ICLic 10 : jouer avec les sentiments

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme commentaire »

Au collège de Talant (21), à l’initiative de la documentaliste, d’un professeur d’anglais et d’un professeur de français, deux idées pour nourrir des rencontres entre  des 6e et  des CM à partir du Labyrinthe de l’âme.

1/ Un jeu d’association entre des smileys et des états d’âme lus puis prononcés à voix haute  : I am sad  – I am happy – I am angry…

 

2/ Un jeu de devinette. Sur une roue de vélo transformée en roue de la fortune seront fixés des noms de sentiments. L’équipe qui tombera sur l’un deux devra jouer une saynète pour le faire deviner aux autres.

L’album sera bien sûr aussi consulté et des extraits lus.

Partager le souvenir d’une émotion

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme, Une somme de souvenirs commentaire »

Quelques nouvelles d’1, 2, 3 albums à l’autre bout du monde.

Nos élèves ont eu la présentation des livres au mois de février.
1/ Depuis, ils lisent les albums au CDI, une heure tous les quinze jours. Cette heure de lecture encadrée, à laquelle ils ne sont pas réfractaires, est la seule façon de s’assurer de leur participation au projet.
2/ J’ai fait la lecture épicée d’Une somme de souvenir.
3/ J’ai choisi trois illustrations du Labyrinthe de l’âme que nous avons décortiquées ensemble, dont celle de la colère particulièrement riche.
4/ J’ai sélectionné des sentiments illustrés dans le livre et ai écrit leurs noms au tableau. Après explication et analyse en groupe, chacun a été invité à partager un souvenir en lien avec un de ces sentiments.
5 / Une fois terminée la rédaction des souvenirs, nous les partagerons en utilisant un logiciel qui permet la création de liens hypertextes sur une image.

Fabienne Bourjon, professeur documentaliste au collège Afareaitu/ Moorea/ Polynésie

Le labyrinthe de l’âme : lecture épicée

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme commentaire »

Maison des seniors, Chalon / Saône, le 12 mars 2019 :  on retrouve les 6e, après l’embarquement commun en janvier. Au programme : la découverte du labyrinthe de l’âme selon le canevas bâti avec le professeur de lettres.

1/ Pour annoncer le thème, tenu secret, les adultes, installés en cercle avec les jeunes, scandent le texte de la chanson de Mano Solo : les sentiments.

2/ Pour découvrir l’album, on se répartit en 4 groupes. Quatre visuels ont été sélectionnés correspondant à la peur, la joie, la colère et l’espérance. Le texte en vis-à-vis étant occulté, chacun observe l’image et propose un sentiment pouvant correspondre. Le texte est ensuite lu à voix haute.

 

3/ Pour illustrer concrètement ces 4 états d’âme, chacun est invité, dans son groupe, à répondre par écrit aux 4 questions suivantes : Je suis en colère quand … / J’ai peur … / Ce qui me rend joyeux… / Par quel objet, couleur, lieu ou musique représenterais-tu l’espérance ? Les réponses sont découpées et déposées dans des pots en verre. Ceux qui ont fini les premiers se plongent dans l’album.

4/ Pour partager le vécu, un binôme jeune-adulte lit les réponses d’un des pots devant l’assemblée plénière. Le temps manquant, les 6e sont repartis avec le pot des peurs et les adultes ont lu les représentations de l’espérance (envoyées ensuite par mail à l’enseignant).

 

5/ Dans un 5e pot, avait été glissée l’illustration du mot « surprise », reconnue facilement par les élèves. Les adultes, mis dans le secret à la séance précédente, ont partagé oralement une bonne ou une mauvaise surprise comme une livraison surprenante de fleurs, un essaim d’abeilles entre deux vitres, un vélo pour Noël, deux chatons pour le prix d’un, un livre inattendu dans sa boite à lettres.

RESULTATS :
1/ Le programme était trop ambitieux pour le temps imparti (80 minutes). Ça aurait mérité deux séances. Ceci dit, l’album a été introduit et le professeur compte bien poursuivre en classe.
2/ Les jeunes se sont regroupés par affinité et les bons élèves se sont mis ensemble. Ils ont eu des réactions rapides et des propositions pertinentes, éblouissantes même vu leur âge. Ce fut beaucoup plus difficile dans deux autres ateliers où les élèves ne s’écoutaient pas ou ne s’intéressaient qu’à eux. Peut-être aurait-il fallu diversifier la composition des groupes en amont. Pas sûr alors que les collégiens mûrs ou doués auraient parlé si librement, par peur d’être la risée de leurs camarades.
VML

IDClic 6 : labyrinthe sentimental

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme commentaire »

En janvier, j’ai réalisé la scénographie devant 20 jeunes d’enseignement spécialisé. Jusqu’à la votation, on va se rencontrer tous les 15 jours, soit à la Médiathèque soit dans les salles de classes de Verdeil, pour partager un album.

