monsieursemurpeinturedamasemurmarrondamechantalsemur

La scénographie a donné lieu à une grande série d’activités manuelles. On a fait appel à l’entourage, familles et / ou collègues pour récupérer des cagettes. Puis les ainés, les ont habillées de belles couleurs et de la griffe 1,2, 3 albums, se demandant souvent ce qu’on allait faire de ces cagettes : stocker quelque chose, faire du petit bois ? Leur curiosité était attisée par la confection des personnages en carton ondulé ainsi que des cubes : « C’est qui ces gens? A quoi donc qu’ ça va encore servir ? » Bonne occasion pour nous de répondre de façon imprécise pour garder l’effet de surprise, tout en ressassant ensemble des livres et histoires partagées l’année auparavant. Nous profitons de ce moment d’échanges pour remettre au centre de la table et feuilleter de nouveau les 10 albums 2014.

semurcagettesPuis place à la scénographie devant un public nombreux composé d’une trentaine de personnes. Les familles, l’entourage ou les visites ont été informées par voie écrite ; les résidents par voie orale, à la fin d’un atelier ou individuellement, au bonjour du matin.

Quelques uns semblent endormis, d’autres très attentifs. D’autres encore chuchotent ensemble de temps à autre ou chantonnent pendant le passage musical. Dans l’ensemble, le calme règne pendant la présentation. On voit des sourires, des sourcils qui se relèvent, des yeux qui s’ouvrent de temps à autre ou encore des larmes.

 semurmurielA la fin de la présentation, on fait un petit tour de salle. Des préférences s’affichent d’emblée : » Il me fait pleurer moi celui qui parle des deux papis : ça me rappelle plein de choses, moi aussi je pourrais écrire un livre sur ma vie. » « Le pilote et le petit prince et Django sont deux livres que j’ai envie de lire. Ça me rappelle Jean Mermoz, mort dans son avion alors qu’il livrait du courrier pendant la guerre. » Les livres sont choisis, feuilletés et passent de main en main. Usemura3ne dame se plonge dans la lecture du Casque d’Opapi et le lit entièrement, d’un trait. Elle nous dira garder ses impressions et commentaires pour la lecture partagée qui s’en suivra. Le livre des sœurs Koumba rencontre un vif succès de la part de tous pour ses belles images. »Vivement que les lectures partagées commencent« , voici la conclusion collective et unanime à l’issue de la scénographie.
 Murielle DAUMUR,  animatrice à l’Ephad de Semur en Brionnais (71)