IMG_1232Le 9 février, sept élèves de 5e du collège Saint Dominique (Chalon-sur-Saône) sont descendus en ville à la résidence Lauprêtre, faire la lecture épicée du Prince dragon devant un parterre d’aînés qui, mardi gras oblige, s’étaient chapeautés et pour certains même costumés, une dame métamorphosée en homme, réussissant à passer pour un nouveau pensionnaire ! L’autre moitié du groupe se chargera plus tard de deux autres lectures épicées, cette fois-ci au collège, les aînés en préparant une de leur côté avec leur animatrice.

IMG_1239Le lien entre les 17 ados et les 17 seniors, mis en binôme, a été accru par un échange de mails avant les vacances de Noël ( adresse mail spécifique) et un petit cadeau échangé à l’occasion de la galette. Un vieux monsieur célibataire a eu l’immense joie de se faire inviter un dimanche au restaurant tenu par le père de son filleul de lecture. Si les liens dépassent les simples rencontres littéraires, c’est que ce jumelage a le temps de s’enraciner sur deux années scolaires. L’an passé, ce sont les élèves qui avaient présenté la scénographie. Cette année, ce sont les documentalistes qui ont pris en charge cette étape là, laissant les lectures épicées à la charge commune des lecteurs. Au collège, c’est au CDI qu’elles sont préparées en deux fois une heure.

Le jumelage gagnerait à sortir du cadre officiel des rencontres et à se développer dans une relation plus intime. Appel du pied a été fait par une résidente à la vue déficiente à sa complice de lecture pour venir lui faire la lecture à haute voix en dehors des heures scolaires. La jeune fille deviendrait marraine de lecture, emboîtant ainsi le pas aux jeunes Suisses de 15 ans qui pendant 10 semaines vont dans le « home » voisin de leur collège partager un album en chambre.

Qu’elle soit collective ou individuelle, l’expérience met encore une fois en avant le caractère social de la lecture qui, pour s’épanouir, a besoin d’un cadre et d’un suivi.
VML