SLAM : Moi, si je pouvais redessiner le monde

carnet des lectures 2014-2015, Et si on redessinait le monde ? commentaire »

Slam composé par les élèves de CM1-CM2 de l’école La Perrière à CORPEAU (21190)

Moi, si je pouvais redessiner le monde,
Je balaierais toutes les saletés
Je ferais que tout le monde ait de l’argent
Et que personne ne soit à la rue

Moi, si je pouvais redessiner le monde
Je le dresserais pour que tout soit correct
Sans dispute, sans guerre
On ne mourrait qu’après 100 ans
On ne serait plus malade

Moi, si je pouvais redessiner le monde
Je le ferais rempli de joie, de sentiments.
Deux personnes amies un jour renforceraient la beauté du monde.
Un sourire une fois par jour guérirait tous les malades.

Moi, si je pouvais redessiner le monde,
Je balaierais les attentats
J’aspirerais les mauvaises idées
Je ferais briller la Terre pour qu’on puisse respirer.

Moi, si je pouvais redessiner le monde
Je ferais que les guerres soient évitées
Que les gens ne polluent plus la planète
Et qu’ils mangent à leur faim.

REFRAIN fredonné (lalala, louloulou)

Bien sûr, on me dira que c’est impossible
Parce que ça durerait trop longtemps
Et que je ne pourrais pas le faire tout seul

Lire la suite →

Des patients redessinent le monde

cartes postales 2014-2015, Et si on redessinait le monde ? commentaire »

Cette année, à la clinique du pré Poitiers (Nevers), après lecture en groupe du livre Et si on redessinait le Monde, nous avons proposé un atelier d’écriture. Les patients sont sortis d’hospitalisation assez rapidement après cette séance, c’est pourquoi ils n’ont pas publié eux-mêmes leurs textes. En voici deux que nous avons conservés ; les autres ont été emmenés par leurs rédacteurs.

Le premier texte a été écrit par une personne qui affirmait ne pas savoir lire. Après rédaction  d’un petit texte accompagnée, elle a accepté de le lire elle-même devant le groupe :
« Moi si je redessinais le Monde, je ferais un Monde PARFAIT où tout le monde seraient ÉGAUX. Un Monde sans souffrance, sans maladie, sans guerre… Je ferais un Monde où tout le monde seraient HEUREUX. Je ferais un Monde tout BLEU parce que j’aime cette couleur et j’enlèverai le noir qui représente le chagrin, le mal-être et la tristesse! Je garderai les FORETS, la MER et le SOLEIL ; j’enlèverai la tristesse, les accidents, les viols et les meurtres !Moi si je devais redessiner le Monde, il serait sans violence, il serait PARFAIT! »

Le deuxième texte a été rédigé par une personne confuse qui en se concentrant a réussi à donner un sens à ses pensées :
« Moi si j’avais à redessiner le Monde, je le redessinerai de 3 façons. Je le ferais comme une pièce de monnaie, il n’y aurait pas de famine (surtout en Afrique) et il y aurait égalité des sexes (tous égaux en droit).
J’en ferais une note de musique, une clé de sol toute en couleur comme l’illustration du bouquin ».

Très bonne expérience que ce groupe écriture ! Un partage d’idées, des rires, de l’expression ! Beaucoup de bien-être en fin de séance !
Mélanie Fragata, soignante

Les lecteurs débutants aspirent à un monde meilleur

carnet des lectures 2014-2015, Et si on redessinait le monde ? commentaire »

Au collège Paul Eluard à Evry (91), ce sont les élèves allophones qui ont embarqué en solitaires pour ce premier voyage. Nous avons modestement caboté, au gré des lectures, selon le nombre d’élèves à bord lors de chaque séance. J’ai effectué les lectures épicées. A la charge des élèves de résumer ce qu’ils avaient compris et de coller un smiley de couleur sur un tableau commun selon leur ressenti par rapport à l’histoire. Les jeunes avaient également la possibilité d’emprunter chez eux et, pour chaque album lu, de relever un mot qu’ils ne connaissaient pas et d’en trouver la définition.

