ! »
Baudoin a eu l’air sincèrement touché par le fait que son album serait lu par des gens de 10 à 100 ans. J’espère pouvoir lui transmettre les retours des lecteurs.
VML

Carte d’identité « Méditerranée »

Méditerranée commentaire »

Titre : Méditerranée
Auteur : BAUDOIN
Editeur : Gallimard © 2016

Quand elles arriveront dans le Nord, la fillette aura une robe neuve, une trousse et des copains, la femme, un jardin avec des fraises et des fleurs. Beaux rêves ! Pour les concrétiser, mère et fille doivent vaincre les obstacles, à commencer par la dangereuse traversée de la mer Méditerranée.


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes