coulandonlancementBelle surprise pour le dernier lancement de la saison avec plusieurs nouvelles équipes de collèges venues en curieuses, repartis conquises. Deux enseignants d’insister : « Vous ne vous rendez pas compte. Une matinée foisonnante avec plein de perspectives et des outils performants. On n’a pas ça à l’Education Nationale ! »

Nous sommes :

AMUSÉS. Catherine, bibliothécaire à Moulins, aime la préparation collective, tonique et joyeuse de la scénographie.

EBAHIS. Marie Hélène, infirmière, parle de l’aspect thérapeutique du voyage-lecture qui fait revenir ses patients à la vie et à la ville. Les lecteurs de l’hôpital de jour vont présenter les albums à la maison de retraite. Repliés habituellement sur eux-mêmes, elle les voit se redresser, parler fort, mettre tout leur cœur.

BLUFFÉS. Dix  jeunes lycéens de Gannat, déficients cognitifs (classe Ulis), accompagnés par  leur professeur de lettres, se sont portés volontaires pour faire 3 lectures épicées d’albums à l’une des soirées « Contes en pyjama »  programmées le jeudi soir à la médiathèque de la ville. Très investis, ils ont demandé à recommencer.

QUESTIONNÉS. A la fin de la matinée, un adulte handicapé, présent chaque année au lancement avec l’animatrice de son foyer de vie demande s’il pourrait visiter une usine à livres. On ouvre ensemble trois albums et constate que l’un est imprimé en Lituanie, l’autre sur les presses de PBtisk (après vérification, c’est en Tchéquie) et le troisième dans le Cher, pas si loin de chez eux. Je le défie de recenser les lieux d’impression des albums et de nous tracer une carte. Il est partant.