Lundi 2 février, je dois présenter à 14 h 30 avec Martine Chavignon, professeur de français, Dominique Travers, documentaliste et Valérie Roullier, hôtesse d’accueil à la Résidence Louis Aragon, la sélection d’1,2,3 albums. C’est la 2ème année que nous proposons ce voyage lecture aux mamies de cette maison de retraite en y associant une classe de 4ème SEGPA.
Je viens à 14 h pour installer la salle et surprise, 3 dames sont déjà installées ! Elles attendent avec impatience et reparlent entre elles des livres de l’an passé.
Au total 11 mamies (+ Pépette le chien de l’une d’elles) ainsi que les élèves de 4ème SEGPA écouteront la scénographie.

A la fin, nous leur proposons d’associer les « indices » aux livres. Tout le monde a envie de répondre et certaines mamies jouent le jeu en « levant le doigt ». L’une d’elles est déjà en train de noter sur sa carte de lecteur dans quel ordre elle lira les livres.

Les 4  garçons de la classe veulent lire d’abord « Mohamed Ali ».
Avant de partir chacun dira son prénom et de quelle commune il vient (une seule élève habite St-Rémy).
Il est déjà l’heure de repartir au collège, prochain rendez-vous à la maison de retraite le lundi 23 mars pour parler des titres déjà lus et pour échanger ses impressions autour du livre « Jeux étranges« .

Sylvie Dupéroux. – Bibliothécaire

Après 1 mois de préparatifs,
13 classes de l’école secondaire
de la Chaux-de-Fonds (Suisse) embarqueront dans
le voyage-lecture 1,2,3 albums.

Les élèves de la classe de 9 TE 01 de Patricia Ceresa ont officiellement largué les amarres jeudi 29 janvier en présentant, à un parterre d’enseignants, les 10 albums dans une mise en scène, des costumes et des décors de leur cru. D’autres présentations auront lieu dans un proche avenir.

Un apéro, confectionné par les élèves, a suivi cette première.
Ils ont également créé les cartes de lecteur, se chargeront de la mise en place du bureau de vote et du dépouillement lors du choix des trois meilleurs albums.

13 enseignants convaincus ont entraînés leurs classes dans ce périple.
Deux d’entre elles ont déjà assisté à cette présentation et commencé leur lecture.

Nous vous communiquerons images et nouvelles de nos voyageurs lors des prochaines escales.

      Au nom des voyageurs des montagnes neuchâteloises
   Christine Roquier, école secondaire La Chaux-de-Fonds

Présentation du spectacle : http://www.rpn.ch/escf_3centres/spip.php?rubrique175

Mardi ce fut un moment EXCEPTIONNEL, tout s’est bien déroulé. Nous avons fait une belle présentation, sans nous vanter, ce n’est pas dans nos habitudes. Marie-Anne, professeur d’arts, était là aussi. Avec Pauline, l’animatrice, nous avions demandé à des détenus qui jouent de la musique avec le professeur de musique de nous faire la musique. Et c’était TRES bien. Pendant l’espace de ce moment, les barreaux avaient disparu. Du coup nous avons retrouvé jeudi ces messieurs autour de 3 livres. Je suis heureuse de ce projet. Je vais donner les dates SUFFISAMMENT à l’avance comme me le répète le surveillant….. Pas de souci, je vais préparer cela ce week-end pour le directeur, les surveillants et nos lecteurs. De toute façon, les livres restent à la bibliothèque donc je vais proposer la lecture à tous ceux qui sont intéressés.
Pour l’anecdote, nous avions apporté un petit buffet, Pauline et moi, mardi et pendant ce temps-là un lecteur en a lu 4 et d’autres moins rapides au moins un… Je suis très heureuse d’avoir « osé » et vraiment pour toutes les autres qui n’osent pas : IL Y A TOUT A Y GAGNER !!!!!
Michèle, bibliothécaire au centre pénitenciaire.
(bientôt des photos et de la musique)

(Extraits d’un communiqué de presse)

Vous aimez lire et partager vos lectures, la bibliothèque de Tournus vous propose de participer activement à titre individuel à une manifestation culturelle dans laquelle elle s’est inscrite cette année : 1.2.3 albums initié par l’association chalonnaise Livralire.
De quoi s’agit il ?  L’album ou  livre d’images que l’on réservait autrefois aux tous jeunes est aujourd’hui un support qui dans le fond comme  dans la forme  s’adresse à tous les publics, traite de sujets universels dont peuvent s’emparer collectivement enfants, parents et grands-parents.  La sélection opérée par Livralire est disponible à la bibliothèque.
Nous vous invitons à venir la déguster  le 6 février 2009 à 18h30 à la Bibliothèque, cour du cloître, lors d’une animation de présentation. Et, si l’idée vous séduit vous pourrez à cette occasion vous emparer des ouvrages…
Au terme de la lecture des 10 albums et aux cotés d’autres inscrits dans l’aventure : Collège de Tournus, groupe de lecture de hôpital de Belnay… et de dizaines d’autres partenaires du département,  la bibliothèque et ses participants au voyage participeront à l’élection de leurs 3 albums préférés…
Florence – Bibliothécaire

J’ai commencé les présentations et je suis toujours surprise de la réaction des élèves. J’ai commencé avec les 4°. Cela fait donc 3 ans qu’ils participent à 1,2,3 albums. Je m’attendais donc à quelque râleries ou mépris. Je suis surprise de l’attention pendant la présentation, et de la concentration autour des titres ensuite. Des élèves de 6° et même de 3° me demandent régulièrement quand ils auront la présentation (elles sont étalées sur 3 semaines). Je ressens profondément cette complicité que l’on cherche autour de la lecture des albums aussi bien entre les élèves eux-mêmes qu’avec moi, les surveillantes et la CPE, et la prof d’Arts plastiques qui a elle-même poinçonné les titres des élèves et qui discutait avec chacun. Pour le moment tout est très positif.
Claude-France – Documentaliste –

Avec Pauline, l’animatrice, nous avons beaucoup travaillé la scénographie.
Nous avons demandé à des détenus qui jouent de la musique avec le professeur de musique de nous faire la musique. C’est une réussite et ils sont contents d’être acteurs et « responsables « . Il faut beaucoup de patience et d’attente, d’ouvertures de portes, mais bon, nous sommes ravies. Nous avançons. Mardi 27 janvier, ce sera le grand jour de la présentation. Nous faisons le maximum…
A bientôt.

Michèle, bibliothécaire au centre pénitencier

????
Panneau stop, ciseaux, écureuil, anneaux olympiques, lune, osselets, sabre, gants de boxe, ombrelle japonaise,pansement… sont actuellement exposés dans le hall de la Médiathèque de Mâcon.

Pourquoi ces objets insolites ?…
Quel lien existe-t-il entre eux ?…

Si vous voulez le savoir et faire de belles découvertes, nous vous donnons rendez-vous le samedi 31 janvier à 10h, dans la salle de conférences de la Médiathèque.

Entrée libre pour adolescents (à partir du collège) et adultes.

Venez nombreux !!

Nous avons voulu interpeller le public, car la dimension des locaux imposait une exposition qui attirait l’attention.
Les 4 vitrines et le panneau STOP ont été disposés à l’entrée de la médiathèque, passage obligé pour nos lecteurs. Toute l’équipe de la médiathèque s’est mobilisée pour collecter les différents indices. Un texte énigmatique les accompagne : « Rendez-vous le samedi 31 janvier à 10 h, en salle de conférences. Entrée libre pour adolescents (dès le collège) et adultes». On retrouve les indices sur papier à l’étage de la médiathèque accompagnés de points d’interrogation et du même texte.
Le public, petit et grand, pose des questions et s’interroge.
On retrouve une invitation (voir en début d’article) sur le portail web de la médiathèque.
On révèlera « Livralire » et la liste des 10 albums après le 31 janvier.
Martine et Valérie (Bibliothécaires)

Ce mardi 6 janvier après les cours, 22 adultes et deux enfants d’un des enseignants sont réunis dans le restaurant scolaire du collège de Givry. Ils assistent à la présentation des albums faite par Claude-France, la documentaliste, assistée de deux surveillantes et avec la complicité de l’équipe de Livralire venue en voisine.
A chaque nouvel album posé sur pupitre, les yeux s’agrandissent, les sourires se dessinent.
Nathalie : »Cette présentation m’a redonné un statut d’enfant écoutant une histoire, c’est magique » !
Didier, photographe pour l’occasion et animateur du journal du collège avec les élèves : « J’ai retrouvé mes yeux d’enfants. »
Geneviève : « 1,2, 3 albums, ça me rappelle le jeu 1, 2, 3 soleil ! « 

Quel album aimeriez-vous lire en premier ?
Armelle est accrochée par l’humour du « Sens de l’amour ».
Dominique cite sans hésiter : « Moi Dieu merci qui vit ici ».
Annie, qui a lu toute la sélection de l’année précédente se sent attirée par « Les amants papillons ».
Paul, 8 ans, se jette sur « Mohammed Ali, champion du monde » puis après avoir mangé une part de galette et méthodiquement essuyé ses mains, s’installe à l’écart, ôte les caches mis pour la présentation et dévore les albums pendant que les adultes trinquent au cidre !



 

 

C’est la 3e fois que vous participez à ce voyage-lecture.
Didier : « les albums sont une excellente occasion d’aller au fond des sujets abordés grâce aux idées véhiculées par les textes, aux illustrations riches et parfois étonnantes et aux échanges intergénérationnels qu’ils suscitent ».
Laurent : » J’enseigne le français. Jamais je n’exploiterai les albums en cours à des fins pédagogiques. Je préfère les réserver en classe à une lecture polyphonique. Par contre, en tant qu’élu, lecteur et auteur, je souhaiterais que cette présentation soit faite aussi à la bibliothèque devant des adultes ».

Marie-Christine Defaut (Livralire)
Véronique-Marie Lombard (Livralire)

A toi l’arbre de papier qui a mis sans doute des mois à croître dans la tête de ton créateur, nous voulons apporter notre soutien.

Tu es venu au monde des lecteurs en octobre 2007. Nous t’avons de suite repéré.
En juin 2008, nous t’avons choisi. Nous t’avons annoncé sur le site www.livralire.org début septembre, installé sur ce blog en octobre. En novembre, nous t’avons présenté aux animateurs du voyage et puis voilà, tu disparais du paysage éditorial fin novembre 2008.

On comptait t’acheter encore des dizaines de fois en France et en Suisse !
Les 9 autres albums se plaignent déjà de ton absence.
Qu’allons nous faire sans toi ?
A quoi bon naître au monde des lecteurs pour disparaître aussi vite ?
Au fil de tes pages, nous nous sommes liés à toi.
Nous voici orphelins.

Monsieur Seuil, on compte sur vous pour nous ramener au plus vite notre compagnon de voyage !

Véronique-Marie Lombard (Livralire)

Novembre 2008

En Saône et Loire

Le premier jour du mois est propice à l’écriture.
Jour férié : ni coup de fil, ni mail. Véronique relit les histoires, cherche un fil et une forme pour promouvoir les 10 albums, de façon surprenante, en une vingtaine de minutes. Cette année, ce seront des mots lancés comme ceux de « Jeux Etranges » et une présentation à la première personne comme dans « Mohamed Ali » et « Moi, Dieu Merci qui vis ici ».

A dix jours du lancement à Charnay les Macon, le trio s’active.

Marie France photographie les objets qui serviront de produits d’appel.

Véronique peaufine le texte de présentation des 10 albums.

 Catherine teste des instruments de musique qui ne requièrent pas de compétence particulière. Il nous faut choisir celui qui offrira une belle respiration entre chaque livre, différent du bol tibétain utilisé en 2008.

J-5 : Première répétition et mise au point de la musique.

J-1 : Deuxième répétition :

 

Véronique s’entraîne à faire onduler l’ocean dream.

 

Catherine et Marie-France s’efforcent de suivre les consignes du « chef d’orchestre ».

Puis chargement des voitures avec 2 escabeaux qui serviront d’étagères, 2 pupitres, des chaises pliantes, les sacs d’albums cadeaux pour les bibliothèques qui voyagent pour la première fois, nappes et gâteries pour le buffet. On nous demandera d’où viennent nos si bons gâteaux ! On espère n’avoir rien oublié!

Jour J à la BDSL : Samedi 15 novembre

Dès 8 heures, Christine et Aline, nos complices bibliothécaires, nous attendent. Elles ont sorti les tables de la salle de réunion, pris des chaises dans tous les bureaux, aménagé le hall d’accueil, préparé les piles d’albums prêtés aux collèges et installé le matériel informatique.


Catherine et Marie-France installent le décor de la scénographie.
 

 

A 9h, les candidats au voyage et les curieux arrivent. Petit café, remise de dossiers, émargement, fiches à remplir, présentation.

 

9h30, tout le monde est assis.

 

Véronique propose de vivre en raccourci un voyage. Cela permet d’expliquer le rôle de chaque étape et les multiples chemins empruntés par les uns ou les autres lors des éditions précédentes.

 

 

10h30, c’est le moment magique de la scénographie.

Catherine et Marie-France aux pupitres, Véronique à la musique, Aline et Christine aux voix et la magie opère! Tout le monde est attentif, et profite de l’instant.

Puis, des témoins racontent un peu de leur histoire de voyageurs, à la maison de retraite, au collège, dans l’atelier d’apprentissage du français. C’est fort, émouvant, drôle, incroyable. Ici, l’an dernier, les mamies ont partagé leurs premières fois avec les jeunes de Segpa du collège voisin (autour de « 27 premières » d’Audrey Calleja, Editions Atelier du poisson soluble) ; là, des adultes « apprenants » ont présenté des albums à une classe de CM2 ; ici, la secrétaire du collège a lu à midi des albums aux 6e en difficulté ; là, des adultes sans papier d’Europe centrale ont demandé à leur animatrice s’il existe les mêmes livres pour leurs jeunes enfants ! etc..

 

Marie France présente le blog.

 

 

Chacun finit de remplir sa fiche d’inscription.

Les documentalistes repartent avec leur pack prêté par la BDSL. Elles recevront au cours du mois de décembre un 2è pack prêté par le Conseil Général via Livralire.

On aurait pu partager le verre de l’amitié mais on avait oublié les jus de fruit!

à Lausanne

 

 

Dans les murs magiques de Bibliomedia,  ancien comptoir commercial pour céréales et alcools, lundi 17 et mardi 18 novembre, de 17h à 18h, répétition pour Véronique, Mathilde Berberat, responsable du projet à Bibliomedia  et Dominique, une enseignante cooptée pour l’occasion.

 

 Mercredi 19 novembre

 

Grand jour. Laurent Voisard, le directeur de Bibliomedia, accueille les participants aux côtés de Mathilde et Véronique.

 

Même protocole qu’en France : des témoins partagent les bonus et les malus de leur première expérience. Tant mieux s’il y a eu des difficultés. Ca permet de préciser deux conditions d’embarquement, gages de réussite : des livres et du temps. Sachant qu’en Suisse, les albums coutent 50% plus cher qu’en France, la question des acquisitions est cruciale ! Mais ce projet n’a aucun sens si les lecteurs n’ont pas à leur disposition les albums. Il ne s’agit pas de lire en une séance la sélection mais d’ouvrir l’appétit, d’encourager la lecture intime et de permettre des lectures croisées comme ce garçon qui dit a une fille : C’est nul  » Sans toi » de Galea (Editions du Rouergue). Et elle de rétorquer : « c’est génial ». Elle lui explique. Il n’avait pas vu tout ça !

 

 

Hélène raconte comment dans l’heure qui a suivi sa présentation à Blonay (Suisse) elle a trouvé une fleur sur sa porte. Les jeunes disaient la joie de la rencontre sur les pétales.

 

Toute l’équipe de Bibliomedia nous a rejoint pour la scénographie.

On se quitte heureux et plein d’énergie, dixit une rayonnante libraire de Fribourg qui voudrait lancer le projet dans sa boutique ! 

Véronique-Marie Lombard (Livralire)