L’hôte qui reçoit prépare une présentation d’un album de son choix. Mercredi passé, Corinne et sa classe ont mis en scène Le Labyrinthe de l’âme.

Un grand labyrinthe a été créé sur une table. Chacun notre tour, nous faisions avancer un petit personnage (fabriqué par José),  jusqu’à une image représentant un état d’âme. Arrivé à l’une de ces émotions, un élève lisait à haute voix un extrait du livre. La traversée du labyrinthe a duré environ une demi-heure. Ensuite, chaque élève a reçu la silhouette d’un visage, préparé par Lucas et Jasmin.

Avec peinture, feutres ou crayons, chacun devait figurer un état d’âme de son choix. Au bout d’une demi-heure, les différents portraits ont été réunis sur un tableau. Avec ces nouveaux dessins, on aurait pu réaliser un tome 2 du Labyrinthe de l’âme !


Sandra, bibliothécaire à Aigle (Suisse)

 

IDClic 5 : nature sentimentale

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme commentaire »

A Sens, ce premier semestre 2019, les ateliers de tricot urbain vont s’inspirer du Labyrinthe de l’âme en prêtant des émotions aux arbres du parc de la médiathèque. L’idée, soufflée par Christelle, bibliothécaire, a été adoptée par des groupes participant à 1, 2, 3 albums : IME, ESAT, pensions de famille, clubs du 3e âge.

Le service municipal des espaces verts a validé l’initiative et, pour permettre une harmonisation visuelle, a déjà annoncé les couleurs des massifs printaniers.
Un seul arbre ou plusieurs seront-ils habillés ?  Devinera-t-on aux formes, aux trames et aux couleurs leurs états d’âme ?
Ce sera la surprise qu’on découvrira le 16 mai 2019, le jour même de la rituelle rencontre entre voyageurs-lecteurs de tous âges, avec vote et partage de créations inspirées des albums.

 

IDClic 3 : album-catalyseur

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme commentaire »

Au collège de Jassans-Riottier, dans l’Ain, nous avons mis en place un parrainage de tous les 6e par des 3e. L’idée est de prendre soin des plus jeunes, d’éviter leur harcèlement par les grands, de responsabiliser les grands et de rassurer les plus jeunes.

Pour faire vivre ce parrainage, plusieurs actions sont prévues dans l’année dont une à partir du Labyrinthe de l’âme. Les élèves de 3e travaillant sur l’autobiographie, sont amenés à partager un témoignage.

1/ Ils lisent Le labyrinthe de l’âme.
2/ Ils choisissent chacun un sentiment.
3/ Ils rédigent un texte autobiographique qui illustre ce sentiment.
4/ Le parrain de 3e lit son texte à son filleul de 6e.
5/ Le jeune de 6e à partir de l’exemple fourni par son parrain, rédige sa définition du sentiment mis en avant et en dessine sa représentation.

Ce travail devrait donner lieu à une exposition des textes des 3e avec, à côté de chaque texte, la définition et la réalisation artistique de son filleul de 6e.

Emmanuelle Guillet, documentaliste

IDclic 2 : album-baume

carnet des lectures, Le Labyrinthe de l'âme commentaire »

A Jassans-Riottier dans l’Ain, Madame Bourrou, principale du collège Léon-Marie Fournet, s’intéresse de près à  1, 2, 3 albums. Elle a repéré le potentiel du Labyrinthe de l’âme, un livre à mettre entre toutes les mains.  

1/ Elle a mis en avant cet album sur le blog de l’établissement en conseillant la lecture de « cet ouvrage très beau et simple à lire, qui nous permet de découvrir les différentes émotions qui nous traversent, de les comprendre pour mieux les appréhender ». L’impact a été immédiat : plusieurs adultes du collège en ont acheté un exemplaire.

2/Elle dispose d’un exemplaire qu’elle prête aux exclus de cours qu’elle reçoit dans son bureau, en leur demandant de lire ce qui  concerne les sentiments de leur choix,  de réfléchir et d’exprimer ce qu’ils ressentent.


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes