Mention spéciale à La vie des gens

cartes postales 2013-2014, case à idées 2013-2014, La vie des gens commentaire »

L’album présentant des habitants de Saint Gratien avec leurs objets fétiches a remporté les suffrages des animateurs du voyage-lecture. En effet comme on l’avait suggéré, l’idée à l’origine de ce livre a été largement reprise. Dans plusieurs classes ou établissements, chacun fut invité à présenter aux autres un objet qui comptait ou avait compté dans sa vie. La transmission s’est faite à l’oral et / ou à l’écrit, allant de la confidence spontanée (1), d’un jeu d’hypothèse (2) à la réalisation d’un livret (3). Exemples :

1. A la résidence des Sept fontaines à Givry, les photos ont été affichées dans le couloir d’accès aux parties communes pour attirer l’attention des pensionnaires qui ne participaient pas à l’atelier lecture. Puis des aînés sont allés en minibus au collège dans une classe de 3e découvrir les objets choisis par les élèves avant qu’ils ne leur présentent les leurs, quinze jours plus tard à la résidence. Beaucoup d’émotion à écouter les uns et les autres parler, sans chichi, de leurs objets de :
– réconfort : une peluche, une pendule bloquée offert par une grand-mère adorée,
– passion : un tambour de fanfare, une guitare, un diapason de chanteuse, un piano, un tournevis, un arrosoir
– passe-temps : un livre, un magazine de mots croisés, un vélo
– affection : un stylo pour écrire à ses copines, un petit ramoneur offert par un autre malade à l’hôpital, une pendulette offerte par des collègues pour ses 60 ans
– souvenir : une petite tour Eiffel, un hérisson offert par la mère d’un correspondant allemand, un justaucorps, un cardigan rouge tricoté par une sœur décédée

IMG_0365ptgivryIMG_0291ptgivryIMG_0366ptgivryIMG_0303ptgivry

2. Dans le cadre de leur jumelage de lecture, des aînés de la résidence l’Espérance à Dijon ont présenté à des collégiens de Genlis, les photos (objet et portrait), leur proposant de les apparier.

3. A Semur en Brionnais, à Genlis, à Aigle, à Brioude et ailleurs, ont été créés des petits livrets de La vie des gens. Avec humour, au campus des métiers des Bobigny, le recueil est signé des « primates multicolores ».
couverturelivrezigzag
couvcreteilviedesgensptcouvgrob

Au regard des bienfaits que procurent ces créations (participation, parole, partage), il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.
A la résidence des Quatre saisons, à Sainte Hélène, nous commençons tout juste notre collecte avec Christelle, l’animatrice, dans le rôle du photographe et moi dans celui de confesseur. Ce lundi 23 juin, la poupée de Maria et le panier à chat de Stéphanie ouvrent le catalogue des objets souvenirs que nous allons constituer peu à peu jusqu’à l’automne avec les résidents et le personnel. « Que ça fait du bien de parler », me dit la deuxième interviewée ! Et si la vie des gens ne servait qu’à ça, pourquoi s’en priver ?
VML

Nos objets fétiches

cartes postales 2013-2014, La vie des gens commentaire »

Pour donner suite à l’album « La vie des gens », des élèves de 3ème du collège de Tournus, leur professeur de français Nicole Mazzolo et Jennyfer Durieux, documentaliste, se sont prêtés au jeu de présenter leur objet fétiche devant la classe. Des textes surprenants, des rimes, des surprises, des interrogations … Merci à tous pour ce moment partagé !!!

Des photos qui marquent des instants de vie, un casque de pompier et la fierté de le porter, la passion du vélo, du football, de la moto, qui procurent des sensations de liberté ou encore des avions de la seconde guerre mondiale, entre autres le B17 un avion en plomb au 1/250 ème. Des collections de tickets de cinéma, de timbres, qui font voyager. Des bijoux, cadeaux de cousine, de parrain, de parents, des moments forts dans la vie de certains, se retrouver en famille, ne pas oublier ses amies.
Comme par exemple un pendentif du signe du « Verseau » offert par une amie étourdie, on comprend que cette amie ne se souvient ni du jour de naissance ni du signe de l’élève mais que finalement c’est peut-être pour cela qu’elle tient tant à ce bijou, (d’ailleurs, nous ne savons toujours pas de quel signe astrologique est cette élève). Des objets fétiches comme des doudous, des figurines ou encore un lit, lieu de confort, de refuge.

Puis, il y a eu le livre de Jennyfer et sa rencontre avec « Mon bel oranger » de José Mauro de Vasconcelos dans ses années collèges. « A cet âge certaines d’entre vous ont pu tomber amoureuse d’un beau blond aux yeux noisettes … et ben moi ce fut d’un livre de poche qui ne payait pas de mine, et oui il en faut pour tous les goûts…».

Enfin, si je devais choisir un objet fétiche, je choisirai un instrument volumineux qui fait partager des moments de bonheur pour celui qui en joue mais aussi pour ceux qui écoutent. Il a des touches blanches et noires, ça y est vous avez deviné, un piano. Grâce à lui, on oublie le quotidien et on se laisse porter par le rythme ; Je ne sais pas en jouer, mais j’aime écouter, et rêver, qui sait peut-être un jour aurai-je le temps de poser mes doigts sur ses touches blanches et noires à la place d’un clavier d’ordinateur ?
Florence Desbrosses- Bibliothèque Municipale de Tournus (71)
Merci à
Thibaut, Kairouan, Alexandre, Maélis, Lisa-Marie, Mathieu, Thomas, Lucas, Cloé, Simon, Juliette, Boric, Arnaud, Benjamin, Marina, Adèle, Agnès, Pauline, Laura, Tania, Sandra, Alice.

