« Au Mali et dans les autres pays d’Afrique,  le problème des albinos est un fardeau. On leur attribue des passés maléfiques.  L’occasion s’est présentée d’en parler quand plusieurs d’entre eux ont été assassinés. 
En 2009,  j’ai décidé de sensibiliser les Africains en faisant une chanson. La différence, c’est la richesse de la vie ». S.K.