Un jour de février où il gelait à pierre fendre, je suis allée à la rencontre des « Jardiniers du Cœur », contraints  au repos.  A Saint Marcel (71), cette petite équipe mixte, dans le cadre de réinsertion, cultive un immense champ dont les produits sont distribués aux « Restos du coeur ».  Devant eux, je compose un premier jardin à histoires : 5 chaises, 5 pots, 15 fleurs. Le parterre dévoilé, nous effeuillons les pages. L’un d’eux « tombe » sur la fenêtre sans barreau, (début de Monsieur Loiseau), derrière laquelle un détenu regarde des moineaux.  » J’ai été quatre ans en prison. C’est vraiment ça. L’oiseau, c’est la seule trace de la vie extérieure. Quand on en voit un, on a une bouffée de liberté ». Je lui dédie cette version du célèbre poème de Prévert dans cette version vidéo transmise par www.lireplus.ch.
VM Lombard-Livralire