Des professionnels et bénévoles qui ont déjà embarqué un groupe, une classe (ou plusieurs), voire tout un établissement dans 1, 2, 3 albums évoquent les bienfaits de la lecture partagée.

Des bibliothécaires :
– Ça redonne du sens à notre métier
– Je ne savais ni comment ni quoi proposer à la maison de retraite
– Nous nous sommes sentis sécurisés par la mise en scène proposée pour laquelle le public nous a félicités
– C’est magnifique de voir les visages, jeunes et seniors, penchés ensemble sur les mêmes livres

Des soignant(e)s en hôpital psychiatrique :
– La lecture partagée des albums procure aux patients paix et bien-être
– La majorité des malades nous a remerciés pour des temps en petits groupes de lecture d’albums, où régnaient calme, attention et respect
– Des liens se sont créés entre les lecteurs et leur ont permis de se sentir moins seuls durant leur hospitalisation
– Avoir dans les mains un beau livre neuf, c’est déjà le bonheur.

Des animateurs et animatrices en maisons de retraite :
– En Ehpad, ce projet est une mine d’or
– Je n’ai jamais eu autant d’échanges avec les aînés
– Les personnes sont émerveillées par les illustrations
– Une dame qui ne voit pratiquement plus rien, quand elle est au calme dans son lit le soir va se rappeler l’histoire que je lui ai lue dans la journée
– Un centenaire pose des questions aux jeunes et réveille ses voisins
– Les vieux gardent une liberté de choix et une capacité à réagir grâce à des projets comme ça

Des bénévoles dans diverses structures :
– La présentation des albums est un moment unique d’écoute et d’émotion surtout quand un détenu lit tout haut un texte pour les autres (centre pénitentiaire)
– Je n’aurais jamais pensé parler du mariage interculturel ou de la guerre avec des bénéficiaires (Restos du cœur).
– Les images et les mots, une échappée belle pour les bénéficiaires (Restos du cœur)
– Partager un livre avec des compagnons, c’est apporter de la magie et du rêve dans leur quotidien (Emmaüs)
– Les animatrices d’abord sur la réserve, ont adhéré au projet, voyant les visages des résidents se détendre à chacune de nos visites pour une lecture « épicée » d’un album (centre d’handicapés adultes)
– Les histoires des albums font resurgir leurs propres histoires (atelier de français)

Des enseignant(e)s :
CM2 :
– Thomas, un élève ayant une image négative, s’est enrichi affectivement. Il a proposé d’aller, sur son temps libre, lire un album à quelques mamies non lectrices. Ce voyage l’a aidé à grandir, à développer une autre facette de lui-même dont il n’avait pas tout à fait conscience
– On a eu des échanges sur des thèmes qui n’auraient probablement jamais été abordés sans ces livres

Collège :
– Ce voyage fait souffler au collège un grand vent d’émotion, d’intelligence et de beauté (un professeur de lettres)
– Nous avons apprécié de lire des albums devant des classes médusées et de rattacher les œuvres à nos séquences scolaires (des professeurs de lettres en ZEP)
– Les élèves apprécient cette approche de la lecture et aiment la mise en bouche faite par certains de leurs camarades
– Ce qui est génial, c’est que les élèves continuent à lire les albums en en parlant entre eux, même après le scrutin

Lycée :
– Je confirme et affirme : 1, 2, 3 albums crée du lien entre les élèves, avec leurs profs et entre collègues adultes
– Ce projet m’a permis de partager des moments importants avec certains jeunes mais aussi de travailler différemment, de modifier mes pratiques pédagogiques et d’innover