PREMIERE : Une trentaine de personnes pour la  première présentation du projet avec la Bibliothèque Départementale de l’Indre. Trois facteurs ont permis d’avoir une si bonne salle, le vendredi après-midi :
– Le bouche à oreille lancé par l’équipe de la bibliothèque de Déols qui, suite à une formation avec Livralire, avait  fait un premier voyage-lecture dans les albums avec des collégiens.
–  L’insertion de la rencontre dans un stage  » albums grand large » qui réunissait 12 bibliothécaires, le jeudi et le vendredi matin.
– L’ouverture de la rencontre aux documentalistes et professeurs de lettres de collège.
De quoi réfléchir sur la communication et sur l’ouverture des formations aux documentalistes qui sont amenés à collaborer avec les bibliothécaires.

ÉGARDS : Des élèves de Segpa à qui deux bibliothécaires sont venues  présenter la scénographie (édition 6) après que certains d’entre eux aient découpé les fleurs, s’étonnent de la considération et du temps qu’on leur accorde, eux les « moins que rien » du collège !

GLANAGE : Les albums grand large, une belle appellation
« Ça donne envie de les rassembler au cœur de la bibliothèque et de dresser un mât géant pour attirer les lecteurs vers ce produit atypique », dixit une bibliothécaire.
Rappelons que cette appellation trouvée par le trésorier de Livralire est libre de droit et peut être adoptée par qui veut !
VML