En Saône et Loire, comme ailleurs, trois exemples de ce que permettent les scrutins au-delà de leur but premier.

Une rencontre
Au lycée Thomas Dumorey à Chalon, le vote a permis « beau moment » entre les élèves de  la section Ulis de l’établissement et ceux du collège de Chatenoy le Royal avec leurs AVS et leur professeur respectifs.

La liberté d’expression 
A l’Ehpad de Semur en Brionnais, 18 personnes sont réunies en salle d’animation spécialement pour l’occasion. Des membres des familles sont présentes, curieuses de voir ce que « son parent » va voter. Les 10 albums sont exposés puis évoqués un à un, à partir de la scénographie initiale. Il s’agit de raviver les souvenirs et de se remémorer chaque histoire. Chacun reçoit un ticket lecture couleur  avec les visuels des albums. Il suffit de cocher. La plupart votent, vite, instantanément, et en autonomie. Les votes sont recueillis dans un petit panier. On procède au dépouillement dans la foulée.

votestremyUn exercice de citoyenneté
A Saint Rémy, les CM2 votent à la médiathèque comme ils le feront à  leur majorité pour des élections avec bulletin, urne, liste d’émargement et assesseurs.

Un repas
stdorepas2Les 5ème2 du collège Saint Dominique (Chalon) ont retrouvé leur binôme de lecture à la résidence Lauprêtre. Le vote a été suivi d’un déjeuner préparé par les jeunes (entrées et desserts) et par les aînés (plat et fromage). Des ados ont été embauchés pour la vaisselle, traditionnellement faite par un groupe de résidents. Un élève a joué du piano.