La densité du texte illustré de Maurice Pommier « Catfish » rebute nombre de voyageurs. D’où l’idée d’une version courte pour défricher le terrain. En voici une proposée par VM Lombard (Livralire). On peut vous dire que ça fonctionne ! Les auditeurs se plongent ensuite dans la lecture intégrale.

Vous savez que pour faire une cigarette, il faut du tabac. Pour sucrer, il faut du sucre de betterave ou de canne.
Savez-vous d’où ca vient ? Savez-vous comment il y a 250 ans des hommes ont laissé leur vie sur des plantations américaines et antillaises pour cultiver la canne à sucre et le tabac.
Page 13 : observation de l’illustration. Edward PURLIN, possède tout (il tient un sac ourlé d’une chaîne) : maisons, moulin, grange, église, chevaux, bœufs, vaches, mules, tonneaux , sacs de grains, poules, cochons, esclaves.

Les esclaves et les travailleurs arrivaient par la mer (bateau de page de garde)
Regardez cette carte (page 84) : elle montre le trajet qu’ont suivi trois hommes pour se retrouver dans le domaine d’Edward Purlin : KOJO, JONAS et BAPTISTE.
(avec 3 portraits de la page 65)

 

 

KOJO (Vieux George)
Page 27 : Le père de Kojo régnait sur un grand royaume. Son palais était immense. Les serviteurs nombreux. La vie agréable.
Page 28 et 29 : Un matin des guerriers sont arrivés nombreux comme des criquets. Ils ont tué son père et ont fait prisonniers les autres.
Page 31 : Après plusieurs jours de marche,
Page 33 : les captifs sont arrivés dans une prison sans lumière. On a séparé les hommes des femmes et des enfants. Ils avaient soif et faim. On les a tirés de leur terrier, on les a nourris et lavés.
Page 34 : Des Blancs sont venus les palper, les renifler. On les a marqués avec des fers rougis au feu.

Page 37 : On les a fait tourner autour de l’arbre de l’oubli
Page 38 : On les a mis dans des pirogues
Page 39 : Au large, on les a embarqués dans un grand navire.
Page 41 : On leur a remis des chaines et on les a parqués dans les fonds de cale
Page 43 : Après des jours de navigation au cours desquels beaucoup étaient morts et avaient été balancés par-dessus bord, on a débarqué les survivants et on les a vendus.
Voilà comment Kojo s’est retrouvé à la plantation PURLIN à trimer du matin jusqu’au soir. On l’a baptisé VIEUX GEORGE. Il a épousé Sarah mais ils n’ont pas eu d’enfants.

JONAS :
Page 52 : Il était né en Angleterre. A la mort de sa mère, son père l’emmena dans l’atelier de la brasserie où il fabriquait des tonneaux. A une foire, son père entendit parler d’un pays de cocagne l’Amérique où on pouvait tenter sa chance. Pour payer la traversée, on s’engageait à travailler sept ans. L’homme signa.
Page 53 : Il mourut pendant le voyage.
Page 54 : A leur arrivée, Jonas fut mis à la vente avec d’autres serviteurs sous contrat. Il fut emmené sans ménagement sur une charrette avec la malle pleine d’outils de son père.
Page 55 : Il signa son contrat d’une croix. Fut mis au service d’un maître tonnelier qui lui enseigna le métier.
Après sept ans, il arriva à la plantation PURLIN qui cherchait un tonnelier.

BAPTISTE (Scipio Catfish)
Il était né dans un domaine des Antilles où on cultivait la canne à sucre. Les Blancs venaient régulièrement échanger des tonneaux de mélasse contre des tonneaux de poissons séchés pour nourrir les esclaves. Au dernier voyage l’échange n’a pas été prétendument équitable. Alors le maître a dit au capitaine : Nous avons pris du retard cette année pour la production de sucre. Le jeune négrillon vous dédommagera.
Page 22 : Et c’est ainsi que Baptiste a été embarqué sur le bateau des blancs. Apres des jours de navigation pénible, ils accostèrent sur quai. Baptise profite d’une bagarre pour se sauver. Et c’est comme ça qu’il se retrouve dans la porcherie du domaine Purlin et qu’il est découvert par Vieux George. On lui change son nom. Baptiste devient Scipio. Il travaille très dur.

Page 65 : VIEUX GEORGE, JONAS et SCIPIO,
tous les trois travaillent très dur sous l’œil et la trique du Blanc qui tape, le contremaître malfaisant du domaine Purlin.
Scipio a travaillé d’abord avec Vieux George
Page 66 : puis avec Jonas qui lui apprend à lire.
Des années plus tard, après la mort de Vieux Georges enterré au carré des esclaves, Jonas est chassé du domaine.
Page 71 et suivantes : Scipio part avec lui. Ils font route vers le Nord. Ils doivent faire attention aux militaires anglais qui tentent de rétablir l’ordre. C’est la guerre d’indépendance (L’Amérique ne veut plus être sous dépendance anglaise (1775-1783).
Page 76 : Ils trouvèrent du travail dans un atelier de tonnelier.
Page 78 : Un soir des soldats pillèrent et incendièrent les habitations et les bâtiments. Il ne restait que des cendres.
Page 80. Jonas demanda au Juge de refaire ses papiers et d’accorder à Scipio le statut d’homme libre.

Page 81 : clore sur la page avec les portraits des descendants de Scipio Catfish