Pour finir, chaque élève a essayé de dessiner son propre monde, influencé par sa vie quotidienne, dont le cours n’est pas toujours tranquille. Voici quelques propositions:
Bilal : Je veux dessiner un monde où tout le monde se respecte.
Banuha : Je dessinerais un monde avec des arbres, des maisons, une école, l’hôpital…
Youssouf : Je dessinerais un monde gentil, sans racisme et sans violence.
Mohammed : Je veux un monde où il y a des transports même à la campagne, il n’y a pas de terroristes ni de pays pauvres.
Yusuf : Je ferais la fraternité pour tous les pays. Je ferais l’égalité pour les femmes et les hommes. Je ferais la sécurité pour mon pays.
Rony et Galya : Dans mon monde, il y aura des écoles pour les orphelins et les enfants qui vivent normalement.
Yaya : Je veux aider les gens pauvres et les gens qui ne mangent pas bien
Younès : Je dessinerais un monde avec des voitures qui volent.

 Nathalie Peresse, professeur-documentaliste

Au campus des métiers, des jeunes redessinent aussi le monde

Et si on redessinait le monde ? commentaire »

Au campus des métiers à Bobigny (93) a été réalisé un album cousin de Si on redessinait le monde.

Etapes de la création :
– Mise en bouche et jeux d’écritures avec l’incontournable Agenda du (presque) poète de Bernard Friot (De La Martinière)
–  Travail par groupe sur le lexique (négatif / positif) des domaines inspirés et transmis par une bibliothécaire sur le blog : nature-environnement, santé, éducation, famille, relation avec les autres.
– Ecriture à la manière de Daniel Picouly
– Illustration en cours d’arts appliqués

à découvrir en cliquant sur l’image :

Et si on redessinait le monde ?

Et si on redessinait le monde ? commentaire »

Daniel Picouly et Nathalie Novi ont reçu e​n 2014 le prix Amerigo Vespucci jeunesse pour leur album Et si on redessinait le monde ?
Dans cet interview de l’artiste, on apprend que les peintures ont précédé le texte et que chacune contient des références littéraires ou des souvenirs. Seule la ribambelle finale a été inspirée par l’auteur.

 

Colorier le monde qu`on aimerait

Et si on redessinait le monde ? commentaire »

Nous sommes des élèves de terminale BAC professionnel, services aux personnes et aux territoires au LEAP de la Bresse à Louhans-Châteaurenaud. Dans le cadre de notre formation et en lien avec Emilie Perdrix de la bibliothèque municipale, nous avons organisé une lecture partagée de l’album Et si on redessinait le monde ?

planislouhansLa rencontre avec des aînés s’est déroulée en deux temps :
– la lecture d’extraits
– le coloriage d’un planisphère. On s’est réparti et mélangé avec les aînés autour de tables recouvertes d’un planisphère vierge de format A3, de crayons de couleur et de feutres.
A chaque groupe de le remplir et de le colorier. Les aînés donnaient surtout des idées aux jeunes qui les dessinaient. Certains ont pris aussi les crayons. Puis chaque groupe a commenté ses illustrations centrées sur la paix dans le monde, l’amour (des cœurs), la nourriture pour tout le monde.

 Pour mener à bien ce projet et avoir suffisamment d’albums,  nous avons eu l’aide financière de la banque populaire à Louhans et de l’entreprise de salaison Bolard à Saint Amour que nous remercions.

Élodie Bardon, Séréna Crochat, Océane Bert, Sabrina Peutot

Au fil des lectures

carnet des lectures 2014-2015, Et si on redessinait le monde ? commentaire »

saonept2Nous avons choisi de faire notre premier voyage 1, 2, 3 albums au fil de l’eau. Nos partenaires, le SESSAD de Trévoux et la maison de retraite de Clairval à Reyrieux habitant le long de la Saône, nous faisons voguer des bateaux à chaque lecture d’albums. Chaque auditeur vient poser dans un bateau un « billet sentiment » sur lequel il a écrit les émotions ressenties au fil de la lecture.bateaupt

Nous avons choisi de faire de ce voyage un moment unique où chacun s’exprime quand il en a envie. C’est pour cela que les lectures se font tantôt par un enfant, tantôt par une personne de la maison de retraite. En début de séance, les enfants sont timides, chacun reste dans son coin. Mais dès que la lecture commence, la magie opère, les regards se posent, les langues se délient et certains livres apportent leur lot de souvenirs que l’on échange avec bienveillance.trevouxpt

Pour l’étape sur l’album de Daniel Picouly Et si on redessinait le monde, on s’est posé  la question : Et nous le monde, on le voit comment ?  Réponse visuelle avec une fresque faite par les enfants et une par les résidents. Ces réalisations seront ensuite exposées dans la médiathèque La Passerelle.

 

Marie-Hélène et Jocelyn – Médiathèque de Trévoux (01)


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes