En nous accordant des droits de reproduction et nous cédant les textes bruts des albums, les éditeurs facilitent notre travail de colportage. Le 19 janvier, je les ai informés par mail de la façon dont sont promus leurs albums dans la scénographie : devinette, mise en bouche, chemise avec les illustrations autorisées.

Grande joie d’une double réponse pour Demain les rêves (Motus).

cazalsL’auteur, Thierry Cazals : Je trouve ce travail de colportage (j’adore ces ancêtres des libraires qu’étaient les colporteurs) touchant, émouvant… et si utile ! Voir les mots et les images d’un livre être transportés, transposés, transmis ainsi, c’est ce dont tout écrivain (et tout éditeur) rêve…

francdavid
L’éditeur, François David : J’ai découvert avec grand plaisir la présentation chaleureuse et inventive pour faire deviner, puis découvrir l’album. Merci à vous et à toute votre équipe pour tout ce travail qui met, en effet, si bien en appétit.