carhycaravaneLe bouche à oreille pratiqué toute l’année par Cathy Chatelet et ses collègues bibliothécaires de la BDP est payant : vendredi 18 novembre,  pour le 7e lancement dans l’Ain, l’assistance  est nombreuse et intéressée.

Nous sommes :

EPATÉS par l’énergie d’une documentaliste à faire vivre les albums au delà du temps officiel du projet. Plutôt que de voir dormir les trois exemplaires de chaque titre qu’elle a fait lire de janvier à juin, à la rentrée elle prête le pack pour l’année scolaire à deux classes de CM2 après avoir joué la scénographie. En mai, dans le cadre de la liaison CM2-6e, les  primaires présentent leur coup de cœur aux 6e qui, eux, mettent en avant les titres de la dernière sélection.

TITILLÉS par les difficultés du partenariat avec les structures d’accueils des aînés. Dans les structures de type Marpa (Maisons d’Accueil Rurales pour Personnes Âgées), il n’y a pas d’animatrice. Il faut beaucoup d’énergie à l’équipe enseignante pour animer les rencontres. Dans cet Ehpad, il y a une animatrice qui ne trouve pas d’enseignants partenaires, dans cet autre, c’est l’inverse. Et pourtant, tous s’accordent sur la complicité et même la tendresse qui naissent dans certaines rencontres.

FLATTÉS par une animatrice d’Ephad qui confie avoir réussi son examen grâce à 1, 2 ,3 albums.

ÉMOTIONNÉS par une bibliothécaire bénévole, venue  juste pour voir, qui interpelle les témoins en disant : « c’est super, mais c’est trop difficile pour moi, je n’y arriverai pas ». En fin de matinée, emballée, elle dit : « c’est au centre pénitentiaire où je suis bénévole que je vais animer le voyage ». Comme Véronique lui propose un sac d’albums, financés par des mécènes individuels, elle l’embrasse de bonheur.