A la résidence des 7 fontaines à Givry, le projet d’écriture inspiré de La robe de soie, annoncé sur ce blog en mars, a été mené au bout. La restitution a eu lieu le vendredi 7 juin pour le régal des nombreux invités car les textes étaient spécialement goûteux !
Chaque voyageuse a encadré la photo ou le dessin de son élément fétiche et partagé le ou les souvenirs correspondants. Exemples :

  • Les bougies de Michèle, qui lui rappellent celles du sapin de Noël de son enfance, celles des anniversaires, celles de la barque qui descendait le Gange.
  • Les jonquilles de Josette.
  • Le chat d’Eliane baptisé « Kapo » après son sauvetage sous un capot.
  • Le lapinou philosophique de Maryse.
  • Le baigneur de chiffon de Paulette démantibulé par sa sœur.
  • Le triton que Marie-Jo découvre dans sa cave et nourrit deux années de suite.
  • Le rugby qui donne la niaque à Nicolle comme aux jeunes supporters qui en oublient leur portable.
  • Les tulipes de Marie-Christine, qui lui rappellent celles du film Fanfan la tulipe sorti l’année de sa naissance, celles qu’elle dessinait petites, celles qu’elle portait crochetées en bandeau.
  • Le canal du centre -avant qu’il ne soit détourné vers Crissey- qu’Anne-Marie traversait à Chalon par quatre ponts entre Géant Casino et la Saône :  le pont de fer, le pont Garibaldi, le pont de la Colombière et le pont tournant, dit « pont des fainéants ».

Nonna, la vieille dame dans La robe de soie, aurait sûrement écouté ces évocations avec plaisir et même rallié ce groupe dont les confidences ont resserré les liens.

Marie-Christine Defaut et Véronique