Cap d’appeler au numéro qui est sur les signets 1, 2, 3 albums ?

cartes postales, Mille dessins dans un encrier commentaire »

Cher André Langevin, ou Zaü,
au cas où vous ne l’auriez pas appris par votre éditeur, sachez que monsieur Ba fait ce semestre une grande tournée à la rencontre de lecteurs de 10 à 100 ans embarqués dans 1, 2, 3 albums. A force de côtoyer Ba, ou Yön, puisque comme vous il signe ses planches d’un pseudo, c’est comme si je vous connaissais intimement. Il n’est en effet pas difficile de reconnaître en lui votre double. Je voudrais donc vous confier ce qui m’est arrivé ce dimanche 10 février.

En plein après-midi, le téléphone sonne chez moi, l’organisatrice du voyage-lecture. Au bout du fil, une petite voix timide.
– Bonjour, je suis bien à 1, 2, 3 albums.
– Oui, c’est Véronique, l’organisatrice.
– Je voudrais vous dire que c’est trop bien la sélection des albums. Il y en a un que j’aime particulièrement c’est Mille dessins dans un encrier. Celui-là, il est formidable !
– Tu es où ?
– Chez moi.
– Je veux dire dans quel coin de France car des lecteurs d’albums, il y en a un peu partout.
– Je suis en Bourgogne.
– Comment connais-tu les albums ?
– Je les lis en étude au collège.
– Comment t’appelles-tu ?
– Maëlle
– Quel âge as-tu ?
– Onze ans. Excusez, je suis pressée, au revoir et merci.

La façon de raccrocher m’a fait penser à une blague ou à un pari entre copains : pas cap d’appeler au numéro qui est sur les signets ? Si c’est le cas, bravo, les complices n’ont dit mot ni ricané à ses côtés ! Mais le ton était plutôt celui d’une vraie confidence. Peu importe, la surprise fut immense et émouvante : à l’heure des mails et des SMS, une jeune collégienne qui prend son téléphone pour partager son bonheur de lectrice.

Si quelqu’un pense connaître Maëlle, qu’il m’appelle ou m’écrive. Je voudrai lui offrir un exemplaire de cet album merveilleux qu’elle aime tant. Elle me dira peut être alors si elle-même dessine ou si elle aimerait aller à l’école supérieure de dessin de Maître Yön !
VML

IDClic 4 : composition à l’encre

carnet des lectures, Mille dessins dans un encrier commentaire »

Comme monsieur Ba dans Mille dessins dans un encrier (visuel ci-contre de la page 71), le professeur d’arts plastiques du collège Saint Dominique à Chalon, va proposer aux élèves-voyageurs de 5e de faire une composition à partir d’une tâche d’encre aléatoire sur un papier aquarelle préalablement mouillé, enrichie ensuite de collages ou de dessins.

Ce travail permettra l’expérimentation d’un support nouveau dans sa matérialité, sur lequel l’encre offrira des formes permettant la recherche d’éléments narratifs.
La couleur sera différente d’une classe à l’autre. Les œuvres seront ensuite exposées.

Si d’autres groupes adoptaient la même démarche, Livralire pourrait  faire un catalogue partagé sur ce blog.

Mille dessins dans un encrier : carte d’identité

Mille dessins dans un encrier commentaire »

Titre : Mille dessins dans un encrier
Auteur : SERRES Alain
Illustrateur : ZAÜ
Editeur : Rue du Monde © 2017

Au rez-de-chaussée d’un immeuble parisien s’est installé un artiste. Trois enfants l’observent discrètement dessiner à l’encre des animaux sauvages sur des grandes feuilles blanches. Quand enfin ils osent l’aborder, monsieur Ba se met à peindre leurs chats puis leurs visages. Mieux, il invite les enfants à dessiner dans la cour, puis, au vu de leurs premières esquisses, leur propose d’entrer à l’ESDMY, l’Ecole Supérieure de Dessin de Maître Yön ! Pas de tables ni de chevalets mais la rue pour cadre de travail. Les voilà partis dans les rues de Paris avec la vieille dame de l’immeuble qui aimerait tant peindre les roses du jardin du Luxembourg.


WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto -Modifié par mfv
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion
Get Adobe Flash player Plugin by wpburn.com wordpress themes