Je suis dans la présentation des albums et ça marche bien, même si c’est très prenant…
Des volontaires élèves présentent avec enthousiasme (avec un bémol pour les 3e, très « bof » cette année…) et des spectateurs qui écoutent religieusement, même les plus dissipés ! et une envie de partager les lectures toujours intenses ! Les professeurs qui partagent avec moi l’animation sont très agréablement surpris et se prennent au jeu !

Les 4e « Tuliquoi » ont tout présenté eux-mêmes à leur classe et c’était extraordinaire (mieux que nous adultes !). J’ai même oublié de photographier tellement j’étais fascinée.
Ils sont d’accord pour les présenter en mars aux CM2 de Pablo Neruda, avec qui nous avons établi un jumelage. Ils ont acheté les albums et attendent avec impatience de venir : on a préparé une rencontre en mars et une campagne électorale fin avril commune à 1 classe de 6e et les CM2 dans leur école (j’ai l’intention de leur donner une carte des lecteurs et de les faire voter).

Samedi 14, c’est une 1/2 journée portes ouvertes au collège (pour parents des futurs 6e et parents des élèves du collège). Avec une classe de 6e, nous faisons 2 présentations dans la matinée et j’ai plus d’acteurs volontaires que de places !

« Jeux étranges » marche très bien. Ils lisent à deux et jouent avec les mots. Par contre « Le manteau rouge » reste toujours dans le panier après la présentation, est-ce comme ça ailleurs ? A mon étonnement, « La lune perdue » marche bien aussi (une élève de 4e, assez « cactus » m’a dit qu’elle aussi volerait bien une lune, vue l’attention que lui portait sa mère en ce moment !). Comme ces petites choses susurrées sont précieuses… on n’aurait jamais ça autrement ! je pense que ça permet de dire des choses de façon distanciée mais de les dire quand même.
Maryse – Documentaliste