Les rencontres intergénérationnelle réservent parfois des surprises. Isabelle Cardis,  grande voyageuse, responsable de la bibliothèque Montriond à Lausanne, en partage trois.

Motivation
Une vieille dame, vivant en appartements protégés, ne manquerait pour rien au monde la rencontre avec le groupe de jeunes en difficultés scolaires (12-16 ans). C’est qu’elle veut retrouver leur professeur : un monsieur, motard à ses heures, qui tient sa classe avec autorité et bienveillance, qu’elle trouve grandi chaque année et surtout qui a une voix ! Les bibliothécaires connaissant le faible de la résidente, prennent bien soin de donner  à l’enseignant des textes à lire.

Thématique
A cette même séance, dès la présentation de Malala, une dame s’est exclamée que l’on présentait des livres bien sérieux à cette jeunesse, qu’il leur fallait quelque chose de plus riant, de plus joyeux. Jean de Fer l’a un peu rassérénée, mais au moment du Dernier voyage, dès qu’elle a compris le sujet évoqué, elle a dit qu’elle avait connu cette période, que cela suffisait et qu’elle ne voulait plus en entendre parler. Elle est partie, non sans être passée devant une rangée de jeunes, en leur ayant murmuré on ne sait quoi.

Méprise
Rencontre en maison de psycho-gériatrie entre des allophones de 16 à 25 ans au français encore hésitant et des aînés fragiles. Après la présentation, les jeunes, parfaitement briefés par leur enseignant expérimenté, ont proposé aux aînés de découvrir les albums. Une dame a passé un bon moment avec une jeune femme. Comme elle allait être reconduite dans sa chambre par un animateur, l’aînée demande à Isabelle de  bien s’occuper de la jeune femme fragile. Il faut l’aider à apprivoiser les lieux car ce n’est pas facile de s’intégrer. C’est qu’elle la prenait pour une nouvelle pensionnaire. Sa surprise risque d’être grande quand elle reverra la jeune femme en stagiaire si son CV est accepté !!!