Les objets fétiches de Martin et François

La vie des gens commentaire »

Dans cette interview réalisée par Alain Caron assisté de Corinne Matras, découvrez :
– les visages des deux créateurs de La Vie des gens
– leur objet fétiche
– leur processus de création 

Merci Les fourmis rouges !

Bien dire un texte sans savoir bien lire

case à idées 2013-2014, La vie des gens commentaire »

Au collège Saint Dominique (Chalon/Saône), nous avons organisé un jumelage entre des ados de 15 ans et des jeunes de fin primaire (CM2). Pour La Vie des gens, ce sont les grands qui lisent chaque jour un portrait aux plus jeunes.

Je fais répéter les élèves au CDI et par groupe de deux. Lors d’une préparation, je constate qu’un élève dyslexique est en grande difficulté pour lire mais qu’il réussit parfaitement à répéter la phrase quand je la lui dis avec l’intonation. Comme nous disposons d’enregistreurs portables, je propose d’enregistrer le texte d’un portrait et de le lui prêter pour qu’il puisse s’entraîner.

Le soir, à une séance d’orthophonie, Maxime, emporte son texte et fait l’exercice avec l’orthophoniste qui le trouve très intéressant. Le lendemain, il se sent prêt pour lire devant la nombreuse assemblée : la classe de CM2 + la classe de 3ème. Il s’en tire vraiment très bien. C’est savoureux. On l’applaudit. Le professeur de français met 20/20 à sa prestation.
Catherine Rizet

Ecouter et photographier des gens de sa commune

cartes postales 2013-2014, case à idées 2013-2014, La vie des gens 1 commentaire »

Premier voyage dans les albums pour notre collège Les Chenevières à Jaligny-sur-Besbre dans l’Allier.
Avec Madame Geuens, professeur de français, nous avons joué la scénographie aux élèves de 6e. Grand succès. 

tryptiqueptPuis, en partenariat avec le Centre Social et Rural de Jaligny, nous avons accueilli au CDI quatre personnes du pays Bourbonnais qui ont fait une lecture à voix haute de deux histoires de l’album  La 

vie des gens et ont, comme Liliane et son foulard,  raconté un bout de leur vie  à l’aide d’un objet fétiche.

 Les élèves ont ensuite tiré un portrait de chaque personne. Les triptyques (portrait, objet et texte encadrés) sont exposés au CDI puis le seront aux  26e journées littéraires à Jaligny.
Marjolaine Fournier, documentaliste

Liliane lilianept echarpelilianept

Le témoignage de Liliane :
Lire la suite →

Une idée payante : les invitations personnalisées

cartes postales 2013-2014, case à idées 2013-2014, La vie des gens commentaire »

A Noiron sous Gevrey (21), commune de 950 habitants, le voyage est intergénérationnel.
Quarante-six élèves de CM1- CM2 ont : 
– lu les albums d’octobre à décembre
– préparé la scénographie en janvier avec  la bibliothécaire
– réalisé en classe leur portrait à la façon de La vie des gens
porté une lettre à un de leur voisin de plus de 60 ans,  le plus souvent une personne qu’ils ne connaissent pas mais dont on avait  recensé la liste. L’invitation (texte dessous) précisait d’apporter un objet en lien avec sa vie.

Nombreuses ont été les personnes qui ont répondu et qui sont venues.
Après la scénographie, les enfants ont pris leur portrait et sont allés à la rencontre des adultes en leur disant : « Je te lis mon portrait et tu devines l’objet que j’ai choisi ».
Puis ce fut le tour des adultes, étonnement à l’aise, qui se sont installés au milieu des jeunes, tels des conteurs. Un ancien représentant parle de ses pinceaux en soie de cochon. Un monsieur dit qu’à 12 ans il a reçu son plus beau cadeau : une montre. Sont cités un vélo, des aiguilles à tricoter, une poupée. Les enfants écoutent bouche bée. La complicité est palpable. 

Des excusés ont envoyé des textes très détaillés qu’on prendra le temps de lire dans un second temps.  Un recueil des textes des enfants et des textes des adultes sera mis à disposition à la bibliothèque, afin que tous puissent en profiter.
Rendez-vous est pris pour une lecture épicée commune après les vacances.
Sabrina Malsert, bibliothécaire

pour découvrir le texte de l’invitation de chacun des enfants aux seniors de la commune Lire la suite →

Comment entrer dans « La vie des gens » ?

case à idées 2013-2014, La vie des gens commentaire »

Ou comment  faire un jeu d’association portrait-objet avant la lecture de l’album
– Tirer les portraits en A4
– Montrer l’un après l’autre, les portraits de Paulette, Kader et Jean-Pierre et demander aux  élèves qui ont vu la scénographie, s’ils se souviennent de leurs prénoms et/ou de l’objet qui leur est associé et pourquoi
– Disposer sur une grande table les 12 portraits restants
– Eparpiller les 12 objets correspondants
– Jouer à associer les objets aux portraits et justifier le choix.  Exemple : Lucie a associé Marie-Claire à l’éventail en imaginant qu’elle était danseuse de flamenco. Le jeu provoque  des  discussions : préjugés hommes-femmes, objet personnel
– Imaginer et raconter, après quelques minutes de réflexion, ce que peut bien représenter l’objet pour ce personnage

On peut trouver d’autres critères d’associations comme les couleurs : le vert de la basket avec la couleur de la robe et du collier de Maria ou le bleu du fond de la passoire avec les rayures de la chemise d’Antoine.
Plus tard, par la lecture  collective ou/et individuelle, on découvrira quelles sont les vraies associations avant d’amener soi-même son objet fétiche et d’écrire sa propre histoire, à rassembler en un livre.

Dominique GROB (Collège d’AIGLE – Suisse) 


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes