Ils disent…après avoir vu et entendu la lecture épicée intégrale du Double créée par Livralire :
– ma réticence première pour l’album est tombée
– belle idée d’avoir matérialisé les lieux par des feuilles de couleur
– la problématique soulevée est plus claire
– je vais relire l’album autrement

Les objectifs des lectures épicées sont atteints :
ça fait entrer dans l’album
Exemple. Au campus des métiers de Bobigny (93), Cécile et Claire ont joué 3 fois celle du Pilote et le petit prince à des Bac Pro carrossiers ou mécaniciens.
La plupart des jeunes ont apprécié cette lecture partielle :
– vivante : « les dames racontent bien » – « c’est bien présenté »
– captivante : « j’aime pas lire mais j’aime qu’on me raconte » – « on ne voit pas le temps passer »- « 20/20 »
– vécue : « j’aime bien parce que c’est une histoire vraie » – « j’aime les biographies »
– intéressante : « ça parle de la guerre » –  « l’aviation, ça m’intéresse »
– stimulante : « de la vie, plein de vie »
Quelques récalcitrants quand même, qui ont trouvé ça enfantin, long, soporifique.

ça conforte la lecture personnelle
« J’avais déjà lu l’album, mais de le voir mis en scène m’a donné une vue d’ensemble et m’a aidé à le comprendre » (une senior à Givry – 71)

VML

Il y a une dizaine d’années, j’avais à sa demande, prêté des albums et des documentaires à un animateur travaillant dans un centre d’handicapés adultes. En apercevant la caisse de livres, le directeur s’est étonné : ce ne sont pas des enfants, ces livres ne sont pas pour eux. Et de me rendre les ouvrages.

Si seulement, il pouvait écouter le témoignage de Marie-Odile et de Catherine ! Elles relatent finement leur première expérience de lectures partagées avec des adultes handicapés, non lecteurs mais bien vivants !
Elles  partagent les émotions générées par 4 albums de la sélection de la saison écoulée :
Le petit fifre
– Brindille
– Paris -paradis
– La Vie des gens

Elles nous rappellent que « Lire est le propre de l’homme », de tous les hommes. Les monitrices du centre des Saugeraies où ont eu lieu les animations en sont maintenant convaincues. Elles vont prendre la relève. VML

Au collège des Epontots à Montcenis (71), les élèves de 4e ont rattaché le projet 1, 2, 3 albums à un atelier vidéo animé par M. Burtin. 

1/ lls ont acquis un vocabulaire technique lié à l’image puis ont fait des essais pour savoir manipuler la caméra.
2/ Ils ont construit le scénario de Brindille : découpage, repérage des lieux, placement de caméra, cadrage, mouvement.
3/ Ils se sont entraînés à jouer, à placer la caméra, à faire des réajustements de plans…
Puis sont venues les deux séances de tournage pour le résultat que voilà.

Françoise Cordelier, professeur documentaliste

Le 1​6 juillet 2014, Rémi Courgeon, l’artiste créateur de Brindille a écrit à Livralire :
Un très grand merci, je suis très touché.
Bravo aux jeunes et aux enseignants qui se sont investis avec énergie et talent dans le projet.
Amicalement,
R.C

Après deux participations à 1, 2, 3 albums, Muriel Daumur, animatrice à l’Ehpad Bouthier de Rochefort de Semur-en-Brionnais (71) partageait ses impressions de voyageuse.

L’an passé, les ainés, souvent modestes et dépendants, se sont cotisés pour offrir les albums aux CM de leur commune et ont composé une chanson sur le voyage-lecture.
Ainés et soignants sont prêts à embarquer pour la 5e fois. Après avoir écouté Muriel, vous comprendrez pourquoi.